Ace of Spades

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Motörhead
Nom de l'album Ace of Spades
Type Album
Date de parution 08 Novembre 1980
Style MusicalHard Rock
Membres possèdant cet album922

Tracklist

Re-Issue in 1990 by Roadracer, 1996 by Castle Communications, 2005 by Sanctuary Records.
ORIGINAL TRACKLIST
1. Ace of Spades
2. Love Me Like a Reptile
3. Shoot You in the Back
4. Live to Win
5. Fast and Loose
6. (We Are) the Road Crew
7. Fire Fire
8. Jailbait
9. Dance
10. Bite the Bullet
11. The Chase Is Better Than the Catch
12. The Hammer
Bonustrack (re-issue 1990)
13. Dirty Love
Bonustracks (re-issue 1996)
13. Dirty Love
14. Please Don't Touch (ft. Girlschool)
15. Emergency (ft. Girlschool)
TRACKLIST 2005 [Deluxe Expanded Edition]
DISC 1 (Original Album)
1. Ace of Spades
2. Love Me Like a Reptile
3. Shoot You in the Back
4. Live to Win
5. Fast and Loose
6. (We Are) the Roadcrew
7. Fire Fire
8. Jailbait
9. Dance
10. Bite the Bullet
11. The Chase Is Better Than the Catch
12. The Hammer
DISC 2 (Bonustracks)
1. Dirty Love (B-side "Ace of Spades" Single)
2. Ace of Spades (Alternative Version)
3. Love Me Like a Reptile (Alternative Version)
4. Love Me Like a Reptile (Alternative Version)
5. Shoot You in the Back (Alternative Version)
6. Fast and Loose (Alternative Version)
7. (We Are) the Roadcrew (Alternative Version)
8. Fire Fire (Alternative Version)
9. Jailbait (Alternative Version)
10. The Hammer (Alternative Version)
11. Dirty Love (Alternative Version)
12. Dirty Love (Alternative Version)
13. Fast and Loose (BBC Radio 1, David Jensen Session)
14. Live to Win (BBC Radio 1, David Jensen Session)
15. Bite the Bullet/the Chase Is Better Than the Catch (BBC Radio 1, David Jensen Session)

Chronique @ Harris6651

28 Avril 2010
Motörhead - Ace of Spades 19/20

Ace of Spades, l'album mythique pour un groupe qui l'est tout autant. On va pas s'éterniser sur les présentations, on dira juste que Motörhead et son emblématique chanteur/bassiste Lemmy sont des symboles de la musique rock. Une attitude qui incarne la rock n'roll way of life et une musique crade et rapide immédiatement identifiable qui font de ce groupe une influence majeure pour bien des combos aujourd'hui tout aussi mythiques. On va essayer de percer le mythe et de voir le pourquoi de cette vénération.


