Crusader

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Saxon
Nom de l'album Crusader
Type Album
Date de parution 16 Avril 1984
Produit par Beamish Kevin
Style MusicalNWOBHM
Membres possèdant cet album355

Tracklist

Re-Issue in 2002 by Axe Killer Records with 3 bonustracks.
Re-Issue in 2009 by EMI Records with 9 bonustracks.
1. The Crusader Prelude 01:08
2. Crusader 06:35
3. A Little Bit of What You Fancy 03:51
4. Sailing to America 05:04
5. Set Me Free (Sweet Cover) 03:14
6. Just Let Me Rock 04:12
7. Bad Boys (Like to Rock 'n' Roll) 03:25
8. Do It All for You 04:44
9. Rock City 03:17
10. Run for Your Lives 03:51
Bonustracks (Re-Issue 2002)
11. Chase the Fade 02:28
12. Krakatoa 03:44
13. Medley (Heavy Metal Thunder / Stand Up and Be Counted / Taking Your Chances / Warrior) 09:08
Bonustracks (Re-Issue 2009)
11. Borderline (Demo 1983) 02:42
12. Helter Skelter (Demo 1983) 03:35
13. Crusader (Demo 1983) 06:21
14. Do It All for You (Demo 1983) 04:45
15. A Little Bit of What You Fancy (Demo 1983) 03:10
16. Sailing to America (Demo 1983) 05:11
17. Set Me Free (Demo 1983) 03:22
18. Just Let Me Rock (Demo 1983) 04:01
19. Do It All for You (Demo 1983) 04:59
Total playing time 39:21

Chronique @ =XGV=

30 Décembre 2012

Un album qui aurait pu être tout à fait correct

Arrivé en 1984, Saxon était un grand groupe. Ils avaient déjà offert au monde métallique des albums d'anthologie comme Wheels of Steel ou Strong Arm of the Law (ces deux-là sortis en 1980) et aujourd'hui encore, leur succès et leur réputation ne se démentent pas. Cela dit, entre 1980 et les années 10, le groupe n'a pas connu que des hauts. Il y a eu des ratés entre temps et voyez-vous, cet album magnifiquement illustré par Paul Gregory intitulé Crusader ne fera jamais partie des hauts.

Pourtant, tout semble commencer très bien. Après une intro à base de bruits de batailles, de cors, de pas de chevaux, on découvre la chanson titre de Crusader, l'un des titres emblématiques de Saxon, avec son ambiance guerrière qui rappellera à beaucoup le sens du mot épique (utilisé de nos jours vraiment à tort et à travers). Le rythme est lent et solennel, nous invitant à marcher pour libérer la Terre Sainte, l'ambiance est énorme... Bref, on tient là un excellent morceau. Malheureusement, la suite ne sera pas à la hauteur. Pour résumer le pourquoi du comment, on peut dire qu'après Crusader, Saxon refait du Saxon tel qu'il le faisait sur Wheels of Steel, à savoir de la NWOBHM nerveuse et énergique, mais en moins bien. Les chansons ne sont pas mauvaises, mais elles sont quand mêmes moins emballantes. Il n'y a pas vraiment d'explication claire à fournir au niveau de la composition, c'est juste moins bien. Mais par moins bien, je veux dire, juste un peu moins bien, pas à chier. Bien franchement, l'album aurait été tout juste correct et on s'en serait bien contenté, s'il n'y avait pas un autre problème qui le plombe complètement... Et ce problème, c'est la production.

Crusader est l'exemple parfait pour illustrer l'importance d'une production adéquate pour un album. Franchement, si elle avait été bonne et avait mis en valeur les chansons de Saxon, je pense que la note aurait pu monter jusqu'à 14, voire 15 sur vingt (ce qui aurait été moins que ce que méritent leurs anciens albums, mais aurait quand même été respectable). Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Ici, la production est totalement molle, aseptisée, faiblarde... Tout autant de termes qui s'opposent à ceux que j'ai employé un peu plus haut pour décrire la musique du groupe. Les guitares sont horriblement faibles et n'ont pratiquement aucun impact. Sur Crusader, qui est un titre solennel et lent, comme je le disais, ça ne choque pas beaucoup, mais sur les autres titres, comme A Little Bit of What You Fancy, qui est censé être énergique, croyez-moi que c'est frustrant ! Et comme par hasard, Biff Byford lui-même déclare aujourd'hui qu'il n'aime pas la production de cet album, qu'il juge trop soft... Bref, la production à elle toute seule réussit à rendre un groupe énergique mou du genou et ça, c'est vraiment une honte.

Voilà donc ce qu'est Crusader : un album qui aurait pu être tout à fait correct, malgré la baisse d'inspiration, si la production n'avait pas été totalement sabotée. Ce n'est vraiment pas l'album avec lequel découvrir le groupe, qui a sorti de meilleurs albums auparavant et qui en a sorti de très bons également par la suite (comme The Inner Sanctum, en 2007). Pour le fan qui lit ma petite chronique, je recommanderais en revanche de ne pas passer à côté. Certes, il a de gros défauts, mais ça n'est pas non plus une ignominie et il contient tout de même le terrible Crusader, qui reste un pur moment de bravoure. Il ne faut simplement s'attendre à une tuerie.

