Countdown to Extinction

Liste des groupes Heavy Thrash Megadeth Countdown to Extinction
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Megadeth
Nom de l'album Countdown to Extinction
Type Album
Date de parution 06 Juillet 1992
Produit par Mustaine Dave
Style MusicalHeavy Thrash
Membres possèdant cet album1192

Tracklist

Re-Issue in 2004 by Capitol Records with 4 bonustracks.
1. Skin O' My Teeth 03:14
2. Symphony of Destruction 04:06
3. Architecture of Aggression 03:39
4. Foreclosure of a Dream 04:21
5. Sweating Bullets 05:26
6. This Was My Life 03:42
7. Countdown to Extinction 04:18
8. High Speed Dirt 04:20
9. Psychotron 04:41
10. Captive Honour 04:14
11. Ashes in Your Mouth 06:06
Bonustracks (Japanese Release)
12. Go to Hell
13. Breakpoint
Bonustracks (2004 Re-Issue)
12. Crown of Worms 03:17
13. Countdown to Extinction (Demo Version) 03:54
14. Symphony of Destruction (Demo Version) 05:29
15. Psychotron (Demo Version) 05:27
Total playing time 51:24

Chronique @ BEERGRINDER

03 Mars 2009
Il est parfois difficile de donner un successeur à un chef d’œuvre, c’était pourtant le but de la manœuvre avec Countdown to Extinction (1992), deux ans après un Rust in Peace retentissant. Cela dit la situation a considérablement évolué pendant ces deux années, d’abord l’explosion du Death Metal a réduit d’autant l’impact du Thrash auprès du public, ensuite les ennemis de toujours de Metallica ont vu le vent venir et ont quasiment abandonné leur Thrash Metal d’origine pour des choses moins brutales et plus modernes, susceptibles de plaire au plus grand nombre (objectif ô combien réussi avec le black album).

Les questions qui venaient à l’esprit à cette époque étaient : Megadeth va t-il continuer inlassablement dans son Thrash Metal ou bien adoucir son jeu dans le but de concurrencer la bande à Hetfield ? Et bien la réponse est : un peu des deux mon général ! Le rouquin le plus célèbre du Metal va suivre une voix toute personnelle pour finalement présenter avec Countdown to Extinction (1992) une suite assez logique de Rust in Peace.

Les accords énergiques de Skin O’My Teeth aux accents mi Thrash / mi Rock’n’Roll montrent d’entrée que le quatuor n’empruntera pas ici le même chemin que les Four Horsemen, le solo de Friedman, rapide et endiablé est pile dans la lignée de ce qu’il faisait sur Rust in Peace, pas de dépaysement à ce niveau là donc. En revanche sur Symphony of Destruction aux guitares étonnamment basiques et pesantes et au rythme hypnotique mené par la basse d’Ellefson, Megadeth délivre une sorte de Heavy / Thrash pesant et très entraînant.

Quelques titres très dynamiques jalonnent ce cinquième album de la bande à Mustaine, dont Foreclosure of a Dream alternant judicieusement passages quasi acoustiques et rythmiques bétons ou le débridé High Speed Dirt à l’esprit et aux guitares presque Motörhead. D’autres chansons en revanche jouent plus sur la nuance et montrent le groupe dans des contrées nouvelles, notamment la superbe balade Countdown to Extinction, dégageant une grande force émotionnelle, tout en étant pourtant loin d’être aussi mielleuse que Nothing Else Matter… Impossible de ne pas citer aussi Sweating Bullets, évoquant la schizophrénie avec une telle justesse que c’en est contagieux pour l’auditeur, ou encore Psychotron, ses rythmes lancinants, ses petits soli disséminés et un chant impeccable de Dave Mustaine (comme tout au long du disque d’ailleurs).
Pour les nostalgiques du temps passé (ce qui est un peu mon cas vu mon grand âge…) on trouvera même un titre final à tiroirs, Ashes in Your Mouth rappelant fortement Rust in Peace
ou Holy Wars….

