PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Metal Industriel Samael Blood Ritual
CD, date de parution : 01 Décembre 1992 - Century Media
Produit par : Sorychta Waldemar, Enregistré à : RA.SH Studio
Style: Black Metal
1 2

NOTE SOM : 15/20
Toutes les notes : 17/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Epilogue 00:39
2. Beyond the Nothingness 04:31
3. Poison Infiltration 03:57
4. After the Sepulture 04:35
5. Macabre Operetta 06:41
6. Blood Ritual 03:24
7. Since the Creation... 00:34
8. With the Gleam of the Torches 06:25
9. Total Consecration 02:40
10. Bestial Devotion 04:49
11. ...Until the Chaos 03:25
Total playing time 41:44

modifier l'album  imprimer cet article
187 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €14,20
 buy
51 avis 2 17/20
Chronique
    Mika_Helvetia, Samedi 14 Janvier 2006 parlez-en à vos amis  
Au début des années 90, le Black Metal qui venait de voir le jour avec Bathory, commençait peu à peu a perdre sa vitalité... C'est alors qu'une formation Suisse appelée Samael arriva, tout d'abord avec Worship Him en 1990 puis Blood Ritual deux ans plus tard. Ces deux albums sont mélancoliques, lourds, haineux, le tout sopoudré de ténèbres et de malsainité... A ce jour, Blood Ritual fait partie d'un des "Samaels" ayant redonné sa force au Black Metal et le groupe en a gagné respect et célébrité dans le milieu bien que l'évolution de leur style les éloigne du Black Metal traditionnel de nos jours...

Blood Ritual commence par un éplilogue qui annonce la couleur pour la suite, une voix grave sur des sons macabres et ténébreux... Puis on entre dans un Black Metal aux riffs éloignés du true certes mais sombres et extrèmement lourds ! La voix de Vorphalack (Vorph pour les intimes) semble baigner dans la tristesse, le désintéressement et la haine pour ce Beyond the Nothingness... On note une certaine lenteur appuyant cette sensation ténébreuse qui reigne sur tout l'album.
Dans les titres qui suivent, on trouve une continuité unitaire mais cependant évolutive avec des compositions toujours aussi lourdes et méchantes mais différentes les unes des autres. On notera un excellent After the Sepulture qui se démarque avec quelques petites trouches discrètes de clavier électronique (vraiment très très discrètes...), Macabre Operette, à l'intro jouée à la guitare sèche et qui délaisse quelque peu la haine au profit de la mélancholie, une sorte d'héroisme pessimiste voir indifférent... Enfin mon morceau favorti, Blood Ritual beaucoup plus rapide au niveau gratt et batterie qui lui permet de dégager une puissance supérieure au reste des morceaux...

La mélancolie haineuse de cet album m'a largement plus convaincu que les opus plus électros du groupe ! Les bons amateurs de Black ultra sombre et pluriste devraient s'y intéresser, si ce n'est pour la qualité alors que ce soit pour leur culture !

Merci Samael pour ce que vous avez offert au Black Metal !




0 Commentaire
Chronique
15 / 20
    Paganwinter, Mercredi 10 Mars 2010 parlez-en à vos amis  
1992, seulement 1 an après l’accrocheur premier album qu’était Worship Him, Samael revient en force, sans réellement changer sa politique. L’esprit Black Metal est toujours bel et bien présent, au nez et à la barbe de ceux qui pourraient prétendre le contraire. Soyons franc, ces deux premiers albums de Samael n’ont en tous les cas pas l’étoffe d’un Passage ou d’un Ceremony of Opposites, mais à leur manière, ils entrent dans la légende des albums précurseurs, ou semi-précurseurs en ce qui les concernent. Ce que je tiens à dire par là, c’est que Blood Ritual ne vous offrira pas de splendides soli de guitares, ni d’inspirations cosmiques que l’on peut désormais imputer au groupe. Simplement, cet album est le fruit d’une déferlante de simplicité mise en page au format efficacité. De riffs lourds à riffs lourds, très peu de temps pour s’aérer l’esprit, si ce n’est évidement sur les quelques interludes ou un clavier fait son apparition, aussi timide soit-elle.

Musicalement, je le dis même si on risque de me fusiller pour ces paroles, Samael se trouve alors, avec cet album, à la croisée des chemins. En fait, j’ai évidemment ressenti la patte Black Metal, que l’on peut sans polémiquer attribuer aux vocaux, mais également une griffe Death Metal qui colle à la peau de Blood Ritual comme une sangsue sur une explorateur. Sans parler que, personnellement toujours, j’ai remarqué un légère tendance thrashy, allez donc savoir pourquoi. Quoi qu’il en soit, les influences restent les mêmes que pour Worship Him, à savoir Celtic Frost et Bathory, sans pour autant prétendre que Samael n’avait alors point de style propre.

Les morceaux sont globalement de courte durée, et n’ont en vérité que deux véritables buts d’exister. Primo, insuffler un nouvelle esprit sataniste, donc Black Metal, sur le monde, au travers de compositions dans le même registre (les lyrics) que ce que faisait Bathory, lors de leur commencement. Je parle donc de paroles ayant trait à divers rituels, ou encore des blablas en l’hommage du démon. Vous l’aurez compris, Samael ne philosophait pas encore sur le cosmique ou le fantaisiste, et qui aurait pu penser qu’un groupe de Metal aux allures puristes, de ce genre là, pourrait alors devenir, des années plus tard, un précurseur en matière d’utilisation de musique électronique. Deuxième but, procurer du plaisir à n’importe quel Metalhead, pour autant que la simplicité ne le rebute pas. On accroche, à vrai dire, assez facilement au riffs pesants et fortement rythmiques de ces messieurs. Il y avait incontestablement de quoi se coltiner un joli mal de nuque un lendemain de concert. Dans l’état d’esprit, c’est donc à un condensé simple mais sympathique auquel on a affaire. On tape gentiment du pied sur des riffs qui n’auraient pas dépaysé sur des galettes de Unleashed, par exemple.

Bref, je risque d’être un peu méchant en le disant, mais Blood Ritual m’a paru être une mise au propre de Worship Him, pas systématiquement mais plutôt globalement. La différence entre les deux opus pourrait alors se situer dans une prise de son nettement meilleure ou encore par un bon coup de frein au rythme général. Tantôt plus bref, tantôt plus développé, Blood Ritual, au final, est tout de même meilleur que son grand frère.

Evidemment, l’album qui suivra va propulser, réellement et pour leur talents, Samael dans la cour des grands. Disons simplement que Blood Ritual est une œuvre simple faite par des auteurs en pleine recherche d’inspiration. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux faire quelque chose de simple mais d’accrocheur plutôt que n’importe quoi, dans le doute du moins.

Un bon album, simplement, sans fioritures et sans chichis. A posséder comme pièce à conviction, certifiant que des précurseurs ont exercé bien avant d’autres. 15/20

Paganwinter




2 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Made by Metal’ Contact - Liens
Follow us :