Hazardous Mutation

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Municipal Waste
Nom de l'album Hazardous Mutation
Type Album
Date de parution 02 Octobre 2005
Style MusicalCrossover
Membres possèdant cet album170

Tracklist

1. Deathripper
2. Unleash the Bastards
3. The Thing
4. Blood Drive
5. Accelerated Vision
6. Guilty of Being Tight
7. Set to Destruct
8. Hazardous Mutation
9. Nailed Casket
10. Abusement Park
11. Black Ice
12. Mind Eraser
13. Terror Shark
14. Bang Over
15. The Thrashin' of the Christ

Chronique @ Fabien

17 Mai 2007
Hazardous Mutation représente une étape décisive dans la carrière de Municipal Waste. Le groupe originaire de Richmond, officiant autour d'un thrash old school aux teintes hardcore proche de D.R.I, S.O.D ou Nuclear Assault, signe en effet avec Dig Pearson, boss de la célèbre écurie britannique Earache Records, visiblement très sensible au revival de l'essence thrash des années 80.

Plus long & plus abouti que son prédécesseur Waste Em All, Hazardous Mutation développe désormais un thrash d'une toute autre ampleur. Toujours rapides et entrainantes, les compositions regorgent effectivement de rythmiques & riffs très accrocheurs, apportant une énergie incomparable, à l'image des terribles Deathripper & Mind Eraser, donnant l’envie irrépressible de headbanguer à s'en dévisser la tête. En outre, tel Anthrax dans les eighties, Municipal Waste possède l'art des mosh parts percutantes, de Unleash The Bastards jusqu'à Guilty Of Being Tight, conférant un entrain formidable à l'ensemble.

Hazardous Mutation, balançant un thrash aussi véloce que direct, ne dure toutefois que 26 minutes, à l’image des albums cultes Suicidal Tendencies, Dirty Rotten LP & Speak English Or Die, qui ne dépassaient pas eux non plus le cap de la demi-heure. En revanche, les quinze titres composant l'album sont tous d'excellente facture, possédant toujours l'élement marquant la différence, et permettant d'obtenir ce cocktail thrash particulièrement explosif.

Bénéficiant d'une production claire & agressive, Hazardous Mutation laisse en plus la bonne impression d’une musique jouée live, dégageant une pêche et un feeling étonnants. Enfin, cerise sur le gâteau, le livret CD transpire un parfum old school délicieux, non seulement muni d'un dessin du maitre Ed Repka, illustrateur incontournable du thrash des eighties (Evildead, Megadeth), mais dévoilant parallèlement un assemblage pléthorique de photos à l’intérieur, à la manière de Stormtroopers of Death ou Dirty Rotten Imbeciles.

Incisif & entrainant, Hazardous Mutation plaira à coup sûr à tous les inconditionnels d'un thrash crossover survitaminé, s'imposant tel un concentré de riffs & de breaks joués avec un humour et une sincerité débordants. La bande emmenée par Ryan Waste et Tony Foresta largue ainsi un missile comptant parmi les plus grosses déflagrations thrash de ces dernières années, remettant définitivement sur orbite un style parfois dépassé au milieu des années 90.

Fabien.

6 Commentaires

9 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
tonio - 17 Mai 2007: Ca fait un moment que j'en entends causer de ce groupe. J'ai toujours été hésitant, mais ta chronique me fait vraiment penser que je dois me procurer ces albums !
BEERGRINDER - 26 Septembre 2008: C'est le seul que j'ai de Municipal Waste : c'est é-nor-me, dangereux à écouter en bagnole : ça donne envie de headbanger à s'en décrocher les cervicales.
Fabien - 24 Août 2009: J'ai vu le groupe en live en 2007 avec The Haunted. Sa musique était fichtrement bien en place et très percutante. Municipal Waste avait également sorti quelques litres de bière à boire au tuyau, et une planche de surf pour quelques parties de slam renversantes. Bref, un concert digne de cette désinvolture qui régnait aux concerts de D.R.I and co durant les eigthies, avec stage diving en pagaille.

Fabien.
blackiss - 22 Septembre 2010: Bonne chronique Fabien,et effectivement, sa ressemble a du D.R.I. & S.O.D. Pas de répit sur cette album ça déballe à toute vitesse.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Julien

17 Août 2005
Voilà un mélange des plus interressant : du punk avec du thrash. Vous allez me dire mais dans quelles proportions a été fait ce mélange et bien pour faire simple : c’est du thrash mais avec un chant punk.

