Scarlet Evil Witching Black

Liste des groupes Black Metal Necromantia Scarlet Evil Witching Black
Paroles
Type Album
Date de parution 15 Novembre 1995
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album75

Tracklist

Re-Issue in 1996 by Morbid Noizz Productions.
Re-Issue in 2005 by Osmose Productions.
Re-Issue in in 2005 by Black Lotus Records with 1 bonustrack.
1. Devilskin 05:49
2. Black Mirror 06:30
3. Pretender to the Throne (Opus I: the Usurper's Spawn) 05:27
4. The Arcane Light of Hecate 04:20
5. Scarlet Witching Dreams 05:23
6. The Serpent and the Pentagram 05:17
7. Pretender to the Throne (Opus II: Battle at the Netherworld) 07:50
8. Spiritdance 06:25
Bonustrack (Re-Issue 2005)
9. Demon’s Whip (Manowar Cover)
Total playing time 47:01

Chronique @ BEERGRINDER

02 Novembre 2009
Si on excepte Abigor en Autriche et dans une moindre mesure Behemoth en Pologne et Enthroned en Belgique, la supériorité nordique est impressionnante au niveau du Black Metal européen. Sans toutefois briser cette hégémonie, la Grèce est la seule à proposer des sorties parvenant à rivaliser en qualité avec les productions scandinaves.
Mais malgré l’immense potentiel décelé sur son premier méfait, Necromantia n’a pas comme Rotting Christ sorti un disque ayant marqué la scène d’une pierre blanche (c’est le cas pour Non Serviam et Thy Mighty Contract), mais leur deuxième album Scarlet Evil Witching Black (1995) sera d’un tout autre calibre.

Tout d’abord l’objet est doté d’une somptueuse peinture de Pano Sounas symbolisant au mieux l’occultisme dégagé par la musique du combo. Ensuite le côté innovateur presque expérimental est plus que jamais présent, mais ici tout se tient, le côté parfois bancal de Crossing the Fiery Path s’est envolé pour laisser à un Black Metal puissant et racé. Toujours mis en boîte au Sin Ena studio, Magus Wampyr Daoloth et Baron Blood ont bénéficié de suffisamment de temps pour permettre à Christos Hajistamou d’étoffer la production et de faire sonner cette étrange duo basse / basse 8 cordes, sans guitare.

Le style Necromantia est immédiatement reconnaissable, notamment la voix hargneuse et particulièrement inquisitrice de Magus WD ainsi que les rythmiques de basse si spéciales. Devilskin ouvre brillamment le disque avec ce Black simultanément atmosphérique et incisif dominé tant par la double basse virevoltante que par les passages de claviers intermittents mais appuyés. A signaler un solo de guitare final de toute beauté du sessioniste Divad.
Les linéaires mélodiques de Black Mirror développent un pouvoir hypnotique hors du commun et montrent que Necromantia a aussi pioché quelques influences dans la scène norvégienne entre ces deux albums, mais l’identité du groupe n’en pâti pas une seconde, les ambiances occultes étant encore bien présentes. Chacun des huit thèmes est développé méticuleusement sur 5 à 8 minutes, donnant une homogénéité redoutable à cet album qui ne contient aucun titre faible.

The Arcane Light Of Hecate offre des plans Ambiant avec voix narrative et même un passage de saxophone qui a tellement fait de bruit que pour certains Necromantia est connu uniquement pour être LE groupe de Black qui met du saxo dans ses compos. Les grecs sont bien plus que ça et Scarlet Evil Witching Black symbolise à merveille la rencontre du Black Metal à l’esprit authentique et d’expérimentations lorgnant vers l’ésotérisme.
La présence du fameux thème de la chevauchée des Walkyries de Wagner en introduction de Pretender of the Throne Opus II est un autre des multiples exemples d’innovations des grecs.

Comme Magus VD est cogérant de Black Lotus Records, il lui a été facile de rééditer cet album (et le précédent) par ce biais en 2005, en lui donnant une petite cure de jouvence au niveau de l’artwork, un titre bonus (une reprise de Manowar) et un livret complet joliment illustré : on n’est jamais mieux servi que par soit même, dommage tout de même pour l’incroyable pochette d’origine…

Très côté et auréolé à juste titre d’un statut culte dans l’underground, Scarlet Evil Witching Black est un disque particulier qui fait presque figure d’OVNI et qui du coup n’a pu rassembler les foules autant que Marduk, Immortal ou Darkthrone. Pourtant ce deuxième album du duo n’a rien à envier en qualité aux autres sorties majeures de l’époque, trop nombreuses pour être toute citées.
Les plus beaux trésors sont souvent les mieux cachés, mais grâce à la magie de la réédition vous n’aurez même pas besoin de jouer les archéologues, l’hésitation n’est donc plus permise.

BG

6 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

theknot - 20 Septembre 2011: J'ai préféré jouer les archéologues pour le trouver parce que la pochette de la réédition est vraiment immonde, mais c'est un très bon album pour ma part. Merci pour la découverte.
valentheris - 15 Avril 2013: J'ai encore aujourd'hui un peu de mal à me plonger pleinement dans l'univers du premier album (une régularisation en bonne et due forme arrangera peut-être ça, bien que les morceaux écoutés ci et là m'en touchent une sans bouger l'autre), ce deuxième album en revanche arrive à me posséder pleinement.

Depuis ses deux premiers titres envoûteurs qui délivrent des riffs très marquant et posent une ambiance occulte et mystique juste terrible jusqu'au reste où le groupe arrive m'entraîner complètement dans son univers, pour moi c'est une grande réussite sur toute la ligne. Necromantia fait en effet partie de ces groupes à part ayant une identité propre et qui divisent par conséquent les foules mais qu'est ce que c'est bon quand on découvre ce genre de formation qui viennent à manquer aujourd'hui, je te rejoins par conséquent BG lorsque tu dis "Les plus beaux trésors sont souvent les mieux cachés".

Sinon c'est marrant que tu aprles d'Enthroned en introduction, le chant me fait beaucoup penser à celui de Sabathan sur Prophecies of Pagan Fire par son côté cruelle, inquisiteur et un peu nasillard. J'adore.

Merci en tout cas pour cette très bonne chronique qui nous fait bien sentir sentir que cet album t'a beaucoup marqué.

"Through My Black Mirror I Change The Self
Through My Black Mirror I Change The World"
Morgart - 17 Avril 2013: Quelqu'un pourrait me dire quel(s) groupe(s) reprennent la chanson "black mirror"?
Morgart - 17 Avril 2013: J'ai trouvé la chanson qui faisait fortement penser à une reprise. Il s'agit de Frostkrieg sur un split.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Necromantia


Autres albums populaires en Black Metal