Bloodhymns

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Necrophobic (SWE)
Nom de l'album Bloodhymns
Type Album
Date de parution 25 Mars 2002
Produit par Skogsberg Tomas
Enregistré à Sunlight Studio
Style MusicalBlack Death
Membres possèdant cet album100

Tracklist

1. Taste of Black 03:32
2. Dreams Shall Flesh 05:18
3. Act of Rebellion 05:03
4. Shadowseeds 04:56
5. Mourningsoul 04:49
6. Helfire 03:53
7. Cult of Blood 05:08
8. Roots of Heldrasill 04:38
9. Blood Anthem 05:30
10. Among the Storms 03:14
Total playing time 46:01

Chronique @ Fabien

03 Décembre 2007
Suite au démoniaque The Third Antichrist, Necrophobic retourne aux Sunlight Studios en novembre 2001 pour l’enregistrement de Bloodhyms, son quatrième effort. Celui-ci marque le départ de Martin Halfdan, remplacé au pied levé par Johan Bergebäck, ainsi que la séparation du groupe avec son label Black Mark qui, durant toutes ces années, n’a pas effectué une promotion à la hauteur du talent du quatuor. Sa nouvelle écurie Hammerheart met alors le paquet sur le nouvel album sortant en mars 2002, à commencer par le superbe livret accompagnant le CD.

Reprenant la recette de Darkside & The Third Antichrist, Necrophobic balance un deathblack très personnel et particulièrement immersif. Les rythmiques de Sterner et les riffs de Ramstedt / Bergebäck, diablement tranchants, contrastent avec l’atmosphère noire et satanique dégagée par les vocaux possédés de Sidegard et le son très froid des guitares. Toute la haine du groupe est admirablement retranscrite, à l’image du joyau Dreams Shall Flesh, fait de riffs lacérants et d’harmonies poignantes.

Parallèlement à sa hargne considérable, Necrophobic possède un sens de la mélodie étonnant. Le groupe sait ainsi judicieusement ralentir la cadence, dégageant dans ces moments une intensité considérable, depuis les ambiances pesantes de Morningsoul jusqu’à la beauté noire de Roots Of Heldrasill. Tomas Skogsberg signe enfin une production manquant d’épaisseur au premier abord, mais apportant en revanche un son incroyablement glacial, servant admirablement le deathblack nordique du quatuor suédois.

Dans la continuité des deux précédents albums, Bloodhyms est une oeuvre d’une qualité irréprochable, dégageant une essence satanique et une froideur remarquables. Une fois encore, Necrophobic réussit le parfait mélange entre toute l’incision du death et les atmosphères sombres du blackmetal.

Fabien.

1 Commentaire

11 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Eaque - 14 Octobre 2014: Je le trouve encore supérieur à The Third malgré ta bonne chro , vénéré lépreux de Fabien ^^
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Necrophobic (SWE)


Autres albums populaires en Black Death