Masterpeace

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Metal Church
Nom de l'album Masterpeace
Type Album
Date de parution 1999
Labels Nuclear Blast
Style MusicalHeavy Thrash
Membres possèdant cet album89

Tracklist

1. Sleeps with Thunder 06:01
2. Falldown 04:37
3. Into Dust 04:16
4. Kiss for the Dead 06:50
5. Lb. of Cure 04:33
6. Faster Than Life 04:51
7. Masterpeace 01:55
8. All Your Sorrows 05:41
9. They Signed in Blood 07:27
10. Toys in the Attic (Aerosmith Cover) 03:14
11. Sand Kings 04:38
Total playing time 54:03

Chronique @ grogwy

27 Décembre 2016

Des retrouvailles qui tournent mal

Auteur à la fin des années 80 des exceptionnels albums "Metal Church" (1984) et "The Dark" (1986), le groupe Metal Church fut stoppé dans son ascension avec le départ en 1987 de son guitariste Kurdt Vanderhoof (qui ne supportait plus les éprouvantes tournées), et l'éviction en 1988 de son emblématique chanteur David Wayne (à cause de problèmes de drogues).

Malgré le talent de John Marshall (guitare) et de Mike Howe (chant) qui les remplacèrent, jamais les disques enregistrés avec eux, que ce soit "Blessing in Disguise" (1989), le très bon "The Human Factor" (1991), ou "Hanging in the Balance" (1993), et sur lesquels le groupe se cantonnait dans un Heavy Metal assez classique, ne permirent à Metal Church de retrouver le succès de ses deux premiers albums.
Par conséquent le groupe fut relégué en deuxième division, puis splitta en 1995 dans l'indifférence quasi générale.

Il faudra attendre 1998, et la commercialisation (sans l'accord du groupe et en édition très limitée) du médiocre album enregistré en public "Live in Japan", par leur ancien manager Kenny Laguna (également producteur de Joan Jett) sur son label Blackheart Records, pour que l'on entende de nouveau parler de Metal Church.
Furieux de cette sortie et de ses conséquences (car Kenny Laguna avait vendu les droits au label allemand Steamhammer), le guitariste Craig Wells, qui avait récupéré des bandes de la tournée américaine de 1987, contacta Kurdt Vanderhoof afin d'obtenir son accord (et par la suite, celui des autres anciens membres du groupe) pour les proposer au label allemand, en remplacement de celles du concert japonais.
En 1987, il était prévu que certaines de ces bandes soient utilisées pour l'enregistrement d'un mini album Live, Metal Church "Live in Dallas".
Or ce disque ne vit jamais le jour, et la seule trace vinylique du concert est le morceau "Start the Fire", disponible sur la compilation "Time to Rock" (sortie la même année sur WEA).

Les bonnes ventes de Metal Chuch "Live" (1998), la bonne entente entre les anciens membres, ainsi que les propositions de Steamhammer, aboutirent à la reformation officielle du groupe.
Seul Craig Wells (qui venait d'avoir un enfant) refusa d'y participer, et fut remplacé par son ancien acolyte John Marshall.

Très attendu, et intégralement composé par le duo David Wayne/Kurdt Vanderhoof, "Masterpeace" atterrit dans les bacs en juillet 1999 et...déçoit !

En effet, alors qu'à l'annonce de la reformation du line-up originel beaucoup de fans s'attendaient à un Heavy/Speed Metal dans la lignée de "The Dark", sur cet album, Metal Church ne propose en fait qu'un bon Hard Rock/Heavy Metal.

Celui-ci est pourtant de qualité car, dès "Sleeps with Thunder", titre qu'on croirait tiré d'un album de Black Sabbath, le plaisir qu'éprouvent les membres du groupe à jouer ensemble est plutôt contagieux.
Dans un même registre déboule ensuite "Falldown" qui, en plus de ses excellentes parties de guitares, se voit doté d'un étonnant chant clair et léger.
Si la voix de David Wayne est un atout, elle peut aussi devenir un handicap, comme sur "Into Dust", où ses irritantes envolées vocales massacrent ce morceau.
Partiellement présent sur la semi ballade "Kiss for the Dead", le Heavy Metal revient en force sur les très bons "lb. of Curse" et "Faster Than Life", sur lesquels Metal Church se fait plus agressif.
Passé le sympathique interlude acoustique "Masterpeace", le groupe enchaîne avec l'excellent "All Your Sorrows", le meilleur titre du disque, d'où surgissent les fantômes de son glorieux passé.
Cependant, dès "They Signed in Blood", Metal Church retourne de nouveau dans les années 70, périple qu'il poursuit avec "Toys in the Attic", un morceau d'Aerosmith datant de 1975.
C'est sur "Sand Kings" et son refrain à la "Turbo Lover" (Judas Priest), que se termine ce sixième (et assez réussi) album de Metal Church.

