PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Dark Black Otargos Kinetic Zero
CD, date de parution : 15 Avril 2007 - Rupture Music
Produit par : Elmobo
Style: Black Brutal

NOTE : 15/20
Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Intro 00:38
2. Open the Circular Infinite 05:18
3. Kinetic Zero 05:00
4. M87 05:09
5. Crystallinzing Nuclear Aurora 05:17
6. 1E 1740.7-2942 01:29
7. Spheres of the Anticosmic 03:22
8. VO-I-D 03:40
9. Stygian Metamorphosis 05:14
10. Time Quanteon 05:29
11. Outro 02:59
Total playing time 43:35

modifier l'album  imprimer cet article
58 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 €39,61
21 avis 1 15/20
Chronique
    Coercition, Lundi 01 Octobre 2007 parlez-en à vos amis  
Il est bien connu qu'un bon concept peut rattraper, commercialement du moins, une musique banale, voire mauvaise. Car ici, après son Ten-eyed Nemesis remarqué, Otargos se débarrasse de toute panoplie
satanique pour s'orienter vers un thème hautement métaphysique s'il en est, comme nous donne en avant-gout la mention sur le package : "no god to save us; no power to resist...".
Sur fond de nuages stellaires dans lesquelles le blackeux imaginatif verra des visages menaçants, ça a de la gueule.Okay, on aura droit à une interrogation sur la place de l'Homme dans l'univers, à son devenir... Seulement, l'élève Otargos a, au moment de rendre sa copie, trop privilégié le fond à la forme, ce qui se retrouve dans les compos.
Dimension spatiale pour tous les titres, "Nuclear Aurora", "Time Quanteon": intrigants et assez forts pour susciter la curiosité chez les auditeurs potentiels. L'album entame par une intro "novatrice", mouais. En fait aide et hors de propos, même en illustration des "théories" d'Otargos : un bruit inaudible suivie d'une voix pâteuse pleine de disto. Ici, de nombreux voyageurs cosmiques auront commencé à se questionner sur le bien-fondé de cette aventure futuriste; le black-metal ayant toujours puisé ses racines dans le passé...
La première des compos proprement dites démarre sur un riff nettement plus agressif que la moyenne sur cet album. Hélas, celui-ci s'égare vite dans l'immensité cosmique et le reste de la chanson se traine...
"M87",plus orientée efficace et bestiale, ferait presque mouche. Rien à signaler jusqu'à "V-O-I-D", morceau court dont l'envolée supersonique de la guitare, à la fin, vaut vraiment le coup.
Et puis... quoi ? Cet album a un problème : ( presque ) pas une compo sans riff remarquable ou bonne idée ponctuelle; idée qu'Otargos néglige, préférant des riffs essentiellement insipides, noyant et dissimulant les bon moments, de sorte que tous les morceaux paraissent ratés. La batterie n'aidera pas à rattraper l'ensemble, souffrant d'une production faible et aseptisée ( connue aussi sous le nom de "syndrome du ploc-ploc" : bruits mou, aucun tintements métalliques accentuant la brutalité ). L'outro, elle, est simplement ratée.
Otargos, donc, ne parvient pas à exploiter le réel intérêt de ses cogitations philosophiques et son effet musical n'aura pour répercussion que quelques instants brillants mais hélas ! trop rares. Otargos ne se démarque donc pas vraiment de la scène black-metal actuelle, proposant essentiellement son fracas sous true, reniant l'aspect progressif qui cherche à suer de sa musique au hasard d'un refrain. En cela, Otargos abandonne ce qui aurait fait cet album, accompagné son imagerie et lui aurait fait cueillir l'excellence.
L'Univers est silencieux et paisible; Otargos n'a ici pas comblé son vide en le troublant. Il a fallu des milliards d'années pour que les galaxies se forme; Otagros, sans soute, saura exploiter ce qui lui a glissé ici des doigts.


Note : difficile de l'attribuer à cet album tiraillé entre d'excellents mais rares morceaux de bravoure et un fond plat.




2 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Made by Metal’ Contact - Liens
Follow us :