Expired Utopia

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Ocularis Infernum
Nom de l'album Expired Utopia
Type Album
Date de parution 03 Novembre 2017
Style MusicalBlack Mélodique
Membres possèdant cet album2

Tracklist

1.
 I
 03:06
2.
 A Confession of Defeat
 05:27
3.
 II
 01:44
4.
 Akathisia
 04:37
5.
 III
 01:47
6.
 Illusionist and Scissorman
 07:21
7.
 IV
 02:28
8.
 Escape to the Cul-de-Sac
 06:03
9.
 V
 01:56
10.
 Pretending Sanity
 04:11
11.
 VI
 02:41
12.
 Lost Forest
 05:45
13.
 VII
 02:14

Durée totale : 49:20

Acheter cet album

Ocularis Infernum


Chronique @ cm91

26 Novembre 2017

On alterne entre ambiance horrifique et sonorités plastiques

Dire que le nouvel album d'Ocularis Infernum aura pris du temps est un sacré euphémisme, huit ans que les lettons n'avaient rien sorti, bien que l'on n'ait quasiment pas d'infos sur la raison de ce très long délai, il est fort à parier que les changements de membres y sont pour quelque chose puisque d'un sextet, le groupe est passé à un trio composé de la chanteuse Mara Sekhmet, le guitariste Andris, et du claviériste Magnuss. Sachant qu'en huit ans, il s'en est passé des choses, on est en droit de se demander si ce "Expired Utopia" est un redémarrage sur le bon ou le mauvais pied.

Ce qui est sûr, c'est que ce disque suit la logique d'une pièce de théâtre puisque sur treize chansons, il y a sept interludes dont un final, tous très sobrement nommés I à VII pour six chansons. Et dès le premier acte qui dévoile le spectre musical, on sent que l'on va être plongé dans un monde de cauchemars tant l'ambiance est glauque et malsaine. Puis s'ajoute un chœur féminin comme une voix fantomatique au milieu de cet enfer. Puis débouche le premier "acte" si je puis-dire: "A confession of defeat" sur lequel on retrouve cette même ambiance cauchemardesque de par les claviers et vient alors la hurleuse de service sur le devant de la scène.

Ne vous trompez pas sur la marchandise, les lettons ont certes une progression théâtrale, mais la musique en est dénuée, tout ce qui peut faire penser à du théâtre est en fait la présente d'actes dans la setlist, rien de plus, inutiles de chercher du Carach Angren ailleurs qu'à ce niveau, ou même dans les paroles racontées comme des petites histoires horrifiques.

Mais le gros problème sur cet album, c'est qu'on alterne entre ambiance horrifique et sonorités plastiques. C'est-à-dire qu'en gros, les claviers font bien ressortir cette impression d'être dans un milieu maléfique ("Illusionist and Scissorman" ou "A confession of defeat"), mais pour ce qui est des guitares, c'est plat, ça manque cruellement de force, et la batterie, elle aussi, à beau alterner entre les mid-tempo ou les blasts, le manque d'intensité se fait sentir.

Je parlai des ambiances horrifiques un peu plus haut, et bien Ocularis Infernum a ici confondu grandeur symphonique avec bordel cacophonique puisque les orchestrations bouffent les guitares, donnant une impression de ne pas respirer. On est loin d'un Dimmu Borgir bis mais quand même. Pour le chant, alors oui la vocaliste est toujours dans le bon ton que ce soit pour les hurlements ou le chant lyrique, mais ce dernier est si maladroitement placé que l'on souhaiterait ne pas l'entendre. En fin de compte, la seule piste qui en vaut le coup ici est "Lost forest" qui fait un peu figure à part puisqu'elle est déjà plus accrocheuse que le reste, seulement, étant donné qu'elle est placée en fin de disque, les auditeurs auront-ils le courage d'aller jusqu'au bout pour l'entendre ? Je me pose la question...

Lorsque l'acte VII touche à sa fin de manière bâclée il faut le dire, la première impression qui traverse l'esprit c'est "Tout ça pour ça ?". Ce Expired Utopia est clairement un raté, et il faudra sans doute beaucoup de remise en question, et de volonté pour surmonter cet échec.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Ocularis Infernum


Autres albums populaires en Black Mélodique