Après la sortie du disque, Metal Church effectue une tournée (qui passe par l'Europe), avant de rentrer aux Etats-Unis au cours de l'année 2000.
A leur retour, fatigués, certains membres du groupe (dont Kurdt Vanderhoof) décident de mettre Metal Church en stand-by, tandis que le chanteur David Wayne souhaite continuer l'aventure.
Pour cela il s'associe avec le guitariste Jimi Bell, le bassiste Mark Franco, et le batteur B.J. Zampa (tous les trois ex-Thunderhead), puis appelle Craig Wells, pour s'atteler à la composition de nouveaux titres, et à l'enregistrement du nouvel album de...Metal Church.
Mis au courant de son projet, Kurdt Vanderhoof (qui détient les droits sur ce patronyme) interdit à son chanteur (sous peine de poursuites) l'utilisation du nom du groupe.
De son côté, David Wayne contacte un avocat qui lui confirme qu'il lui est impossible d'utiliser le nom Metal Church pour son groupe, mais par contre peut nommer le disque ainsi !
De même, rien ne l'empêche d'utiliser le logo du groupe, tout comme de reproduire certaines illustrations figurant sur les albums auxquels il a participé.

C'est donc sous le nom de Wayne (mais doté du logo de Metal Church), ayant pour titre "Metal Church", et illustré de la guitare et de l'église du premier album de Metal Church, que Nuclear Blast édite l'album de Wayne (alias David Wayne's Metal Church) en août 2001.

La sortie de ce disque provoqua la colère de Kurdt Vanderhoof, qui coupa les ponts avec son ancien chanteur.

Ponts définitivement coupés, puisque le 10 mai 2005, suite aux séquelles causées par un grave accident de voiture David Wayne décéda.



6 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Elevator - 29 Décembre 2016: Tout à fait d'accord avec toi, mais je suis sûr que des gens qui pourraient peut-être aimer l'album sont passés à côté après avoir lu des avis destructeurs et peu mesurés, et ça c'est dommage.
grogwy - 30 Décembre 2016: D'ailleurs dans une interview, David Wayne avouait lui-même qu'il n'aimait pas "Masterpeace", le trouvant trop lisse.
C'est également l'une des raisons pour laquelle, au retour de la tournée, alors que tous les autres membres du groupe souhaitaient mettre un terme à Metal Church, ce dernier désirait sortir un nouvel album plus dans la lignée de "The Dark" (1986).
Or Kurdt Vanderhoof, qui était plus intéressé par la composition du second Vanderhoof "A Blur in Time" (qui sortira en 2002) ne proposa aucun titre au chanteur.
Ulcéré d'attendre, David Wayne contacta trois ex-membres de Thunderhead (avec qui Metal Church avait tourné), puis composa avec eux (en particulier avec le guitariste Jimi Bell) les morceaux du nouveau Metal Church.
Ce dernier fut finalement commercialisé en 2001 sous le nom de Wayne (mais intitulé "Metal Church"), après que Kurdt Vanderhoof ait menacé David Wayne de poursuites.
furaxyn - 01 Janvier 2017: Un album que j'aime beaucoup pour ma part. Dommage quand même que la reprise d'Aerosmith soit doté d'un refrain loupé : une partie "...IN THE ATTIC" inaudible, comme si le groupe laissait l'auditeur l'entonner tout seul comme un public de concert... mmmh... pas convaincu.
samolice - 02 Janvier 2017: Merci pour la chro, vraiment intéressante avec tous ces détails.
Perso, je n'apprécie pas trop ce skeud, avec des titres (rares) que je trouve bons mais aussi beaucoup de très moyens. Je ne parle même pas de la cover d'Aerosmith qui ne passe pas du tout auprès de mes oreilles (fallait oser...).
Dernier point, tu l'as mentionné dans ton texte, et c'est ce qui me rend l'album si peu agréable à écouter, le chant hyper irritant de Wayne (que j'aime bien d'habitude pourtant). J'ai toujours pas compris ce qui lui a pris.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Metal Church


Autres albums populaires en Heavy Thrash