Même si à la réflexion Countdown to Extinction manque un peu d’énergie et de vitesse, force est de reconnaître que l’identité de Megadeth y est forte et l’impression générale est que malgré quelques imperfections (Captive Honour un peu bancale par exemple) Mustaine et ses acolytes n’ont pas vendu leur âme, eux (concluez-en ce que vous voulez).

Honnêtement, le côté Thrash Metal est en retrait par rapport à Rust in Peace
et quelques titres plus rapides auraient été nécessaires pour faire de ce disque un joyau, à la place de ça on a tout de même un très bon album, ce qui n’est déjà pas si mal. La glissade vers des contrées molles et insipides n’est pas encore de mise, hélas encore un album valable à suivre et ça viendra promptement…

BG

14 Commentaires

22 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Lamikawet - 20 Novembre 2011: C'est clair que c'est album a gagné ses galons avec le temps car même si le tempo se calme beaucoup, il propose des titres très inspirés.
Après, pour ce qui est du thrash, je n'en trouve pas sur cet album qui sera, pour moi du moins, le dernier bon album de Megadeth.
Lamikawet - 03 Janvier 2012: C'est tout à fait vrai, cet album m'avait déçu à sa sortie car je m'attendais à un Rust in Peace pt 2 (honte à moi) et avec le temps, je considère que cet album fait partie des meilleurs de Megadeth.
bojart - 12 Juin 2012: Un des meilleurs skeud de Megadeth, c'est sur et certain. J'ai dû le racheter car je l'ai perdu lors de l'incendie de ma chambre en 2002 (c'etait un cadeau de ma tante la plus jeune^^)



Même si j'ai découvert le groupe avec Rust In Peace et Peace Sells... (cadeau de mon ami d'enfance en 2004, un mec à fond métalleux à 14 ans ^^), ce Countdown to Extinction garde une place spéciale dans mon coeur car je l'ai eu à l'age de 10 ans.



Merci pour cette chro' Laurent
cahan - 01 Octobre 2014: J'adore cet album et pourtant RIP reste dans mon coeur. A cette époque le Thrash pèse moins sur le métal mais je pense qu'avec les années Mustaine à fait l'album qu'il fallait et d'ailleurs il est toujours apprécié, la pochette est magnifique, les compos et les solis sont costaud. Sur ta chro tu ne cites pas Architecture Of aggression et pourtant cette chanson est une tuerie, j'adore la jouer à la gratte. Merci pour la Chro :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ monsieurwar

12 Fevrier 2009
Comment ? Pas de chronique pour un des meilleurs albums des 90's ? Monsieurwar s'y colle...

En 1992, le groupe est stable depuis environ deux ans, soit depuis l'entrée de Nick Menza comme cogneur et celle de Marty Friedman qu'on ne présente plus ! En 1990, Rust in Peace sort sous les bravos et est considéré comme un classique du genre depuis. Mustaine décide de continuer sur la lancée et accouche de "countdown...". Il a diminué la drogue, il n'est pas encore "bushiste" intégriste (reborn christian), il ne s'est engueulé avec personne depuis deux ans : tout va (à peu près) bien. Une période bénie ! Si j'ose dire !

Et là, mes aieux : la tarte. La baffe. La tatouille. Dès la première écoute, cet album met tout le monde d'accord : on tient du bon, du grand Megamustaine... euh Megadeth, pardon. L'ambiance générale se tourne un peu plus vers le mid-tempo et le heavy, sans renier les racines thrashs des débuts. La voix du rouquin est habitée, hargneuse, s'insinue comme un serpent et résonne dans vos têtes même après l'arrêt du morceau. La basse batterie est au diapason, mais ce sont évidement les guitares qui tiennent le haut du pavé. Mustaine + Friedman, évidemment, c'est plus complet qu'Evanescence (eh eh eh). Le père Dave est de plus bien obligé de se caler au niveau du virtuose Marty, et ce quoi qu'il en dise ; ce qui fait qu'il extrait le meilleur de lui-même.

