The System Has Failed

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Megadeth
Nom de l'album The System Has Failed
Type Album
Date de parution 14 Septembre 2004
Style MusicalHeavy Thrash
Membres possèdant cet album633

Tracklist

1. Blackmail the Universe 04:32
2. Die Dead Enough 04:18
3. Kick the Chair 03:57
4. The Scorpion 05:58
5. Tears in a Vial 05:21
6. I Know Jack 00:40
7. Back in the Day 03:27
8. Something That I'm Not 05:06
9. Truth Be Told 05:39
10. Of Mice and Men 04:04
11. Shadow of Deth 02:15
12. My Kingdom 03:03
Bonustrack (Japanese Release)
13. The Day the Music Died
Total playing time 48:20

Chronique @ Eternalis

09 Fevrier 2009
2004 : annonce de la reformation de Megadeth !
Tout le monde tombe des nues, Dave Mustaine avait tout de même déclaré quelques mois plus tôt que sa blessure au poignet ne lui permettrait plus jamais de rejouer de la guitare au niveau qu’il le souhaiterait, c'est-à-dire de manière aussi rapide et technique que son groupe l’impose.
La surprise est donc de taille lorsqu’en mars, la nouvelle de la reformation de Megadeth est annoncée. Mais personne n’est véritablement confiant, et Mustaine ne fait rien dans ce sens.

Après les complètes déceptions d’un "Risk" pop et d’un "The World Needs a Hero" soporifique, ce n’est pas l’annonce du line-up qui déclenche les passions. Chris Poland à la guitare (guitariste de "Peace Sells…") revenu pour sortir de sa torpeur, le batteur de Madonna, Céline Dion et Sting derrière les fûts ainsi qu’un retour très rapide ne font que nous obliger à penser que le père Mustaine va suivre le même chemin que Metallica.

Mais quelques mois plus tard, "The System Has Failed" atterrit déjà dans les bacs et c’est sans réelle surprise que nous nous rendons compte que la pochette est une nouvelle fois magnifique et très engagée (Georges Bush et Bill Clinton en avant face à la corruption de Vic ainsi qu’une atmosphère apocalyptique et noire … bref, comme sur l’opus précédent).

L’intro de "Blackmail the Universe" retentit dans nos oreilles, un avion s’écrasant dans une tour … puis un riff très rapide de Dave pour une intervention vocale au départ narrative avant de laisser la place au charismatique roux qui semble avoir retrouvé une rage et un aspect vicieux que nous n’avions pas entendu depuis des lustres. Un énorme solo parachève de nous rendre confiant pour la suite. Et putain, quelle suite !

Le retour n’aura pas été d’un piège à fric avant la retraite dieu merci. Megadeth a considérablement noirci son atmosphère et a intégré quelques riffs plus lourds et malsains, créant un contraste saisissant avec les œuvres précédentes. Le génial "Die Dead Enough" le montre avec brio, un riff introducteur aussi clair que vicieux, un refrain rentrant très rapidement et sinueusement dans notre crâne, des chœurs écrasants et maléfiques, très dark et surtout le retour de passages solistes disséminés un peu partout dans la chanson, là où on ne les attend pas, comme à la grande époque.
"The Scorpion" reste dans la même veine que "Die Dead Enough", très noir et grinçant, avec cette mélodie malfaisante revenant sans cesse pour nous enfoncer dans un monde de perversion absolue. Incroyable de la part d’un groupe que l’on pensait bon pour la casse.
Pourtant, impossible de ne pas frissonner à l’écoute de "Kick the Chair" où l’on remarque que le grand Megadeth est de retour, avec ses solos effroyablement techniques et longs, cette batterie tournoyante et supportant parfaitement le rythme des morceaux (plus posés néanmoins qu’au début de leur carrière).
Dave Mustaine effectue le retour en force que l’on n'osait plus espéré, quitte à s’inspirer d’autres grands noms, comme c’est le cas sur l’effréné "Back in the Day" aux guitares tranchantes héritées d’Iron Maiden mais à la mélodie vocale parfaitement ancrée dans le style de l’américain (car, évidemment, c’est encore lui qui a tout fait !).

Sur ce dernier point, le mégalomane qu’est Mustaine aurait toutefois pu et du faire un effort sur la production (de sa main). Bien trop redondante et manquant indéniablement de clarté, elle se fait parfois brouillonne sur les parties très rapides comme les solos de "Kick the Chair" ou les effets de "Shadow of Deth". Bon, rien en comparaison de "Saint Anger" (qui devient, mine de rien, une référence dans la négativité, c’est déjà une performance !) mais rien également en comparaison avec la production quasi-parfaite de "United Abominations", très puissante, incisive et claquant comme Megadeth en a besoin.

