Death to All

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Necrophobic (SWE)
Nom de l'album Death to All
Type Album
Date de parution 29 Mai 2009
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album79

Tracklist

1. Celebration of the Goat 04:42
2. Revelation 666 06:54
3. La Satanisma Muerte 03:36
4. For Those Who Stayed Satanic 04:57
5. Temple of Damnation 05:55
6. The Tower 04:45
7. Wings of Death 05:12
8. Death to All 08:44
a/ 3. the Summoning
b/ 33. Triumph of the Horned
c/ 333. ...and Jesus Wept
Total playing time 44:45

Chronique @ Fabien

19 Juin 2009
Bon album, Hrimthursum s’étendait toutefois sur 58 minutes, perdant en spontanéité, et manquant parallèlement d'un brin d’agressivité, ainsi que du côté occulte symbolisant pourtant si bien les premiers albums de Necrophobic. Pour ses vingt années de carrière, le groupe emmené par Joakim Sterner décide de changer partiellement la donne, pour revenir à un concept beaucoup plus sombre, à l’iconicité noire & satanique fortement marquée. Sous couverture de son fidèle label Regain Records, le groupe gagne ainsi ses propres studios Necrophonic pour les sessions de Death to All, nouvelle offrande d’une violence sans compromis.

Rapide et tapageur, dominé par les vociférations d’un Tobias Sidegard visiblement possédé, le premier titre Celebration of the Goat n’offre d’entrée aucun répit, assommant l’auditeur sur une succession de riffs & soli aussi violents que percutants. Diaboliquement mené par son guitariste compositeur Sebastian Ramstedt, Death to All s’enchaîne ainsi sur des Revelation 666 ou Santisima Muerte ne perdant pas une once de puissance, jusqu’au morceau éponyme final, intense et équilibré, s’étalant sur huit minutes n’ayant jamais parues aussi courtes.

Outre son enregistrement d’une puissance notoire, Death to All possède également cette patte Necrophobic directement reconnaissable, aux riffs deathblack si typiques, dont lui seul possède le secret. Chargées en agressivité, distillant parallèlement des mélodies d’un parfum sombre particulièrement entêtant, les lignes de guitares de Ramstedt & Bergeback sont ainsi à la fois fluides, violentes et percutantes.

Necrophobic juxtapose également ses moments forts à des passages plus apaisants, notamment lors de ses intros aux guitares fines & mélancoliques, tel Wings of Death, montant parfaitement chaque morceau en puissance, et renforçant leur côté sombre. Death to All contient enfin plusieurs moments épiques, comme sur les redoutables Stayed Satanic et The Tower, qui ajoutent une dimension dramatique supplémentaire, s’opposant à cette violence deathblack de chaque instant.

Après deux décennies placées sur le signe du malin, Necrophobic revient en cette année 2009 plus déterminé et plus fort que jamais. Surfant toujours aussi adroitement entre cette puissance deathmétallique et cette intensité black toute particulière, le quintette suédois lâche ainsi l’un des albums les plus sombres et les plus violents de sa carrière, disque qui devrait le réconcilier avec de nombreux deathsters, qui pensaient injustement que la formation s’essoufflait déjà depuis plusieurs années.

Fabien.

13 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

MakraM - 07 Janvier 2010: Franchement un album vraiment énorme, c'est du bon Necrophobic, y'a pas à hésiter, des compos superbes, riffs très recherchés, musicalité vraiment à l'image de l'ambiance et des lyrics. Cet album m'a vraiment plu, j'ia un faible pour "For Those Who Stayed Satanic" !

18/20
Miskatonic - 26 Novembre 2013: Très très efficace cet album, mon préféré avec Nocturnal Silence. Sans conteste ! Véloce, nerveux, agressif, violent, blasphématoire, quasi cataclysmique sur certains morceaux, comme le dévastateur Temple of Damnation, et doté de leads fabuleux comme en témoigne le morceau phare de l'album, Revelation 666, véritable tour de force qui commence sur les chapeaux de roues avec un riff terriblement entêtant, pour finir sur une instru de toute beauté.

Dans le genre Swedish Black Death, tendance mélo, j'aurais aimé que le Reinkaos de Dissection sorti 3 ans plus tôt soit de cet acabit là.
Metalder - 29 Septembre 2015: A ranger a coté de lawless darkness de Watain et le dernier de Unanimated, terrible!! ce qui ce fait de mieux en suède selon moi. Merci oh grand gourou fabien!!
JeromeG - 18 Octobre 2015: The nocturnal silence" m'avais déçu car je voulais retrouver l'ambiance et la voix de la démo "Unholy prophecies". J'ai depuis peu appris à apprécier l'album et je découvre aujourd'hui "Death to all", je le trouve très très bon et il "tournera" certainement plus que leur premier album dans mes oreilles ^^ Encore une très bonne chronique Fabien, c'est toujours un plaisir de te lire.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Necrophobic (SWE)


Autres albums populaires en Black Death