Mourning Has Broken

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Sabbat (UK)
Nom de l'album Mourning Has Broken
Type Album
Date de parution 26 Mars 1991
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album42

Tracklist

1.
 The Demise of History
 07:52
2.
 Theological Void
 07:26
3.
 Paint the World Black
 05:25
4.
 Dumbstruck
 05:14
5.
 The Voice of Time
 06:45
6.
 Dreamscape
 08:47
7.
 Without a Trace
 07:24
8.
 Mourning Has Broken
 02:05

Durée totale : 50:58


Chronique @ grogwy

07 Janvier 2017

Sabbat explose en plein vol

Dans l'histoire du Speed/Thrash Metal, nombreuses sont les formations qui se sont tirées une balle dans le pied (quand ce n'était pas dans la tête !), alors qu'elles étaient en pleine ascension.

Les exemples ne manquent pas, que ce soit Metal Church, qui en se séparant de son emblématique vocaliste David Wayne en 1988 perdit une partie de son public.
Deathrow, dont le radical changement de style opéré sur "Deception Ignored" (1988) traumatisa les adeptes de "Riders of Doom" (1986) et "Raging Steel" (1987).
Ou encore Agent Steel, au sein duquel le comportement égocentrique (voir paranoïaque) du chanteur-leader John Cyriis donnait régulièrement lieu à des évictions sommaires, ce qui finira par tuer le groupe en 1988 (qui se reformera dix ans plus tard mais...sans lui).

A cette liste on se doit impérativement de rajouter le groupe anglais Sabbat, qui a eu l'extravagance de cumuler les trois situations exposées ci-dessus, une véritable prouesse !
En effet, suite à la violente dispute qu'il venait d'avoir avec son chanteur Martin Walkyier concernant la structure de ses nouveaux morceaux, le guitariste-leader Andy Sneap le vire sans ménagement, ainsi que le guitariste Simon Jones et le bassiste Fraser Craske (seul le batteur Simon Negus échappe à la purge).

Ces derniers sont remplacés par Ritchie Desmond (chant), Neil Watson (guitare) et Wayne Banks (basse).

Or, si parfois des changements de line-up peuvent s'avérer salutaires, d'autres ont l'effet inverse, et c'est ce qu'on allait découvrir à l'écoute du nouvel album "Mourning Has Brocken" qui sort en mars 1991.

A la surprise générale, sur ce disque Sabbat abandonne son singulier Thrash Metal qui avait marqué "History of a Time to Come" (1988) et Dreamweaver" (1989), pour se jeter à corps perdu dans un Heavy/Power Metal Progressif, et cela au grand dam de ses fans les plus fidèles !
Bien que déroutant l'album est cependant de qualité, mais il possède des défauts qui nuisent à son écoute, à commencer par la production un peu brouillonne d'Andy Sneap qui ne rend pas justice aux différents titres.
A cela s'ajoute la prestation de Ritchie Desmond, le nouveau chanteur dont le registre oscille entre John Arch (ex-Fates Warning) et James Rivera (Helstar).
Cela peut paraître étonnant, mais l'excellence de son chant est paradoxalement l'un des points faibles du disque, car conscient de posséder une très belle voix, ce dernier en fait parfois trop en surchargeant certains morceaux d'exubérantes vocalises.
Ces imperfections ne doivent pourtant pas éclipser la très bonne tenue des différents titres de "Mourning Has Brocken", ainsi que leur complexité.
Car à l'écoute de l'épique "The Demise of History", du lyrique "Theological Void" (sur lequel l'influence de Fates Warning période 1985-1988 est plus qu'évidente), ou de "The Voice of Time" dont certaines parties de guitares nous rappellent que Sabbat fut (jadis) un groupe de Thrash Metal, on a droit à des des morceaux extrêmement riches et variés.
Si sur le très beau (et austère) "Paint the World Black" Andy Sneap démontre qu'il reste un excellent compositeur, sur "Dreamscape" (ou l'on retrouve les typiques accélérations de guitares d'autrefois), ainsi que sur l'instrumental "Dumbstruck", il prouve qu'il est également un excellent guitariste doté d'une technique impressionnante.
On tient peut-être ici l'explication des motivations qui l'ont poussé à s'éloigner du Thrash Metal, style dans lequel il devait se sentir quelque peu bridé.
C'est sur le mélancolique interlude acoustique "Mourning Has Brocken" que se clôture cet insolite, et dernier album de Sabbat, puisque le groupe splitta quelques mois après la sortie du disque.

