Swamp of the Ravens

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Orloff
Nom de l'album Swamp of the Ravens
Type Demo
Date de parution 01 Avril 2012
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album4

Tracklist

1. Intro 01:13
2. Swamp of the Ravens 03:40
3. Unspeakable Resurrection 05:00
Total playing time 09:53

Acheter cet album

Orloff


Chronique @ Peacewalker

18 Avril 2012

Une démo très prometteuse pour les fans de Death à ambiances

Jeune groupe américain encore inexpérimenté, Orloff nous propose via sa démo un Death assez lourd et étouffant, enrichi par un travail léché au niveau des ambiances fantastiques et horrifiques. Visiblement très influencés, à l'image de nombreux de leurs collègues, par le cinéma d'horreur (Orloff faisant bien évidemment référence au film l'Horrible Dr Orloff de Jess Franco, et Swamp of the Ravens étant le titre d'un obscure mais intéressant film d'horreur de 1974 - si vous aimez les marais bien poisseux, jetez vous dessus ! Refermons là ce petit hs), les américains ont ainsi fait le choix d’accommoder leur Metal avec de nombreuses plages d'ambiances instrumentales destinées à accroitre l'immersion de l'auditeur.

La présence d'un clavier et de guitares acoustiques sur les deux morceaux (ce passage à l'orgue à la fin d'Unspeakable Ressurection !) ainsi que l'introduction plutôt réussie donnent en effet une vision prenante de l'univers de référence du groupe. La très bonne idée de ces passages, c'est de se rendre indispensables à la musique de la formation sans pour autant envahir la partie véritablement Metal des morceaux. Car dès que les guitares entrent en jeu, on se retrouve forcé de quitter la cabane abandonnée où l'on s'était réfugié et où régnait encore une ambiance vaguement gothique ( non pas au sens musical, mais plutôt par analogie avec l'horreur old-school de l'âge d'or de la Hammer) pour plonger dans le bourbier des marais.

Et c'est en effet le meilleur qualificatif qu'on peut donner à la musique du groupe : marécageuse. Là où leurs confrères de Necrophagia, bien qu'adoptant une thématique et une part donnée à l'ambiance similaire, jouent une musique plus agressive, notre quatuor se rapproche plus de l'atmosphère méphitique et boueuse des sorcières d'Acid Witch, le coté psyché en moins. Le Metal du groupe est sombre, crade, adoptant des rythmes assez lents portés par la voix très adaptée au concept du chanteur du groupe nous hurlant ses histoires d'horreur.

La production des parties métalliques est quant à elle tout à fait honorable sans être non plus extraordinaire : bien que manquant peut-être de puissance, elle est parfaitement adaptée à l'ambiance recherchée par le groupe, et c'est la principale chose que l'on lui demande. Les parties atmosphériques souffrent par contre d'un son assez amateur, sur l'intro du titre éponyme notamment, sans que ce détail ne soit rédhibitoire non plus.

Le "undead decaying castle werewolf zombie vampire demon death metal", pour reprendre les termes du groupes, distillé dans ce bien nommé Swamp of the Ravens, réussit donc très honorablement son but. Il ne reste plus qu'à attendre la suite, qui s'annonce des plus prometteuses si nos américains férus d'horreur réussissent à nous offrir une performance d'aussi bonne qualité sur un vrai album, les 10 petites minutes de cette démo s'avérant être son plus gros défaut, surtout pour moins de cinq minutes de Metal à proprement parlé.

Pas forcément Deathster à la base, j'ai donc été séduit par cette très intéressante démo, uniquement disponible en streaming sur le Bandcamp du groupe en attendant une future sortie physique à une date annoncée comme assez proche.

Edit: La démo est désormais physiquement disponible chez Razorback Records.

6 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Constantine - 18 Avril 2012: Une chronique qui donne envie de découvrir le groupe..... Merci !
Constantine - 18 Avril 2012: Vraient tres bon.... L'ambiance de "l'horrible doacteur Orloff" & "Swamp of the Ravens " est palpable .
Merci pour cette découverte et vivement une sortie physique.
putrefied57 - 18 Avril 2012: Si c est aussi bon qu' un porc Orloff... ok je sors...
Peacewalker - 11 Mai 2012: Si certaines personnes sont intéressées par la démo en version physique, elle est désormais dispo chez Razorback Records (ce qui n'est pas vraiment une surprise vu les thèmes abordés :D) en attendant un futur album chez le même label.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Orloff


Autres albums populaires en Death Metal