7 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
swit35 - 30 Décembre 2012: Merci d'avoir fait l'effort de chroniquer ce disque. Je le trouve personnellement bon mais il y a plus de raisons sentimentales que réellement musicales... c'est le premier Saxon que j'ai écouté... et je suis OK avec tes remarques sur la prod, les compos sont bonnes mais auraient méritées une meilleure prise en charge !
largod - 30 Décembre 2012: comme Swit, j'aime ce LP. Crusader et Sailing to America déchirent. Saxon lorgnait vers les US avec cette prod° clinique de Kevin Beamish.
D'ailleurs la reprise de Sweet est très guimauve.
REO Speedwagon c'est pas Saxon...
Elevator - 30 Décembre 2012: Merci à XGV pour cette chronique intéressante !
Enorme déception que cet album quand je l'ai écouté pour la première fois en 1984, à part le morceau-titre bien entendu, mais quel son pourri !!!
Bon, il n'y a pas que le son qui cloche car les compos lorgnent vers le marché US et il n'y a pas pas grand chose pour trouver grâce à mes oreilles. Là où je trouve XGV gentil, c'est lorsqu'il dit qu'avec une meilleure production ce "Crusader" aurait été correct, je pense qu'il aurait été simplement légèrement moins mauvais ...
kiss33 - 31 Décembre 2012: bon j'ai découvert Saxon avec cet album (d'après toi c'était pas la meilleure chose à faire mais ça je savais pas^^) et à l'époque je l'ai trouvé excellent. Ensuite j'ai découvert ceux avant et je les ai trouvé comparativement juste énormes... Et j'ai alors réécouté Crusader qui m'a déçu (toujours comparativement)... tout ça pour dire que cet album est plutôt moins bon que les premiers mais il n'est pas inintéressant ! Il contient d'ailleurs tous les "tubes" que vous avez déjà cités
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Metalmann

20 Octobre 2008

" Who does battle the sarrazin's....... CRUSADEEEEEEEEEEEER !!". A la déception de certains, je ne parlerais que du morceau "Crusader" car cet album est supporté principalement par ce morceau extraordinaire. La première fois que j ai entendu ce morceau, je me suis retrouvé ; avec mon armure, mon épée et mon destrier, aux portes de Jérusalem, prêt à donner ma vie pour combattre les sarrazins. La pochette est une oeuvre à part entière, représentant un croisé à cheval, elle donne le ton. Qui ne souvient pas de cette voix grave et puissante "who does battle the sarrazin's" à laquelle répondent la horde des croisés qui se jettent dans la bataille. Cet introduction historique, par cette voix et ces cris, est une réussite et nous plonge immédiatement dans l'ambiance. Peu de chansons, ainsi, nous aspirent et nous transportent ailleurs et à une autre époque. L'introduction est d'un classicisme rare, mais c est tellement bien ciselé qu'on se laisse prendre au jeu. La rythmique claque juste ce qu'il faut et la mélodie de départ ne nous dévoile pas encore la suite, mais est efficace. Ecoutez les paroles, vous y entendrez la supplique d'un guerrier voulant partir combattre avec les croisés et le "roi guerrier"pour défendre "the sign of the cross". Alors vient cette voie caverneuse "come Crusader the battle commence" et les cris des guerriers qui chargent pour reprendre Jérusalem. Alors démarre un solo épique qui nous lance dans la bataille. Sans doute un des plus beau solo du heavy metal. Avec ce titre, Saxon nous livre un grand morceau de heavy metal, certes d'un classique presque routinier mais tellement bien ciselé, millimétré que les frissons sont là... on s'y croirait... on y est... on sent la chaleur du sable sous nos pieds, le soleil qui tape et les bruits de la bataille qui fait rage.... Merci Saxon pour ce titre remarquable, qui nous fait aimer le heavy metal depuis si longtemps....

22 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

steelhardos - 07 Janvier 2013: Concernant les albums des 2000's il y a The Inner Sanctum qui fait l'unanimité, Killing Ground et Lionheart possèdent également certaines qualités.
Le son est beaucoup plus puissant que sur Crusader, disque que j'apprécie.
ZazPanzer - 07 Janvier 2013: Avant d'attaquer ces disques sympathiques mais mineurs, Bozzoh devrait déjà acquérir "Denim And Leather" et "Power & The Glory" qui sont des références, tout comme "The Eagle Has Landed".
largod - 07 Janvier 2013: bien d'accord avec Zaz pour la partie "ancêtre"...
pour la période récente, Inner Sanctum est bon mais lui préfère "Unleash the beast" puissant et racé comme Poxer & Glory
Bozzoh - 10 Janvier 2013: Merci à tous de vos conseils, je vais écouter ça, ya du boulot! :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Saxon


Autres albums populaires en NWOBHM