Pour faire un album mythique il faut une combinaison d'éléments, dont à mon sens les plus importants sont le contexte de sortie de l'album et bien entendu la qualité de l'album.
Le contexte est idéal pour un groupe comme Motörhead, nous arrivons à la fin d'une période de transition pour la musique Hard Rock, une transition forcée par le Punk qui aura mis un sacré coup de balais dans la scène Hard des 70's. Cela fait que bien des combos nés au cours des années 70 vont publier un album culte alors que les jeunes loups de la NWOBHM en sont à leurs balbutiements discographiques. Jugez plutôt en plus de Motörhead et son Ace of Spades, Judas Priest sort British Steel, AC/DC sort Back in Black, Trust sort Répression et on peut citer également des vieilles gloires qui vont sortir la tête de l'eau : Ozzy en compagnie du génial Randy Rhoads publie son Blizzard of Ozz tandis que ses anciens collègues de Black Sabbath en s'acoquinant avec le lutin R.J. Dio se relancent avec Heaven and Hell. Bref 1980 est l'année sans pareille pour les groupes qui ont survécu au Punk !
Au-delà de ce contexte favorable il faut bien sûr un album de qualité et Ace of Spades ne déçoit pas. Mais il faut tout de même reconnaître que l'album doit une bonne partie de son aura à son morceau titre qui ouvre l'album. Ace of Spades est un des morceau de Hard Rock les plus connus au monde et d'ailleurs toute personne se prétendant Hardos et qui n'a jamais mis à mal ses cervicales sur Ace of Spades ne mérite que de finir empalé sur le manche d'une Rickenbacker ! Mais au fait c'est quoi Ace of Spades ? Juste un morceau de même pas 3 minutes mais qui va droit au but (ouais comme le PSG, à moins que je me trompe d'équipe). Un intro basse batterie où l'on comprend directement le jeu de Lemmy, un son immédiatement identifiable avec cette disto si naturelle et surtout des lignes simples portée par un solide jeu au mediator (quelle science de l'aller-retour) qui confère un groove tellement rock n'roll. Il y a aussi ce gimmick de guitare passé à la postérité qui dialogue avec la voix rauque de Lemmy. Une voix à la fois extrême (nous sommes en 1980) mais complètement rock grâce à un groove et une gouaille inimitable. Si le jeu de guitare de Eddy Clarke ne laisse aucun doute sur ses racines bien Hard Rock (et donc Blues), le jeu de Phil Taylor a souvent fait dire que Motörhead était un groupe de Speed Metal. Certes ses parties sont rapides, certes il place de la double régulièrement mais cette utilisation quasi exclusive du charleston rattache complètement son jeu au monde du Hard Rock. L'intégration de Mikkey Dee, batteur foncièrement Metal, quelques années plus tard (en 1992) fera perdre cet aspect rock n'roll des parties de batterie au grand désespoir de certains (on note la même différence de jeu entre les deux batteurs de Maiden d'ailleurs, CLive Burr et Nicko McBrain).
Maintenant que l'on a passé le culte morceau d'ouverture il serait dommage d'oublier les autres morceaux de cette galette. On retrouve deux autres morceaux qui font figure de classiques, (We are) The Road Crew et The Hammer (oui les deux autres morceaux de Ace of Spades que l'on retrouve sur l'indispensable Live, No Sleep 'Til Hammersmith). Deux morceaux très directs, (We Are) The Road Crew illustre parfaitement je pense ma digression sur le jeu de Phil Taylor, un pilonnage en règle mais complètement encré dans le Hard Rock, un morceau en hommage aux gars qui accompagnent les groupes pendent les tournées (on rappellera que Lemmy a été roadie de Jimi Hendrix dans sa jeunesse), un morceau comme un hymne au rock n'roll way of life, indispensable ! The Hammer est une bonne claque également qui clos l'album de fort belle manière. Un morceau là bien plus Speed Metal, moins de groove et surtout un Phil Taylor à fond sur la double et la ride. Et puis, "believe me, The Hamer's gonna bring you down !"
Passé ces morceaux le reste de l'album est très solide. Le typique Love me Like a Reptile dans cete veine speed rock n'roll est excellente. Shoot You In Back est en guise d'illustration de la pochette très western. Mais ce que j'adore chez Motörhead c'est ces morceau au groove dément, Live to Win et son intro de basse à se damner, et surtout la trop méconnue Dance véritable leçon de rock n'roll, avec un riff juste immense !
Pour le reste on notera Jailbait au riff à peine repompé sur le School's Out d'Alice Cooper, mais bon on pardonne cet emprunt tant le morceau est encore une fois génial (comme on a pardonné No Class, non moins excellente...). Entre l'excellente Dance et la définitive The Hammer, on retrouve deux morceaux particuliers. La punkisante Bite the Bullet, morceau de moins de 2 minutes est un morceau guidé par la basse de Lemmy (c'est souvent le cas dans Motörhead) sonne comme une relecture à la sauce Motörhead d'un morceau Punk. On trouve aussi The Chase is Better Than The Catch, morceau mid-tempo comme Motörhead aime en pondre, il est plutôt réussi mais est tout de même en-dessous de Capricorn et Metropolis (sur Overkill) ou Iron Horse - Born To Lose (sur Motörhead), même si le break de basse de Lemmy est immense.
Enfin on parlera rapidement de la production, crade à souhait donc parfaite. Elle sert parfaitement les morceaux et renforce ce sentiment d'urgence que la bande à Lemmy se plaît à instaurer. La pochette elle à mon sens est devenue culte grâce à l'album et n'a pas participé à le rendre mythique. Ambiance western, mais surtout une des rares absences du Snaggletooth !

En conclusion je vais expliquer ma note très élevée, 19/20. A mon sens, face à un album si énorme, si marquant, si influent il faut monter la note. Pour moi cela permet de marquer la différence entre un album excellent et un album culte. D'ailleurs si je fait sauter un point à cet album c'est pour le réserver à deux autres albums dans la discographie de Motörhead. Overkill dans la même veine que Ace of Spades
comprend tout simplement plus de titres cultes, et pour Another Perfect Day, album sur lequel Motörhead fait évoluer sa formule de façon complètement réussie. Et pourtant c'est Ace of Spades l'album culte ... comme quoi le contexte aussi c'est important.


PS : Essayer d'être à la hauteur d'un tel album étant très prétentieux j'espère juste lui avoir rendu un hommage décent, hommage plus que mérité).

19 Commentaires

22 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

ZazPanzer - 04 Mai 2010: Magnifique chronique pour un album qui le mérite. 20/20 pour moi et pas en dessous. En plus, comme tu l'as très bien expliqué, pour moi, le côté RNR que j'adorais a disparu avec l'arrivée de ce batteur génial qu'est Mikkey Dee...qui était plus à sa place chez King Diamond. Je suis en train d'écouter l'album de Slash, et je me dis que "Doctor Alibi" est le meilleur morceau de "Motörhead" qui soit sorti depuis "Killed by Death". Enfin un gros rock baveux speedé bien crade ! Allez je suis un peu sévère, je vais me faire taper, mais je suis pas si loin de la vérité...
Yawn - 11 Août 2010: T'as bien su retranscrire tout ce qui fait le charme et le culte voué à cet album. Lemmy est un as (de pique ?) en matière de ligne de basse qui en jette bien groovy et bien pesante, Phil était vraiment un précurseur du speed quand on perçoit le tempo qu'il arrivait à imposer, mais je n'ai rien à reprocher à Mikkey qui a fait du bon boulot derrière ses caisses. "Shoot you in back" et "Love me like a reptile" sont costauds aussi, mais "Ace of Spades" est vraiment ce que j'aime jouer à la basse. Chronique bien menée par un connaisseur.
Lamikawet - 19 Mars 2011: Rien à ajouter, chronique impeccable.
Merci à toi
calli - 18 Janvier 2012: Tres bel hommage a cet album devenu mythique.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Motörhead


Autres albums populaires en Hard Rock