Une disparition, dont aujourd'hui encore, certains n'ont toujours pas fait le deuil.



6 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

LeMoustre - 08 Janvier 2017: Peut-être. Encore qu'il est possible que ce fut l'occasion de renégocier le contrat.
A savoir que Walkyier (avec un "i" après le "y" mon cher Greg) avait une petite fille de quelques mois alors et vivait dans un studio avec sa compagne, l'obligeant quelque peu à prioriser les revenus aux tournées.
A part cela, un mot sur la partie publique du site au sujet ce qui advint au groupe lors de sa reformation de 2007.

Sous l'impulsion de Dani de Cradle Of Filth, dont la reprise de "For Those Who Died" sur l'édition limitée de Midian fut un clin d’œil à une de ses influences, le groupe se reforma sous son patronyme d'origine (à ne pas confondre avec la mouture vite oubliée Return To The Sabbat). S'en suivirent une tournée en première partie de Cradle Of Filth, avec de nombreuses dates au RU, et un clash (encore) entre Walkyier et Sneap au sujet des rentrées liées aux ventes de T-Shirts pendant cette tournée, où Martin proposait du merch de son groupe The Clan Destined (cf : chronique d'un EP dans la veine de Skyclad), ce qu'Andy n'apprécia guère.

Bref, aucun projet de rabibochage n'étant à l'ordre du jour, cet album là restera le testament officiel du groupe, qui n'a de Sabbat finalement que le nom.

Pour l'anecdote, le batteur d'origine Simon Negus revend parfois des goodies d'époque du groupe.

Pour le reste, à part la carrière de producteur de Sneap, et le EP de The Clan Destined qui date quelque peu, aucun projet musical n'est à l'ordre du jour.

Merci Greg pour ce texte qui manquait sur SoM.
grogwy - 08 Janvier 2017:

En effet Jérôme, j'ai (j'avais) écorché le nom de famille du vocaliste.
Sinon j'attendais avec impatience ton commentaire, sachant que tu détestes ce disque (ce que confirme ton 6/20).
Ce qui est toujours intéressant, c'est de ressortir des albums qui lors de leur sortie ont été à la fois descendus par la critique, et détestés par les fans.
En général ça passe beaucoup mieux, car avec le recul (et une fois la polémique oubliée) on comprend mieux les raisons du changement d'orientation, et surtout on l'accepte plus facilement.
J'ai posté un commentaire sur la chronique de l'album "Promise" (1996) de Massacre, qui lui aussi avait dérouté les fans de "From Beyond" (1991), mais qui au final est un bon disque.
Ceci dit si demain Céline Dion buvait un mélange d'eau de javel et d'acétone, puis avalait une poignée de sable, et allait ensuite enregistrer un album de Death/Grind, je comprendrais aisément que ses fans n'apprécient pas son nouveau style, alors que de mon coté je serais curieux d'écouter son disque.

LeMoustre - 08 Janvier 2017: Greg, oui, je vois ce que tu veux dire, j'apprécie d'ailleurs nombre d'album dits ou considérés comme "décalé" par rapport à la discographie/style du groupe des origines. On pourrait citer, entre autres, tous les Celtic Frost (même Cold Lake qui malgré cela doit être un des rares disques à qui je n'ai pas mis la moyenne de ma discographie), Renewal, Endorama, I Hear Black, pour en citer certains. Sans doute le choix de l'orientation m'a t-il plus parlé, subjectivement sur ces disques que sur ce Mourning Has Broken ?
M'enfin, on ne peut pas tout aimer, et tant mieux. Cool que tu aies fait ce texte en tout cas, Greg, beau boulot !
Rheindarst - 08 Janvier 2017: J'ai adoré cet album...juste 5mn...le temps d'acheter la K7 et de la mettre dans mon baladeur...Jusqu'à que la voix (atroce pour ma part) arrive et là ultime disgust !! On est bien loin des deux premiers...quel gâchis ! D'autant que la pochette était très chouette je trouve...Heureusement que le 1er Skyclad sorti quelques mois plus tard était lui par contre plutôt sympa et permettait de retrouver (un peu) l'esprit de Sabbat grâce à Martin...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Sabbat (UK)


Autres albums populaires en Thrash Metal