Testimony of the Ancients

Liste des groupes Death Metal Pestilence Testimony of the Ancients
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Pestilence
Nom de l'album Testimony of the Ancients
Type Album
Date de parution 06 Septembre 1991
Produit par Scott Burns
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album327

Tracklist

1. The Secrecies of Horror 04:56
2. Bitterness 00:30
3. Twisted Truth 04:02
4. Darkening 00:30
5. Lost Souls 03:40
6. Blood 00:29
7. Land of Tears 04:47
8. Free Us from Temptation 00:31
9. Prophetic Revelations 05:21
10. Impure 01:00
11. Testimony 03:51
12. Soulless 00:32
13. Presence of the Dead 05:50
14. Mindwarp 00:25
15. Stigmatized 05:23
16. In Sorrow 01:11
Total playing time 42:58

Chronique @ Fabien

24 Avril 2007
Fort d’une renommée indéniable depuis le redoutable Consuming Impulse, Pestilence adoucit désormais son style à l’instar de Death sur Spiritual Healing. Tout en restant dans un créneau deathmetal, son nouvel effort Testimony Of The Ancient est effectivement plus sage, à l’image de sa pochette qui dévoile cette sphère en suspension créée par DanSeagrave, contrastant avec les fourmis carnivores de Consuming. De plus, la production soignée de Scott Burns aux Morrisound Studios s’oppose au son mordant et agressif apporté par Harris Johns sur le précédent enregistrement.

Suite au départ de Martin Van Drunen ayant gagné les rangs d’Asphyx, Patrick Mameli reprend le chant en parallèle de sa guitare, ayant déjà été vocaliste de la formation à ses débuts. Sa voix moins gutturale s’intègre parfaitement à la nouvelle orientation de Pestilence. Les paroles de Mameli et Foddis sont également plus ésotériques et existentielles, délaissant définitivement le côté parfois cru des précédentes réalisations du groupe.

Côté compositions, les 17 années de pratique instrumentale de Mameli permettent à Pestilence de ne pas faire deux fois le même album, et donc de se renouveler avec une facilité déconcertante, bénéficiant cette fois de l’appui sans faille de Tony Choy (Cynic, Atheist) à la basse. Si l’on retrouve encore quelques titres nerveux comme l’imparable Testimony, les morceaux sont moins moins tapageurs et délibérément orientés vers plus de musicalité, à l’image des soli aériens de Twisted Truth d’une grâce sans grand équivalent.

Au delà d’une qualité de mise en place et d’interprétation sans faille, Testimony Of The Ancient bénéficie en outre de nombreux passages fantastiques lui apportant un côté progressif, comme la partie de claviers somptueuse au coeur de Presence Of The Dead, les échanges de guitares formidables de Stigmatized, les mélodies renversantes de Land of Tears, sans compter les huit interludes majoritairement acoustiques s’insérant entre chaque morceau, conférant à l’ensemble cette atmosphère ethérée et vraiment unique.

En cet automne 1991 si riche en sorties de qualité, Pestilence contribue grandement avec son imparable Testimony of the Ancients à l’avancée et l’élargissement du paysage musical extrême, au même titre que Human & Unquestionable Presence de Death & Atheist. Fort d’un nouvel album culte à son actif, il démontre ainsi brillamment la compatibilité des termes "deathmetal" et "progressif", confirmant une fois encore tout son talent et son avant-garde. Incontournable !

Fabien.

10 Commentaires

21 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

tormentor - 11 Fevrier 2011: Tiens je viens de l'écouter ce matin en allant au taf! Superbe album et super groupe, culte de chez culte.
jeffff - 31 Mai 2011: j'ai toujours en souvenir le clip de land of tears, d'ailleurs je ne me souviens plus ou j'avais put le voir
 
zvlorg - 11 Juin 2011: l'une des claques du death metal européen, cette album est d'une classe, d'une originalité et d'une complexité presque sans égal, des morceaux comme Stigmatized, Twisted Truth, Land Of Tears ou Prophetic Revelations ne peuvent que forcer l'admiration, et ce n'est pas fini avec le plus jazzy Spheres!
Karaladh - 22 Août 2013: Je le réécoute là. Album parfait en ce qui me concerne. L'ambiance glauque de Consuming Impulse est recréée, mais on y ajoute un côté mystique, puis que dire des solos complétement déments ? Waw

J'ajouterais que par moments on a vraiment l'impression d'entendre Chuck Schuldiner derrière le micro, ils ont un timbre vraiment similaire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Pestilence


Autres albums populaires en Death Metal