World Demise

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Obituary
Nom de l'album World Demise
Type Album
Date de parution 06 Septembre 1994
Produit par Scott Burns
Enregistré à Morrisound Studios
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album415

Tracklist

Re-Issue in 1998 by Roadrunner Records
1. Don't Care 03:08
2. World Demise 03:43
3. Burned in 03:32
4. Redefine 04:39
5. Paralyzing 04:57
6. Lost 03:59
7. Solid State 04:38
8. Splattered 04:15
9. Final Thoughts 04:08
10. Boiling Point 03:09
11. Set in Stone 04:50
12. Kill for Me 05:59
Bonustracks (1998 Re-Issue)
13. Killing Victims Found 05:05
14. Infected (Live) 05:00
15. Godly Beings (Live) 02:01
16. Body Bag (Live) 05:59
Total playing time 1:09:02

Chronique @ Darklau

11 Mars 2008
Depuis leur formation en 1985 sous le nom de Xecutioner devenu Obituary juste avant la sortie de leur premier album, ce groupe originaire de Floride est devenu au fil du temps une référence incontestable en matière de Death Metal. Des albums comme "Slowly We Rot" ou "Cause of Death" étant reconnus comme des chef-d'œuvres du genre.
Leur quatrième album "World Demise" était attendu au tournant dans ces années 90 déjà pas très sympas pour le métal. Il s'agissait pour le groupe de confirmer la formidable vague d'inspiration qui avait illuminé les débuts du groupe.
Ce qui frappe de prime abord sur cet album c'est sa noirceur totale. Les textes engagés et volontairement tournés vers le catastrophisme écologique ainsi que la lourdeur incroyable de la musique font de "World Demise" un gouffre de désespoir que je déconseillerais aux personnes déprimées.
Les titres sont ponctués d'effets sonores cataclysmiques qui, ajoutés à la batterie rouleau compresseur, donnent une impression d'écrasement à l'ensemble. Les guitares de Allen West et de Trevor Peres sont graves et ultra lourdes. La voix de John Tardy, toujours basée sur le "low growl", achève ce sombre tableau.
En somme, "World Demise" n'est pas là pour faire rire. Les autres albums du groupe non plus, me direz-vous. Oui, mais celui-ci est peut-être le plus sombre de tous. Comme un comble dans la discographie déjà pas très joyeuse du groupe.
Mais peut-on leur reprocher cela ? La réponse est non car c'est précisément ce qui fait l'essence même de leur musique.
Si l'on évite de se laisser entraîner par ce tourbillon de déprime, on réalise que cet album est techniquement très correct et même au-dessus de la moyenne notamment en terme de production. Rien ici n'est laissé au hasard. Tout semble mûrement réfléchi et posé avec une précision chirurgicale. On sent que Obituary a voulu rendre un travail abouti en axant l'album sur un concept très particulier et en le développant au-delà du simple constat.
Le résultat, sans être franchement novateur, n'en est pas moins intéressant.
L'exercice était difficile certes et Obituary n'a pas atteint ici la densité et la présence de "Slowly We Rot". Mais l'effort est louable dans le sens où peu de groupes peuvent offrir un tel niveau de qualité à chaque album. Même si ceux-ci s'avèrent un peu moins novateurs.
Considéré comme pas vraiment indispensable, cet album aurait sans doute trouvé une autre fortune s'il était sorti 5 ou 6 ans plus tôt. Qui sait ?

10 Commentaires

9 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

MCGRE - 02 Mars 2013: Cet album d'Obituary est pour moi le dernier du groupe que je kiffe après ça le fait pas .
Volesprit - 27 Juillet 2016: Mon favori du groupe avec Cause Of Death.
Certainement parceque c'est le premier que j'ai écouté d'Obituary. Mise à part ce côté nostalgique, y'a aussi une putain d'efficacité qui émane de ce disque. Je crois que je connais peu de disque aussi bien. C'est pas le genre que j'emmènerai sur une île déserte, mais je trouve qu'il a bien marqué son époque, et on était très nombreux à l'écouter à l'époque.
dark_omens - 27 Juillet 2016:
Moi j'arrive pas à lâcher Cause of Death et Slowly we Rot qui sont mes premiers à moi d'Obituary. Putain, ca y est ça m'a donné envie de les écouter...
tormentor - 28 Juillet 2016: Moi c'est pareil c'est avec slowly we rot que j'ai découvert Obituary et quelle claque à l'époque! Ce skeud avec Leprosy m'ont carrément mis à fond dans le death metal et dans le métal tout court
Une empreinte indélébile.
Sinon pour ce world démise est très bon mais pour moi il ne passe pas avant par ceux cités plus haut et que thé end complète et back from thé dead.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Obituary


Autres albums populaires en Death Metal