Anatomy of Life

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Noumena
Nom de l'album Anatomy of Life
Type Album
Date de parution 01 Novembre 2006
Enregistré à Sundi Coop
Style MusicalDeath Mélodique
Membres possèdant cet album35

Tracklist

1. Misanthropolis 04:18
2. Burden of Solacement 05:19
3. Retrospection 05:20
4. The Burning 03:57
5. Monument of Pain 05:41
6. Triumph and Loss 03:24
7. Marionettes 03:22
8. Through the Element 06:11
9. Fire and Water 06:36
Total playing time 42:42

Chronique @ DarkBehemoth

25 Juin 2011

Noumena est un groupe de Death Metal Mélodique formé en 1998 alimenté par des voix claires qui avaient été remarquées pour la fraîcheur qu'elles apportaient avec Absence en 2005. À peine un an après ce dernier les Finlandais (comme CoB, Kalmah, Norther...), toujours chez Spikefarm Records, nous sort Anatomy of Life.

Enregistré et mixé par le prestigieux Tuomo Valtonen aux Sundi Coop Studios, puis masterisé aux Finnvox studios par Mika Jussila, la galette est finalement sortie le 1er novembre 2006. La peinture utilisée comme pochette est d'une mélancolie rare, comme, on s'en rendra vite compte, la musique.

D'une mélancolie rare, certes mais aussi d'une puissance écrasante. Plus couillu que Children Of Bodom, le growl est comme celui de Deeds Of Flesh (sauf qu'un gouffre sépare habituellement deathmélo et brutaldeath), les guitares sont semblables à une Vierge de Fer s'insinuant lentement en vous, la basse est semblable au fameux casque broyeur de tempes dont est friand Jiggersaw et la batterie... comme un marteau piqueur. C'est blasts-beats et double pédale pour cette dernière, et sous cette déferlante de destruction, les breaks se font assez rares.

Dans cette scène de Deathmélodique surpeuplée, Noumena se démarque par son originalité. Les compositions sont simples mais efficaces, et le tout me fait un peu penser à Before The Dawn, mais sans les influences gothiques. L'album est au final assez homogène, même si Anatomy of Life a ses grands moments comme The Burning ou Fire And Water.

La bande d'Antti Haapanen sait faire avec les styles et ne tombe à aucun moment dans les stéréotypes du genre. Plus puissant que son confrère Norther et plus mélodique que son cousin Kalmah, Noumena sait prendre des deux sans tomber dans la copie.

Les voix claires sont pertinentes et d'une splendeur assez remarquable, mais les guitares restent le point fort de Noumena, formant la puissance et la mélodie, et qui prennent le pas sur le frappeur Ilkka Unnbom. Un des avantages est que l'on ne s'ennuie pas pendant l'écoute, la recette reste à peu près la même mais se renouvelle avec efficacité. Renouvellement certes, même si les morceaux se ressemblent quand même parfois dans les mélodies et les riffs.

La production dessert particulièrement bien cet opus, puissante et appuyant là où il faut, insistant particulièrement sur les différentes voix. De plus les musiciens n'ont pas à rougir niveau dextérité, leur technique est plutôt bonne et maîtrisée. La synchronisation est aussi notable, les différents instruments s'orchestrant dans le meilleur de mélange.

Un album vraiment bon au final, offrant un excellent compromis dans la scène deathmélo après la déception de Scar Symmetry sur The Unseen Empire, de Children Of Bodom sur Blooddrunk et de Norther en général. Il faudra seulement faire attention à ne pas tomber dans l'auto-copie pour continuer à avancer.


4 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Silent_Flight - 25 Juin 2011: "des voix claires qui s'étair fait plutôt remarqué"

"les guitares sont semblables à une Vierge de Fer s'insinuant lentement en vous"

"l'auto-copie"

J'ai mal aux yeux l'ami, et ce site a besoin de chroniqueurs qui ne font pas semblant de l'être.
DarkBehemoth - 25 Juin 2011: Si tu le dis, mais si tu pouvais préciser au lieu de tailler stérilement, ça m'arrangerait.
 
KloviX - 26 Juin 2011: Je trouve ça étrange que tu ne cites pas une seule fois Insomnium dans ta chronique :p
Car quitte à comparer ce groupe avec un autre groupe Finlandais de Death Mélodique, autant que ce soit avec un groupe qui leur ressemble, parce que le rapport avec CoB et Kalmah, là je vois pas trop...
Sinon je suis tout à fait d'accord avec toi, très bon Album, et il serait d'ailleurs temps qu'ils remettent ça les bonhommes ! ;)
DarkBehemoth - 26 Juin 2011: C'est vrai, j'ai pas pensé à le citer, mais je trouve aussi en un sens Insomnium plus dépressif.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ alchemist

15 Octobre 2007
vraiment une très bonne découverte que ce groupe finlandais.Judicieux mélange entre chant clair / chant death, voix masculine / voix féminine.
Dès les premières notes de "Misanthropolis" on est scotché par la dextérité des musiciens, qui semblent jouer ensemble depuis des lustres.
Le refrain commercial de "Triumph and Loss" est un pur bonheur et la balade "through the element" me rappelle l'excellent "restless" de Within Temptation époque "enter.


C'est ma révélation de l'année.

ALCHEMIST.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Noumena


Autres albums populaires en Death Mélodique