Ajoutez à cela le petit plus inexpliquable qui arrive rarement : la petite fée "inspiration" qui s'est penchée sur Dave Mustaine en 1992 (cela n'a pas toujours été le cas). Chaque titre de "countdwon to extinction" pourrait ouvrir un album différent et en devenir le titre phare. Ajoutez à cela une pochette réussie, malsaine et surprenante, et vous savez que vous tenez un album rare, comme on en trouve pas plus de 10 en une décennie, rien que ça. Souvent on dit que "Countdown..." a été le "Black Album" de Megadeth : je m'insurge. Countdown est bien plus réussi, et il est injuste de comparer cet excellent album, qui reste métal et dans le son et dans l'esprit, avec celui des four poneymen... euh horsemen, qui contient 50% de titres chiants et mous comme la pluie de novembre en Angleterre ! Le cauchemar !

Un sacré album qui mérite un 20. Voici une petite track to track, vite fait en passant. Comme vous pouvez le constater, c'est un album qui tue !

Skin O My Teeth : une tuerie mélodique et agressive.
Symphony of Destruction : une tuerie reprise 350 fois par 189 groupes. Un riff imparable.
Archtecture Of Agression : une tuerie, déconstruite, machine à riff.
Foreclosure of a Dream : une tuerie, "ballade" de l'album, avec un refrain qu'on n'oublie jamais.
Sweating Bullets : une tuerie déconstruite, un rien malsaine.
This Was My Life : une tuerie mélodique, une bombe.
Countdowmn To Extinction : une tuerie mélodique, excellent titre phare de l'album. Un refrain imparable.
High Speed Dirt : une tuerie plus rapide, entrainante.
Foreclosure of a Dream : une tuerie, usine à riff.
Captive Honor : une tuerie, avec un début acoustique et un refrain mortel.
Ashes in your Mouth : une tuerie qui clôt l'album de fort belle façon, intro surprenante et virtuose, et, pour changer, un riff énorme assorti d'un refrain excellent.

Rien que pour cet album, Mustaine mérite le qualificatif de génie. Chiant, mais génie quand même !

Votre dévoué,

Monsieurwar.


6 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
zvlorg - 12 Janvier 2010: Je suis entièrement d'accord avec toi (même si je mettrais plus 19 que 20), même si cet album est moins speed que Rust In Peace, la qualité technique y est tout aussi relevée avec des soli monstrueux (High Speed Dirt, Ashes In Your Mouth, Skin O' My Teeth...), mais surtout LA phrase de ta chronique qui m'a fait grand plaisir, c'est lorsque tu a dit que l'album n'avait rien à voir avec le Black Album, grand merci, c'est le genre de poncifs que l'on retrouve sur wikipedia et sur la plupart des chroniques de l'album, non non et non aucun rapport entre le génial Countdown To Extinction et le sympathique mais nettement en dessous Black Album, au niveau riff, solo (il faut le faire pour remplacer Mustaine par cette truffe de Kirk Hammett et sa wah wah en solde), rythme et efficacité, il n'y a aucune comparaison!
Tchiseko - 20 Mai 2011: Une chronique géniale (et assez marante) pour un album génial :D
Pour moi Countdown To Extinction mérite largement ce 20 .
electriceye - 17 Octobre 2012: Je pense que mettre 20 a cet album (même si c'est un des mes albums préférés xD) me parait pas objectif du tout x')Le cotés trash moins présent sur cet album est le seul point un tant soit peu négatif de ce skeud. Ya des chansons qui me feront toujours péter un chou quand je les écoute= Sweating Bullets et Skin o My teeth xD
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Megadeth


Autres albums populaires en Heavy Thrash