Mais outre ce détail technique, force est d’admettre que Megadeth livre avec "The System Has Failed" (que je trouve supérieur musicalement néanmoins à "United Abominations" au passage !) l’album que l’on attendait plus, et qui nous réconforte avec le thrash des années 80 à l’agonie (retrouvant ses lettres de noblesse avec les derniers Slayer, Megadeth, Testament…). Un grand disque !

17 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

da_sway - 01 Avril 2010: Je rebondis sur les commentaires de BG et pielafo...

Que finalement il n'ait pas la force de RiP, je suis d'accord, mais dans un registre bien différend, il fait pour moi partie du tryptique de tête de l'oeuvre de Megadeth, avec l'inévitable Peace Sells.

Dans un registre plus sombre, plus épique et même parfois proche du heavy, il reste le fer de lance du renouveau de Mustaine.

L'enchaînement allant de I Know Jack jusque Truth Be Told est juste infernal!
Lamikawet - 12 Avril 2011: Le dernier album de Megadeth que j'ai écouté et qui m'a convaincu que le groupe n'était plus qu'une parodie de lui-même.
On reprend les vieilles recettes mais le feu n'est plus là
Bakounine - 29 Octobre 2011: @ Eternalis : Sévère le jugement sur Vinnie Colaiuta (avec Sting, Céline, etc...) Faut pas oublier que le mec, en plus d'une carrière jazz remarquable a tourné avec des rockeurs qui n'étaient pas des tanches (Jeff Beck ou encore Franck Zappa) donc respect pour un grand monsieur. Sinon autant dire que McAlpine et Virgil Donati, c'est les musiciens de Michel Polnarref, et Hendrix et Page, deux brêles qui ont joués avec Johnny...
coroner - 06 Octobre 2016: A mon sens, c'est un des albums les plus inspirés et les mieux réussis depuis Youthanasia.
La touche de Chris Poland est merveilleuse. Quelle mélodicité, et quelle fluidité !! Un monstre de guitariste.
Je ne sais pas si je suis le seul, mais je sens beaucoup d'influences à la Alice Cooper, dans cet album. Principalement dans Die Dead Enough et The Scorpio. Dave ne s'est jamais caché d'en être un grand fan, mais ça me saute aux oreilles. Pour mon plus grand bonheur.
Belle chronique, merci.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ dark_omens

01 Août 2017

Enfin une lueur d'espoir?

Une fois encore, ne nous attardons pas sur les faits qui conduisirent un Dave Mustaine atteint physiquement dans sa chair à capituler définitivement et à dissoudre Megadeth, son Megadeth, avant de revenir sur le devant de la scène quelques mois plus tard pour nous annoncer son retour miraculeux et la sortie d’un nouvel opus, le dixième, baptisé The System Has Failed. Non pas que l’histoire soit sans importance, loin s’en faut, mais au moment où j’écris ces quelques lignes, beaucoup la connaissent déjà. Et si d’aventure vous ne la connaissiez pas, d’autres l’ont racontée bien mieux que je ne saurais le faire ici et maintenant.

Ceci étant dit, pour se faire une opinion sur ces 12 nouvelles pistes, deux possibilités s’offriront à nous.

En premier lieu, nous pourrions le comparer aux œuvres passées lointaines de ce temps béni où le groupe crachait son fiel avec une spontanéité venimeuse superbe. Ou encore, à celles de ces heures, un peu moins lointaines, où il composait avec inspiration et talent une musique où il avait déjà presque complètement abandonné son Thrash Metal au profit d’une expression plus métissée dans laquelle une certaine idée du Heavy Metal avait sa part d’importance. Pourquoi pas. Sauf que ce faisant, ça reviendrait à occulter une petit détail, et non des moindres, qui est qu’au moment où sort The System Has Failed, ce Megadeth-là, le meilleur, le plus flamboyant, ou le moins pire selon où l’on se place, a disparu depuis près d’une décennie, au grand désarroi d’un certain nombre d’entre-nous. Espérer son retour est donc un peu utopique.

La deuxième solution consisterait alors à faire un parallèle entre ce nouvel opus et son immédiat prédécesseur.

Évidemment dans le premier cas, nous serions immanquablement déçu tant ce nouvel effort n’atteint pas la maestria d’un Rust in Peace, d’un Peace Sells...But Who’s Buying ? ou d’un Countdown to Extinction.

