A New Constellation

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Nahemah
Nom de l'album A New Constellation
Type Album
Date de parution 25 Mai 2009
Style MusicalDeath Progressif
Membres possèdant cet album10

Tracklist

1. Much Us 05:49
2. Absynthe 04:38
3. Follow Me 04:46
4. Reaching the Stars 04:22
5. The Perfect Depth of the Mermaids 05:49
6. Air 01:58
7. Under the Mourning Rays 07:13
8. The Trip 05:39
9. Smoke's Men 05:17
10. Outer 03:11
Total playing time 48:42

Chronique @ Exyel

17 Juillet 2010
Assise dans l'herbe depuis que le jour palissait, elle observait à partir de l'une des plus hautes collines qui entouraient son village, le ciel. Le ciel qui se muait de différentes couleurs en fonction du jour qui passait et des nuages qui, portés par le vent, voyageaient paisiblement.
Elle avait toujours ardemment désiré voyager ainsi. Voir le monde depuis le ciel, pouvoir contempler toute la splendeur de ce monde, découvrir des forêts oubliées par le temps, voir l'érosion des plus hauts sommets des plus belles montagnes qui tutoyaient autrefois les cieux.
Lorsque la nuit fut finalement tombée, que le seul signe de vie autour d'elle était le bruissement du vent dans les arbres, lorsqu'elle voulut se relever, rentrer chez elle, c'est à ce moment là qu'elle la vit. Parmi les étoiles.

Nahemah groupe espagnol formé durant l'année 1997, n'est pas ce que l'on pourrait appeler un groupe connu. Seulement trois albums en dix ans, ce n'est pas un groupe que l'on pourrait qualifier de prolifique.
Les albums qui étaient sortis depuis la formation du groupe jusqu'à 2007 avaient toujours été orientés vers un côté assez black symphonique. Et puis voilà que sort A New Constellation.

2009, l'année qui va marquer Nahemah par un tournant musical appréciable. Ici on oublie le symphonique. On garde le black, on y rajoute des doses de death metal et puis bien entendu, comme le veut la mode, on y rajoute un petit peu de prog par ci et par là.
Car comme Nahemah l'a si bien compris, le public metal apprécie et aime de plus en plus tous les groupes et tous les albums estampillés prog metal.
Le prog possède un petit quelque chose qui attire de plus en plus les gens, les pistes deviennent ainsi plus longues, plus riches, parfois malheureusement aussi plus difficilement abordables et même certaines fois complètement détestables.

Mais voila Nahemah sait y faire. Il faut le reconnaître, l'album est assez bluffant.

L'album est un mélange assez audacieux entre la rage inhumaine, qui fait la force de tout black metal puissant et oh combien viril, et de la mélancolie alliée à une douceur que tout le monde apprécie de temps en temps.
On peut passer ainsi d'un instrumental assez black à un passage calme, très fin apportant une accalmie très appréciable et qui intervient souvent à des moments judicieux ("Reaching the Stars").

Les vocaux eux aussi possèdent cette dualité particulière. On rencontre ainsi un chant black voir death bien maîtrisé, associé à un chant clair.
Malheureusement parfois cette alternance de chant lassera. Car en effet le groupe va vouloir chercher à en faire trop. On se retrouve donc avec des chansons qui alternent les deux chants mais à chaque fois, on a comme désagréable sensation que l'un des chants est de trop. L'impression se confirme particulièrement au début de "The Perfect Depth of the Mermaids".

Du côté instrumental, il est important de noter que l'on frise très souvent un état de grâce. Les pistes sont extrêmement bien construites, les parties qui les composent s'enchaînent avec une grande facilité, les transitions entre violence et calme sont toutes de grande facture.
On peut noter aussi une piste, la plus courte (1 minute 58 s), qui vient agréablement apporter un petit break et qui permet de lancer la seconde partie de l'album ("Air").
A noter aussi, la présence d'un saxophone qui rajoute un effet sonore très agréable et apporte un petit plus à l'univers du groupe et à la consistance musicale des pistes.

Avec A New Constellation Nahemah a donc décidé de frapper un grand coup. Changement de voie qui peut surprendre, qui peut même au départ déconcerter et rebuter mais qui finalement permet à Nahemah de montrer son véritable potentiel.
Avec le temps, peut-être que l'on se rendra compte que cet album est voué à devenir une véritable clef de voute dans la discographie de nos amis espagnols.
Mais toujours est-il, qu'il faut encore espérer que le groupe gagne en reconnaissance et qu'il puisse continuer à nous pondre des albums aussi variés et intéressants, tout en gommant les éventuels défauts.

Jamais elle n'avait vu pareille chose de sa vie. Elle se tenait là, pétrifiée au milieu des herbes qui lui chatouillaient les mollets, les yeux écarquillés devant le spectacle unique qui s'offrait à elle.
Là-haut, dans le ciel à la couleur d'ébène, était apparue une lueur. Subitement au milieu des étoiles et des constellations que les anciens peuples avaient imaginées, était apparu un nouveau groupe d'astres.
Des étoiles comme elle n'en avait jamais vu, des astres qui brillaient d'une couleur sourde, qui éclairaient les ténèbres par d'autres obscurités plus abyssales encore.
Et soudain elle se sentit appelée, oui, les étoiles lui demandaient de venir à elles, alors fermant ses yeux, elle commença à marcher.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Apophis2036 - 20 Juillet 2010: Changement de voie opérée bien avant cet album car, depuis The Second Philosophy, le changement était avérée avec du Death Mélo aux arrangements Electro/Prog bien agencées.

Par contre, je n'ai jamais détecté aucune partie ressemblant plus ou moins à leur héritage passée du BM... du moment que leur opus plait, qu'importe après tout ;)
LeLoupArctique - 05 Septembre 2013: Très belle chronique, il y a peu de chances que j'écoute l'album un jour puisque c'est pas trop dans mon genre de prédilection, mais la chronique vaut le détour. Merci.
Molick - 06 Mars 2014: D'accord avec Apophis, rien de black là dedans ni dans les précédents. Ne confondrais-tu pas avec Nehemah ?

Sinon oui, cet album est très bon, le groupe sait manier les différentes atmosphères avec brio.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Nahemah


Autres albums populaires en Death Progressif