Murder Metal

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Macabre
Nom de l'album Murder Metal
Type Album
Date de parution 2003
Produit par Neil Kernon
Enregistré à Engine Studios Chicago
Style MusicalDeath Grind
Membres possèdant cet album41

Tracklist

1. Acid Bath Vampire 03:46
2. You're Dying to Be with Me 02:43
3. Fatal Foot Fetish 02:08
4. The Hillside Stranglers 01:38
5. Dorthea's Dead Folks Home 01:09
6. The Iceman 02:44
7. Poison 01:16
8. Werewolf of Bedburg 05:29
9. Morbid Minister 01:28
10. The Wustenfeld Man Eater 02:32
11. Diary of Torture 02:14
12. Jack the Ripper 04:08
13. Fritz Haarman der Metzger 12:50
Total playing time 44:05

Chronique @ Trashking

20 Avril 2009
Que dire sur Macabre à part que leur album « Sinister Slaughter » sortit en 1993 m’en avait mis pleins les oreilles avec un death/grind teinté d’humour et de folie. Bien que moins bon, leur album suivant « Dahmer » n’en restait pas moins réussis, conservant les ingrédients propres à la musique du groupe. Je m’attendais donc à un résultat plus ou moins similaire venant de « Murder Metal ».

Malheureusement, ce quatrième opus de la formation américaine n’a pas comblé mes attentes sur plus d’un point.
La production de l’album étant confié à neil Kernon (Nile, Cannibal Corpse) , le résultat est plutôt satisfaisant et le son assez « sec » colle parfaitement au style du groupe, mettant en valeur la puissance des morceaux.
Le chant de Corporate Death se place dans un registre aigu, alternant entre crié et chanté ce qui permet à l’auditeur de ne pas tomber dans la lassitude. Les deux autres musiciens (Nefarious et Denis the Menace), quant à eux, détiennent une parfaite maîtrise de leurs instruments. Plusieurs passages sont techniques sans tomber dans la démonstration gratuite. Mention spéciale aux magnifiques solos de guitares qui ajoutent une touche rafraîchissante aux compositions.
Pas d’ombre au tableau donc ? Tout est bien dans le meilleur des mondes ?
Justement non. Si Macabre garde sa folie et son coté complètement barré, il se fait nettement moins présent et surtout peu recherché. En effet, le trio américain nous balance plusieurs passages rigolos souvent en reprenant des airs connus (« Diary of Torture ») et dansants comme ils avaient pût le faire sur leurs précédents opus. Le problème c’est que c’est du déjà entendu et la surprise n’est plus là, d’autant plus que c’est passages sont mal placé, gâchant la qualité des morceaux. Les titres étant moins nombreux mais plus long que par le passé, on se lasse assez vite par le manque de variété de ces derniers surtout sur un morceau comme « werewolf of Bedburg » dont la durée est de 5mn30. L’ancienne formule leur allait nettement mieux.

Bilan : cet album est bien en dessous de ce que nous a proposé Macabre jusqu’à maintenant. Il s’écoute néanmoins sans déplaisir mais risque d’être abandonner sur une étagère à la merci de la poussière après quelques écoutes.

2 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
Julien - 20 Avril 2009: C'est vrai que cet album est moins jouissif que Dhamer mais il n'en reste pas moins amusant et plaisant. Par contre je te rejoins complètement sur la longueur inutile de certains titres.
bojart - 29 Mai 2012: encore un groupe de Death Grind à découvrir!



Merci Trashking pour cette chronique qui m'as donné envie d'écouter d'abord "Sinister Slaughter" et "Dhamer" avant ce "Murder Metal".
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Macabre


Autres albums populaires en Death Grind