En revanche dans le second, face à un piètre The World Needs a Hero, ce serait une toute autre affaire. Déjà, rien que ce premier morceau, Blackmail the Universe, nerveux et tendu, enterre sans discussion possible le poussif Disconnect. L’entame de ce nouvel opus est donc meilleure. Bien meilleure. Bien plus hargneuse. Bien plus vindicative. Bien plus pugnace. Une tendance qui semble se confirmer sur l’ensemble de ce disque où Megadeth semble à nouveau capable de rugir et de mordre (Kick the Chair ou Back in the Day par exemple). Même si ces grondements et ces assauts, encore une fois, sont bien moins menaçants qu’ils ne le furent autrefois.

Bien entendu, Dave Mustaine et ses acolytes n’ont nullement abandonné leurs aspirations "mélodiques" qu'on retrouve un peu partout sur ce disque (Die Dead Enough, The Scorpion ou encore, par exemple, Of Mice and Men et ses faux airs de Use the Man, notamment dans son entame et ses refrains). L'ensemble demeure néanmoins plus équilibré et plus inspiré que ne le fut The World Needs a Hero. Nettement plus.

Sans vouloir manquer de respect à Al Pitrelli, le retour de Chris Poland est aussi une véritable bénédiction pour ce nouvel effort tant ses interventions sont plus convaincantes et plus séduisantes que celles de l'ex-Savatage. Nettement plus.

Pas besoin d'en ajouter davantage. The System Has Failed est donc, à bien des égards, un album plus réussi que son prédécesseur. Nettement plus.

2 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
vincysteria - 01 Août 2017: Je l'aime beaucoup cet album. Effectivement leur meilleur album entre la période post Youthanasia et pré Endgame.
Merci pour la chronique claire et concise.
Bloodless - 02 Août 2017: Le dernier grand Megadeth.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Deader

17 Janvier 2006
Wow, quel sublime album!

après avoir vu megadeth en show 2 fois à Montréal depuis la sortie de cet album je n'y crois tout simplement pas. Les riffs intense et surtout innovateur, l'exécution parfaite (même en show sois dit en passant) les mélodies accrocheuses et pour beaucoup les paroles me rendes FOU!!! sérieusement je crois que c'est LE meuilleur album de megadeth depuis Youthanasia (désolé Cryptic Writings meme si je t'aime beaucoup :P) Surprenant tant sur les balades, les solos accrocheurs sur presque toutes les pièces. Les chansons sont très dynamiques, basées sur des riffs agressifs et des solos incroyables (« Die Dead Enough », « Kick The Chair » qui finit en apothéose). (le solo de Kick the chair est vraiment incroyable et dure plus de 1:30 ! ) le talent pur de Dave Mustain! Ceux qui ne croyaient plus entendre parler de Megadeth vont être décues car Megadeth revient faire un carnage avec vos oreilles avec un album incroyable. D'après moi, c'est l'album métal de 2004 (et oui, je ne suis pas fou) et j'espère que les fans sont d'accord avec moi. À la fois terriblement Megadeth et incroyablement surprenant. La voix de Dave (assez unique) est à la fois puissante et très recherché. Sous certain titre on croit entendre du bon vieux métal des années 80, comme parfois du nouveau métal. Peu importe, les paroles aussi sont très travaillées et restent parfaitement adéquates!

Donc longue vies à Megadeth, à leurs fan et je souhaite de tout mon coeur un nouvel album pour 2006 ... j'en rêve même!!

Merci d'avoir lu mon commentaire!

0 Commentaire

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Rammstein_fan

09 Fevrier 2009
Premier album pour Megadeth depuis leur séparation de 2002 et disons le bien franchement celui-ci est encore une fois très bien réussi ( pas trop difficile après un album aussi raté que The World Needs a Hero ). Spécialement pour l'enregistrement, Mustaine fait appelle à son ancien guitariste Chris Poland avec qui il s'est réconcilié.

Je n'aurai pas à vous énumérer tous les titres et vous en donner la description car cet opus est très bon en tous points de vue sans être homogène. En plus d'une belle pochette, il est excellent au niveau musical, ce qui fait de lui un incontournable. Les titres sont tous différents comme les titres phares Die Dead Enough et Kick The Chair, n'ont pas la même rythmique mais restent quand même dans les paramètres de Megadeth. Mais encore une fois on assiste à un changement de personnel, ce qui a fait varier le groupe musicalement au fil du temps mais cette fois-ci la présence de Poland fait vraiment en sorte que l'album est bon sans vouloir dénigrer son prédécesseur (Al Pitrelli).

En somme c'est un album qui devrait être renommé partout dans le monde du métal mais la génération actuelle ne s'y est que trop peu intéressé. The System Has Failed est un opus sous estimé.

PS : la voix de Dave Mustaine n'est pas la même que sur les autres albums pas qu'elle soit mauvaise mais disons moins Megadeth.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Megadeth


Autres albums populaires en Heavy Thrash