Rude Awakening

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Prong
Nom de l'album Rude Awakening
Type Album
Date de parution 1996
Labels Epic Records
Produit par
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album137

Tracklist

1. Controller
2. Caprice
3. Rude Awakening
4. Unfortunately
5. Face Value
6. Avenue of the Finest
7. Slicing
8. Without Hope
9. Mansruin
10. Innocence Gone
11. Dark Signs
12. Close the Door
Bonustrack
13. Proud Division

Commentaire @ SoulWound

11 Juillet 2008
Adulé par certains, ouvertement critiqué par d'autres "Rude Awakening" est considéré comme l'ALBUM de Prong. Après des débuts dans un crossover/thrash original et en avance sur son temps, Prong a peu a peu pris un virage Half-Thrash Industriel, confirmé ici.

Le premier titre annonce la couleur avec de gros riffs longs, lourds et pesants, on reconnait facilement l'empreinte de Tommy Victor (officiant également dans Ministry). Le 2eme titre répondant au doux nom de "Caprice" est quant à lui totalement différent, avec la quasi absence de guitares, une basse bien mise en valeur et des gros samples, avec un très bon chant pour offrir au final un très bon morceau.
Viennent ensuite les 4 morceaux majeurs de cet album, "Rude Awakening", "Unfortunately", "Face Value" et "Avenue of the Finest", qui sont certainement les 4 meilleurs morceaux de cet album, et tous ont une sorte d'atmosphère mélancolique et pesante, le chant est vraiment prenant et les instrus sont nickels. Je ne pourrais pas vraiment en dire plus tant ce quartet est excellentissime.

La suite de ce "Rude Awakening" marque un peu le pas avant de revenir en force sur "Dark Signs", morceau bien puissant Half-Thrash au rythme soutenu. "Close the Door" et "Proud Division" clôturent ce disque d'une bien belle façon pour donner au final (en particulier grâce a la 1ere partie de l'album) un disque majeur des années 90' dans le genre Indus et même metal au général. Cet album aura inspiré bien des groupes de nos jours, mais n'aura pas projeté PRONG au rang qu'il aurait pu atteindre, expliquant en partie la période de 'pause' entre 1997 et 2003...

3 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
coroner - 03 Juillet 2009: Merci, excellente chornique. Quand j'ai acheté l'album, j'avais été déçu, au départ. Par rapport à Cleansing, ça me semblait beaucoup moins percutant, moins inspiré, bref, j'avais pas vraiment croché. Et puis, ayant lu ta chronique, je me le suis remis dans les oreilles(au bureau), et franchement, je n'arrive plus à m'en passer. J'ai tout le temps les tempos de Face Value et Rude Awakening dans les oreilles. C'est fou, avec Prong, c'est toujours comme ça. T'as le morceau qui passe, au début, ça semble bizarre et sans plus. Et tout à coup, tu te rends compte que t'es en train de battre la mesure de la tête et que t'es complètement pris par le groove et l'ambiance. Démentiel. Bon, l'album est relativement inégal, comme tu l'as dit, mais les morceaux cités plus haut, plus Innocence Gone, Proud Division et Dark Signs, c'est de la balle totale. Monstrueux, excellent.
lochness - 23 Juillet 2011: Pour ma part "Cleansing" reste à ce jour l'album du groupe. Another,whose fist,snap... que des grands morceaux !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Prong


Autres albums populaires en Thrash Metal