Est-ce déconcertant ? Au début, il faut reconnaître que l’on ne s’attend pas du tout a ce genre de chant. Pour vous donner un point de comparaison c’est comme si vous aviez du Black Label Society mais avec un chant très nerveux et aiguë. Si j’ai choisi cet exemple c’est que les harmoniques sont relativement présentes comme chez l’ami Zakk Wylde.
Les morceaux sont dans l’ensemble assez courts, le coté punk prédominant de ce point de vu là. Mais fort de reconnaître que ça donne un coté tonique a l’ensemble qui passe comme une lettre a la poste. Reste que 26 minutes pour un « album » c’est court, très court. Pour moi c’est plus du domaine de l’EP mais bon, vous êtes prévenus. Et il ne faut pas être mauvaise langue non plus, car les 16 titres qui composent ce CD sont tous franchement excellents et la qualité compense largement la quantité.
Pour en revenir au compos, les riffs sont plutôt bien trouvés et leur efficacité ne peut pas être mis en doute. On sent des influences Metallica mais bon c’est vraiment histoire de chipoter (qui ne s’est jamais inspiré de Metallica ?).

Sans révolutionner le genre, Municipal Waste nous offre ici un crossover interressant qui ravira à coup sur les fans de thrash un peu original.

(Compte tenu de sa durée à acheter en fonction de son prix quand même…….)


3 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Fabien - 17 Mai 2007: Sur Hazardous Mutation, on retrouve incontestablement l'esprit thrash/hardcore 80's des premiers albums de D.R.I, Cryptic Slaughter,
Suicidal Tendencies ou Corrosion Of Conformity.

Je ne comprends donc pas la comparaison avec Metallica, qui n'a jamais été dans ce trip.
Tu soutiens peut être la comparaison avec Kill 'em all, qui serait le seul album avec lequel je trouve quelques points communs.

Fabien,
zombie - 27 Juin 2007: Cet album est énoooorme!!!
à peine après avoir mis sur play et avant même de distinguer un quelconque riff j'ai tout de suite accroché tant l'énergie est communicative.
Sûrement très sympa en concert
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ theblackbeast

26 Septembre 2008
Après la sortie d’un Waste’em All en 2003 ayant déjà mis en place les tendances Thrash Hardcore Oldschool de Municipal Waste, nos thrasheurs nous reviennent en 2005 avec leur seconde galette Hazardous Mutation plus percutant, abouti et Oldschool que son prédécesseur.

Suivant le chemin de ses grands frères D.R.I et Suicidal Tendencies, la Décharge Municipale nous présente un bon vieux Thrash nerveux et véloce, aux abords keupons qui (rien que par sa pochette signée Edward J. Repka, à qui l’on doit la plus part des grands artworks du monde du Thrash) annonce d’avance les intentions du groupe, ne souhaitant pas y aller dans la dentelle.

Bien que l’opus ne dure que 25 minutes, les 15 pistes qui composent Hazardous Mutation sont, chacune, une pièce maîtresse de l’album, se différenciant les unes des autres par un tout petit plus (rendant son écoute accrocheuse, sans se lasser la moindre seconde).
Dès son intro Deathripper, Municipal Waste nous balance un gros son corrosif et millimétré aux riffs bien pêchus et enragés, accompagnés de breaks, enchainant sur un mosh part bien placé… auxquels viennent s’ajouter des vocaux plutôt Punk, avec une grosse dose d’humour gore et juvénile.

Avec ce nouvel album, Municipal Waste fait renaître le Crossover d’il y a 20 ans et remet à l’ordre du jour des groupes comme Nuclear Assault, Hirax ou autre S.O.D. avec une touche plus jeune, mélangeant le vieux avec un manifeste de gros son lancé de plein fouet.
À en faire bouger les têtes, arracher les cervicales et foutre un sacré bordel dans les moshpits.

Après une telle démonstration de force, Hazardous Mutation place cette bande d’allumés comme successeurs légitimes du Thrash Hardcore des 80’s, qui aura de quoi réjouir un bon nombre de fans nostalgiques du bon vieux temps !

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Municipal Waste


Autres albums populaires en Crossover