Cross the Styx

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sinister (NL)
Nom de l'album Cross the Styx
Type Album
Date de parution 30 Juin 1992
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album156

Tracklist

Re-Issue in 1997 by Nuclear Blast
Re-Issue in 2009 by Metal Mind Productions with 3 bonustracks
1. Carnificina Scelesta 01:30
2. Perennial Mourning 02:58
3. Sacramental Carnage 02:59
4. Doomed 05:09
5. Spiritual Immolation 03:28
6. Cross the Styx 04:53
7. Compulsory Resignation 03:51
8. Corridors to the Abyss 02:08
9. Putrefying Remains 03:21
10. Epoch of Denial 03:45
11. Perpetual Damnation 04:13
12. Outro 00:52
Bonustracks (Re-Issue 2009)
13. Barbaric Order (Live) 03:59
14. Enslaved the Weak (Intro) (Live) 01:11
15. Enslaved the Weak (Live) 04:48
Total playing time 49:07

Chronique @ Fabien

22 Juin 2007
Pionnier du deathmetal en Hollande aux côtés de Pestilence, Thanatos, Asphyx ou Gorefest, Sinister se forme dès l'année 1988 autour du batteur Aad Kloosterwaard, du growler Mike von Mastrigt et du guitariste compositeur Ron van de Polder. Il faut en revanche attendre 1990/91 pour entendre les premières démos du groupe batave, dont les fameuses Perpetual Damnation & Sacramental Carnage, qui attirent inévitablement l’attention des labels. C’est finalement l'écurie allemande Nuclearblast, déjà détentrice dans son catalogue de formations comme Dismember ou Benediction, qui décroche le pompon en commercialisant le premier CD de la formation en juin 1992, suivant de quelques mois la parution de l'Imperial Doom des deathsters nord américains de Monstrosity.

Enregistré par les soins de Falk Gruber et d'Alex Krull, ce dernier étant le growler attitré du voisin Atrocity, Cross the Styx reprend principalement les titres des deux précédentes maquettes, lâchant un deathmetal dans les parfaites règles de l'art, mais empreint d'un riffing très typés de la part de Ron et d'Andre Tolhuizen, à la fois rapide, technique et percutant, qui forge immédiatement la marque de fabrique du quatuor hollandais. Sinister use également de parties blastées (une pratique encore peu développée à l’époque), qui s'opposent à des breaks aux guitares lourdes et accrocheuses, à l’image de terribles morceaux tels Spiritual Immolation ou Corridors To The Abyss, conférant ainsi un surcroit de brutalité et de relief à l’ensemble.

Particulièrement habile dans l’art de trouver le riff assassin, Sinister avance ainsi sans pitié, fracassant sans relâche à coups de Compulsory Resignation, Putrefying Remains ou Epoch of Denial. La force de Cross the Styx réside en outre dans la puissance du growler Mike, qui possède un timbre guttural hargneux et profond, s’accordant parfaitement avec la violence manifeste des compositions. Enfin, l’album bénéficie d’une production puissante, dotant les guitares d'un son à la fois clair et massif, pour une mise en valeur de ce côté très incisif.

Impitoyable sur l'ensemble de sa durée, renfermant par ailleurs une atmosphère dense, Cross the Styx s'extrait pourtant difficilement de la masse des nombreuses réalisations deathmetal de l'époque, laissant Sinister au rang d'outsider. Il faudra ainsi attendre quelques années, à l'instar du redoutable Imperial Doom de Monstrosity, pour que l’album acquiert définitivement ses lettres de noblesse et soit enfin considéré parmi les classiques de la scène deathmetal des premières années. Il reste à ce jour le disque le plus marquant de la longue carrière du quatuor néerlandais.

Fabien.

9 Commentaires

11 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

JimiH - 08 Juin 2011: leur meilleur album pour sûr, un des meilleurs qu'ai connu le DM aussi.
Karaladh - 30 Novembre 2011: Un grand disque. Quel riffing et quelle puissance ! Aad est maître derrière ses fûts, avec ses parties blastées divinement bourrines qui ajoutent un impact considérable.
Atmosfear - 02 Juillet 2013: Je découvre cet album seulement il y a peu, et je souscris à ta critique, comme on dit aujourd'hui, ça "tabasse" sévère ! Moi au delà de toutes les qualités énoncées, c'est le son et le jeu de la batterie qui me tue le plus. Elle me choque de prime abord (le son, les brusques arrêts) puis s'avère redoutablement efficace, et un peu à part j'ai l'impression de celle des autres groupes, non? (les blasts évoquent pour moi assez certaines tendances du grindcore- je pense un peu en cela au décoiffant "Harmnony Corruption" de Napalm Death...). Excellente chronique encore, merci !
metaleciton - 21 Mai 2014: Suite à la lecture de cette excellente chronique, j'ai récemment acheté le coffret "Altered Since Birth 1990-2010" qui est d'ailleurs une pièce magnifique dans ma petite collection.

Je commence donc par ce "Cross The Styx"...
Le premier titre "Perennial Mourning" est une claque énorme! La production est écrasante et puissante, les riffs sont techniques et enfin les vocaux sont d'une profondeur assez rare tout en gardant un charme immense.
La tuerie continue très vite avec des pépites du genre comme la montée en puissance sur "Dommed" et "Spiritual Immolation".
Le titre éponyme "Cross The Styx" est tout simplement d'une maîtrise technique hallucinante.

Sinister garde le meilleur pour la fin, avec ce titre qui est pour moi un des meilleurs de l'histoire du Death Metal, le cultissime "Epoch Of Denial" que je me passe en boucle!!

Un album excellent du début à la fin que je recommande à tous!

Note: 18/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ sargeist

11 Janvier 2006
Pour moi le must du Death metal européen du début des années 90. Une claque, mieux, une tuerie. Aprés des centaines d'écoutes toujours le meme plaisir.
Un album très court mais d'une densité rares, comme les autres de ce genial combos. Très riches en riffs a faire arracher la tete a un decapité, des doubles en veux tu, des patterns du diable en voila.
Une basse technique mais pas trop,, et les grunts, superbes.
Production parfaite, super audible. Pas la moindre trace de melodie doucereuse, part l'intro et l'outro (identique)ou nous pouvons entendre des suppliciés en enfer subir le chatiment de la roue.
Enchainements impeccables, inspiration toujours renouveles, breaks ravageurs...
ONLY TRUE AND PERFECT DEATH METAL!!!
ARCHI KULT!!!

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Sinister (NL)


Autres albums populaires en Death Metal