Remains of a Ruined, Dead, Cursed Soul

Liste des groupes Black Metal Mütiilation Remains of a Ruined, Dead, Cursed Soul
ajouter les paroles de l'album
Type Album
Date de parution 1999
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album84

Tracklist

1. Suffer the Gestalt 03:28
2. To the Memory of the Dark Countess 06:33
3. Possessed and Immortal 07:26
4. Through the Funeral Maelstrom of Evil 08:39
5. Travels to Sadness, Hate & Depression 07:54
6. The Fear That Freeze 03:50
7. Holocaust in Mourning Dawn (French Version) 05:15
Total playing time 43:05

Acheter cet album

Mütiilation


Chronique @ Nattskog

10 Octobre 2004
Mmmmh… l’intro annonce la couleur ! Ca va être gai !
Second album du plus connu des groupes underground français, « Remains of a Ruined, Dead, Cursed Soul » (tout ça…) a connu des déboires assez étranges quant à sa production : au commencement, ce devait être le premier album du groupe, qui aurait dû sortir en 1993 (au lieu de 1999) et en K7 pour les plus trues des trues blackmetalleux.
Puisqu’on en est dans la présentation matérielle de l’album, je préciserai une autre chose concernant cette pièce : dans le livret, Meyhna’ch (seul sur cet album) annonce la mort de Mütiilation et de son monde (ce à quoi répond le texte sur le livret de « Black Millenium (Grimly Reborn) »). C’est assez pathétique si on le prend au premier degré, mais avec un minimum d’humour ça passe.
Alors pour un ultime album, c’est plutôt du bon. C’est même très bon ! Le désespoir est aussi présent que sur « Vampires of Black Imperial Blood », la haine aussi a une belle part du gâteau, la rancune envers le monde entier se ressent très bien dans ces compositions maladives, d’autant que le son est vraiment pourri, bien crade, malsain à souhait.
Certains passages (rares) parviennent à être beaux et triste comme jamais avec Mütiilation (je pense à l’interlude dans « Through the Funeral Maelstrom of Evil » mais il est vraiment très court).
Le chant, plus écorché que jamais, résonne comme les cris d’un damné dans la cour d’un castel médiéval allemand… que c’est cru !
Le disque est décomposé en deux parties : la première comprend tous les titres qui devaient figurer sur la K7 initialement prévue. Ils datent tous de 1993. Ensuite nous avons deux titres inédits issus de la session de « Vampires of Black Imperial Blood » (1996). De ces deux là, le premier est excellent, vraiment violent et malsain, le second est dispensable.
Bon à part ça, pas grand chose de plus à dire. Il faut assurément aimer le black très cru pour apprécier cet album.
Ah si ! J’oubliais la pochette : franchement, c’est une des plus glauques de tous les CDs que je connaisse : le montage très proprement fait entre une photo d’intérieur de cathédrale et des photos de cadavres dans des fosses communes est vraiment très malsain. Ca peut sans doute choquer.
Cet album est pour black metalleux qui n’ont peur de rien ! Je ne veux pas rentrer dans le jeu de Meyhna’ch en disant que ce n’est pas un album pour les "trendies", mais c’est vrai que ce disque est particulièrement cru et difficile d’accès. Bon courage !

0 Commentaire

10 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Mütiilation


Autres albums populaires en Black Metal