13

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Six Feet Under (USA)
Nom de l'album 13
Type Album
Date de parution 21 Mars 2005
Produit par Chris Barnes
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album169

Tracklist

Digipack Edition includes "Live San Francisco 2002" on Disc 2.
DISC 1
1. Decomposition of the Human Race 03:42
2. Somewhere in the Darkness 03:53
3. Rest in Pieces 03:08
4. Wormfood 03:45
5. 13 03:07
6. Shadow of the Reaper 03:38
7. Deathklaat 02:35
8. The Poison Hand 02:57
9. This Suicide 02:21
10. The Art of Headhunting 03:33
11. Stump 03:11
Total playing time 35:50
DISC 2 - Live San Francisco 2002 (Digipack Edition)
1. The Day the Dead Walked 02:20
2. The Murderers 02:42
3. Waiting for Decay 02:55
4. Impulse to Disembowel 03:29
5. Feasting on the Blood of the Insane 04:49
6. No Warning Shot 03:22
7. Silent Violance 03:26
8. The Enemy Inside 04:06
9. Victim of the Paranoid 03:37
10. Journey in the Darkness 02:15
11. Revenge of the Zombie 02:50
12. Manipulation 02:49
13. Torn to the Bone 02:53
14. 4.20 05:28
15. Bonesaw 03:17
16. Hacked to Pieces 04:03
Total playing time 54:21

Acheter cet album

Six Feet Under (USA)


Commentaire @ Rammstein_fan

02 Juin 2010
Six Feet Under est sans contredit un des groupes les plus singulier de la scène death métal. Jamais il n’a emprunté les paroles très (trop) «gore» de Cannibal Corpse. Jamais les floridiens n’ont emprunté les structures progressives de Necrophagist ou les solos techniques de Death.

Six Feet Under reste dans la simplicité absolue pour ce qui est de la musique. Les gros riffs de grattes lourds à 3 accords et les lignes de batterie simples et carrées sont leurs marques de commerce. Mais l’ingrédient premier de la musique du groupe, c’est l’organe vocal de son leader Chris Barnes. Sa voix, très gutturale, frôle presque une technique de chant appelé: pig squeal (Style de chant extrême consistant à imiter de puissants cris de cochons. Cette technique vient tout droit du grindcore). Passons maintenant au contenu de l’album qui nous intéresse.

13 n’échappe pas à la règle décrite plus haut. Même qu’il devrait être citée à titre d’exemple par excellence. La recette Six Feet Under, musique simple et lourde + chant de Barnes, est efficace sur quelques titres comme Deathklaat ou encore Decomposition of Human Race (classiques du mosh pit) mais devient insipide et sans intérêt sur d’autres titres comme Stump ou The Poison Hand ( c’est moi où le riff principal a été repris tel quel et légèrement accéléré pour la chanson «Ghost of the Undead» ?).

On est loin des albums classiques comme Haunted ou Warpath. Les titres se suivent et se ressemblent presque tous dans leurs compositions. Rien d’exaltant, excepté la voix de Barnes, dernier bastion d’originalité sur le disque. Trop théorique, trop linéaire peut-être? J’ai cette impression, oui.

Malgré tout le bon vouloir de la formation (j‘en doute mais bon...), 13 nous laisse un goût fade voir même amer. On perçoit que le réservoir commence à manquer d’essence et, effectivement, le groupe confirme sa panne sèche en nous livrant par après, des albums insipides comme.

À conseiller aux fans de Obituary et de Kataklysm (post-Shadows and Dust)

Rammstein_fan


2 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Rheindarst - 01 Mai 2012: J'ai toujours été un "supporter" fidèle d'S.F.U depuis le début même si les choix artistiques du groupe ne me satisfont que moyennement sur l'ensemble de leur carrière.

Le plus gros reproche que je pourrais faire est cette volonté d'occuper le terrain à tous prix au moyen de sorties secondaires ( Dvd Live, Reprises) trop nombreuses au détriment d'une concentration pleine et entière sur les albums qui malheureusement payent souvent le prix de cette dispersion. De simples E.P suffiraient amplement vu qu'on n'extrait véritablement que quelques titres par album.

Voila pourquoi j'apprécie un peu plus ce "13" que je trouve un peu plus "soigné" en terme d'accroche de compos sur l'ensemble du disque. Même si ça reste évidemment du S.F.U le bon côté l'emporte sur le mauvais sur ce skeud (tout du moins pour ma part) qui dispose de pas mal de bons titres (Shadow of the Reaper, Deathklaat, Wormfood...). A noter 2 titres inédits tirés des sessions présent sur le coffret "Decade in the Grave" "A Knight Fight to the Death" (titre sympa) et "From Flesh to Bone" (dispensable).

Un "bon" album pour le groupe à défaut d'être un album "important".

Cordialement.

Rheindarst
metaleciton - 20 Janvier 2014: Ce "13" n'est pas le meilleur album de la bande à Chris Barnes, mais je le trouve tout de même assez bon dans l'ensemble.
La production crade et lourde du "Morrisound Studio" colle parfaitement au style du groupe sur ce disque.

On retrouve la marque de fabrique de "SFU" sur "Decomposition Of The Human Race" et "Rest In Peaces", deux bombes au groove imparable !
Le meilleur titre du disque est sans aucun doute l'excellent "Shadow Of The Reaper" et son refrain diabolique.

Personnellement, j'adore le très morbide "Wormfood", un titre vraiment gore et malsain.
Le reste est sans surprise...

Note: 14/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Six Feet Under (USA)


Autres albums populaires en Death Metal