Forever Free

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Saxon
Nom de l'album Forever Free
Type Album
Date de parution 18 Mai 1992
Labels Virgin
SPV
Produit par Byford Biff
Enregistré à Hey You Studios
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album114

Tracklist

Re-Issue in 2002 by SPV with 2 bonustracks.
1. Forever Free 05:01
2. Hole in the Sky 04:45
3. Just Wanna Make Love to You 03:57
4. Get Down and Dirty 05:08
5. Iron Wheels 04:15
6. One Step Away 05:00
7. Can't Stop Rockin' 04:06
8. Nighthunter 03:25
9. Grind 04:26
10. Cloud Nine 04:35
Bonustracks (Re-Issue 2002)
11. Princess of the Night (Live)
12. Forever Free (Live)
Total playing time 44:38

Chronique @ Loloceltic

19 Avril 2013

Un album semblant avoir été composé pour servir d'excuse à une nouvelle tournée.

Il y a parfois des albums qui passent inaperçus dans la discographie fournie de groupes établis, sans que l'on puisse y trouver une explication solide et incontestable. Deux ans après un "Solid Ball of Rock" qui leur avait remis le pied à l'étrier, Biff Byford et sa bande reviennent avec ce "Forever Free" produit en Allemagne par Biff et Herwig Ursin, et se présentant comme une suite logique de son ainé, même si Nibbs Carter n'a cette fois-ci participé qu'à l'écriture de 3 titres.

Est-ce dans ce dernier point qu'il faut chercher la raison principale à l'intérêt moindre déclenché par ce nouvel opus ? Probablement, même si d'autres faiblesses peuvent compléter l'explication au semi-échec de "Forever Free". La première vient de la production un peu trop sèche et manquant de puissance et de profondeur. Voilà qui pourrait passer pour un détail avec des compositions inspirées et imparables, mais qui devient plus handicapant quand l'ensemble semble essentiellement avoir été composé pour servir d'excuse à une nouvelle tournée. Entendons-nous bien: aucun titre n'est à jeter par la fenêtre, mais il est probable que peu d'entre eux ont des chances de s'installer durablement au sein de la setlist des classiques de Saxon.

Nous retiendrons cependant le titre éponyme, nouvel hymne biker certes accrocheur, mais un léger ton en dessous de ses prédécesseurs dans le genre. Deux titres plus speed et cinglant tirent également leur épingle du jeu, "Hole In The Sky" et "Night Hunter", qui comme par hasard ont été composés par Carter et nous balancent des bons gros riffs cinglants et des refrains directs et efficaces. Enfin, "Iron Wheels" fait preuve de fraicheur et d'originalité pour Biff et sa bande, ballade acoustico-folk s'aventurant sur des terres 'zeppeliniennes'. Le reste, en dehors de la reprise sans intérêt et sans relief du "Just Wanna Make Love To You" de Willie Dixon, reste sympathique mais donne l'impression d'avoir été composé dans un moule déjà mainte fois utilisé par le quintet britannique.

Album moyen, "Forever Free" possède cependant assez de titres intéressants pour retenir l'attention des amateurs du genre. Par contre, Saxon donne l'impression de ne pas avoir trop creusé son inspiration et d'avoir limité les prises de risque avec, peut-être, le secret espoir de capitaliser sur l'élan redonné à sa carrière par "Solid Ball of Rock". Pas de quoi s'inquiéter outre-mesure pour le légendaire combo, mais il faudra sans doute faire mieux au prochain épisode, sous peine de retomber dans l'anonymat dont les sujets de sa gracieuse majesté viennent à peine de ressortir.

3 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
samolice - 19 Avril 2013: Voilà l'album que je trouve le plus sous estimé de la longue carrière du groupe.

Certes la production est moyenne, notamment la batterie qui sonne vraiment mal et des guitares pas assez en avant. Pour autant, cet album un peu fourre-tout me plait beaucoup.

Il y a du Saxon pur jus ("Forever free", excellent titre, "Can't Stop Rockin", ou le heavy "Nighthunter") et des titres qui évoquent d'autres groupes mais que le chant énorme si caractéristique, et vraiment mis en avant dans le mix, de Biff finit par ramèner dans la famille du Sax'.

Ainsi "Hole in the Sky" évoque Ozzy Osbourne, "Get Down and Dirty" sonne très AC/DCien avec un solo style ZZ Top, la ballade "Iron Wheels" à l'intro western au faux airs de "Wanted Dead or Alive" ou encore "One Step Away" qui rappele un Motley Crue vitaminé.
A coté de ça, les deux derniers titres évoquent davantage l'époque de "Innocence is No Excuse".
Bref, y'a de tout et surtout du bon sur ce disque.

En plus, il y a aussi de très bons soli. Dernier disque du groupe pour lequel Oliver s'est (fortement) impliqué dans l'écriture.

Y'a que la pochette qui me gonfle. il en existe une autre, destinée au marché UK, avec un dessin de biker armé d'un sabre. Presque aussi moche...

Merci pour la chronique (j'avais aussi commencé la mienne, voilà pourquoi ce disque a beaucoup tourné ces derniers temps à la maison).
Elevator - 19 Avril 2013: D'accord avec toi, cet album fait de bric et de broc garde un côté sympa. Son principal défaut est un son moyen, mais des morceaux comme le morceau-titre, "One Step Away" (géant) ou dans un registre plus calme "Iron Wheels", sont pour moi des morceaux majeurs de Saxon.
ZazPanzer - 30 Mai 2013: Je rejoins vos avis et plus particulièrement celui de Sam qui avait bossé le sujet lol. Moi aussi je l'aime bien ce disque, alors qu'il fait tout pour passer inaperçu ! Je l'ai beaucoup fait tourner à une époque, et j'adore notamment le morceau "Get Down And Dirty" et son riff simplissime qui sonne juste comme du vrai Saxon. Pas de prise de tête mais un vrai feelingt Rock N Roll. Dommage que le son soit si pourri.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Saxon


Autres albums populaires en NWOBHM