Reinventing the Steel

Liste des groupes Power Metal Pantera Reinventing the Steel
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Pantera
Nom de l'album Reinventing the Steel
Type Album
Date de parution 27 Mars 2000
Style MusicalPower Metal
Membres possèdant cet album686

Tracklist

1. Hellbound 02:41
2. Goddamn Electric 04:57
3. Yesterday Don't Mean Shit 04:20
4. You've Gotta Belong to It 04:13
5. Revolution Is My Name 05:15
6. Death Rattle 03:18
7. We'll Grind That Axe for a Long Time 03:45
8. Uplift 03:46
9. It Makes Them Disappear 06:22
10. I'll Cast a Shadow 05:22
Total playing time 43:59

Chronique @ Septiis

13 Mars 2005
4 années séparent ce « Reinventing the Steel » de son violent prédécesseur « The Great Southern Trendkill »…4 longues années durant lesquelles les fans n’ont eu que l’ « Official Live 101 Prof » à se mettre sous la dent (ce dernier contenait seulement 2 chansons inédites…). Si on ajoute à cela le fait qu’à cette époque il semblait y avoir de nombreuses tensions (rumeur qui fut confirmée quelques années plus tard : Pantera a splitté en 2002/2003) au sein du combo texan, on obtient un album qui était attendu avec impatience et appréhension…(ceci étant renforcé par le fait que Phil Anselmo annonçait cet album comme étant le meilleur que Pantera ait jamais composé…).

L’opus s’ouvre sur Hellbound…d’entrée c’est la grosse baffe : couplets planants, refrain très énervés, cris hallucinés provenant d’un Phil Anselmo survolté…bref tous les ingrédients qui ont fais le succès de Pantera sont réunis…on se dit que le groupe a une nouvelle fois réussi le pari de ne pas nous décevoir…
Cette impression est confirmée après l’écoute complète du cd ! ! Une nouvelle fois, le groupe nous a sorti un album qui regorge de tubes : « Yesterday don’t mean shit », et « You’ve got to belong to it » sont puissants et directs, dans le plus pur style Panteraiens : leur refrain vont s’inscrire instantanément dans votre cerveau pour ne plus en ressortir ! ! C’est le cas également des deux chansons qui clôturent l’album : « It makes them disappear » et « I’ll cast a shadow » qui laissent l’auditeur sur une note assez noire. On peut même entendre Kerry King (guitariste de Slayer) nous gratifier d’un solo au vibrato sur « Goddamn Electric » (pour la petite anecdote, il a enregistré sa partie dans les chiottes d’un concert de la tournée Ozzfest qui réunissait Pantera et Slayer…). Si je devais retenir uniquement 3 chansons de cet excellent dernier album, ce serait certainement « Hellbound », cité plus haut ; « Death Rattle » qui est un morceau plus rapide au riffs excellents et accrocheurs et le monstrueux « Revolution Is My Name », premier single de cet opus, qui résume parfaitement tout ce que l’on peut trouver sur ce « Reinventing the Steel »…

Mais attention, même si cet album est, comme je l’ai dit plus haut, dans la lignée de tout ce que le groupe a pu nous livrer jusqu’ici, il faut tout de même signaler qu’il se démarque assez nettement de ses prédécesseurs…Tout d’abord, on trouve beaucoup moins de solos de Dimebag Darrell dans les compos…et la plupart de ceux que l’on trouve sont joués au vibrato…A mon avis, les 4 texans ont longuement réfléchi à la manière d’intégrer ces parties. Car en y réfléchissant un peu, des solos comme il y en avait sur les anciens albums n’auraient pas collé avec les nouvelles chansons… Ce qui paraissait donc au départ comme étant étrange semble être en fait un choix judicieux. Il y a un deuxième point qui fait que cet album est en marge de tous les autres : « Reinventing the Steel » ne contient pas de ballade, ni de moment calme. Ce détail en revanche est bien regrettable quand on sait que le groupe excelle dans cet exercice. Peut être le groupe a t-il jugé que les 3 ballades présentes sur « The Great Southern Trendkill » suffisaient pour l’instant pour les fans…

Même si cette galette n’est pas la meilleure de la discographie du groupe, c’est tout de même un album monstrueux que nous a livré Pantera avec ce « Reinventing the Steel ». Peu de groupe peuvent se targuer d’avoir sorti uniquement des albums d’anthologie…Les cowboys de l’enfer, quant à eux, le peuvent…Ce dernier album le confirme…

13 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

illarsen - 27 Mai 2013: Je me remettrais jamais de la fin de Pantera. L'evolution de ce groupe est énorme et leur leur album i am the night est hilarant!! Reinventing the steel est tout simplement unique, psychédélique, inimitable, trash et cet album est mon copain!
metaleciton - 01 Fevrier 2014: "Reinventing The Stell" est un bon disque de power/thrash, malheureusement il comporte de nombreux défauts...

Cet album est trop dispersé dans les structures, parfois même trop technique et démonstratif. Je retiens surtout un gros manque d'efficacité et une pochette désastreuse...

On retrouve tout de même des tueries comme "Yesterday Don't Mean Shit" et le cultissime "Revolution Is My Name". Mention spéciale pour le très sombre "It Makes Them Disappear".

Ce n'est clairement pas le meilleur Pantera, mais ce disque en vaut le détour.

Note: 15/20
 
metalkid - 08 Mars 2014: concernant Kerry King : dans les chiottes, et en 1 prise.
yannoz - 22 Septembre 2014: L'album de trop !! Mais ou est le vrai pantera!! on sent déjà le split. Album enregistré à la va vite, bcp de discordes au sein du groupe surtout avec Phil. Les titres se suivent et se ressemblent , à part revolution is my name et encore ... Vraiment la fin d'un mythe.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Pantera


Autres albums populaires en Power Metal