Les Choses Qui Nous Dérangent

Liste des groupes Fusion Lofofora Les Choses Qui Nous Dérangent
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Lofofora
Nom de l'album Les Choses Qui Nous Dérangent
Type Album
Date de parution 11 Avril 2005
Labels At(h)ome
Style MusicalFusion
Membres possèdant cet album170

Tracklist

1. Les Choses Qui Nous Dérangent 04:21
2. Rien au Monde 03:34
3. Accélère 03:31
4. Enfant du Chaos 03:26
5. La Peur du Vide 04:20
6. Le Pire 03:08
7. Rock'n'Roll Class Affair 02:11
8. Mea Culpa 02:37
9. Humide Song 06:51
10. Quelqu'un de Bien 03:03
11. L'Eclipse 04:24
12. Aveugle et Sourd 03:35
13. Mondiale Paranoïa 01:47
14. Buvez du Cul 03:13
Total playing time 50:01

Chronique @ Mr4444

07 Décembre 2011

Lofofora est un groupe qui rassure

Quoi qu'on en dise, Lofofora est un groupe qui rassure dans le paysage musical français. Écouter Lofofora, c'est savoir qu'en France, il y a encore des gens sincères et vrais, qui osent parler avec leurs coeurs de tout ce qui ne va pas, sans jamais tomber dans le pseudo-révolutionnaire hip-hopiens. En 1995, Lofo débarque avec un album éponyme qui explose déjà les tympans du politiquement correct avec, entre autres, « Holiday in France ». « Peuh! » confirme la rage des Parisiens en 1996, « Dur Comme Fer » (1999) change légèrement la donne avec des compositions toujours plus fournit mais « Le Fond et la Forme » (2003) marque le retour d'un groupe qu'on croyait disparut. 2005 signes donc le cinquième album d'un des groupes de punk-hardcore les plus en vogue.

Lofofora bat le fer tant qu'il est chaud et ne s'en sort pas si mal, là où d'autres groupes nous pondent un album par an sans se rendre compte qu'ils font de pire en pire. « Les Choses Qui Nous Dérangent » ouvre le bal avec une rythmique qui, sans être révolutionnaire, se révèle terriblement efficace bercée par les beuglements de notre Reuno national. Le son est gras, fort, saturé et totalement délicieux. Et la suite ? Et bien la plupart des titres de l'album restent plus ou moins calqués sur les anciennes compos du groupe, rien de vraiment neuf en fin de compte, mais attention ! Certes ça ressemble à quelques titres passés mais ça n'est pas du plagiat pour autant !

Mais autant être net dès le début, vous ne retrouverez surement pas l'ambiance d'un « Peuh! » ici, mais quelque chose de plus moderne, de mieux construits tout en gardant la patte Lofofora. Nous retrouvons ainsi quelques riffs hard rock/blues comme « Quelqu'un de bien » et son intro qui rappelle le Trust calme de « Europe et Haines », mais certains titres gardent une veine purement punk comme le furieux « Le Pire » ou le final « Buvez du Cul », qui possède la structure idéale pour clôturer les concerts à la manière de « Vive le Feu », avec ces couplets débiles et son refrain furieusement entrainant, vous vous surprendrez à chanter des " buvez du cul " tout au long de la journée une fois le rythme bien en tête et ce, dès la première écoute. « Accélère » est l'un des titres qui se rapprochent peut-être le plus du vieux Lofo, tout en gardant un son moderne bien plus groove qu'avant. « Mondiale Paranoïa » de par sa vitesse, son rythme brutal et sa très courte durée rappelle des titres comme « Bon à Rien ». « Enfant du Chaos » rafraîchit de par son atmosphère assez planante sur ces refrains, tout en gardant le punch classique du groupe.

Certains titres sortent du lot de par leurs originalités. « Rock'n'roll Class Affair », sans guitare, uniquement les samples du DJ Tag Off et une batterie sèche et lente qui accompagne des textes typiquement anti « pop-stars » classiques du groupe. Replie d'humour saignant à souhait et de provocations délibérées, voilà qui pourra faire rougir certain. « Humide Song », longue chanson de presque sept minutes très progressives nous dévoile un Reuno très sensuelle dans un titre très érotique et subtil, rattrapé par la sauvagerie du refrain. La guitare se sature fréquemment sur ce titre pour provoquer ainsi une sensation d'enfermement, limite perverse. Une totale réussite. « L'éclipse » propose également un Reuno très sensuel, mais dans un tout autre registre. Aucune envolée de guitare saturée, aucune sauvagerie non. Le tout se fait très délicat, très atmosphérique et Reuno n'hurle pas, il est à une croisée entre le chant clair et le parler et nous débite des textes touchants et sincères sur une relation amoureuse qui semble s'être terminés avec énormément de regret de sa part. À découvrir d'urgence.

Mais Lofofora, c'est surtout des textes. Et ici, s'ils sont toujours tranchants, secs et bien évidemment engagé contre tout un tas de sujets qui sont encore d'actualité six ans après comme la peur qui sévit chez les autres (« Aveugle et Sourd »), une certaine peur d'avancer (« Accélère »), une certaine haine face à la connerie humaine (« Le Pire », « Les Choses Qui Nous Dérangent ») et, comme vu plus haut, les stars en « plastique » (« Rock'n'roll Class Affair », « Mea Culpa ») et donc des sujets plus profonds comme le sexe (« Humide Song », qui n'atteindra pas le niveau de « Vices et Râle » toutefois) ou l'amour (« L'éclipse »). Des textes toujours tranchants, donc, mais toutefois moins inspiré qu'avant, la faute à des écrits qui, s'ils sont toujours très contestataires sont quand même moins brute que par le passé (souvenez-vous de « Macho Blues »).

On peut penser qu'il s'agit d'une certaine forme de maturité. Le groupe quitte l'orientation musicale de « Dur Comme Fer » pour suivre la voie construite par « Le Fond et la Forme », tout en se perfectionnant davantage que son aîné. Si « Les Choses Qui Nous Dérangent » n'a rien de l'album de l'année ni d'une référence Lofoforienne, il en demeure un album complet que tout bon amateur de Fusion ou d'Hardcore se doit de posséder dans sa discothèque.

3 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
vincysteria - 07 Décembre 2011: Cet albul est bien loin d'un "Le fond et la forme" mais certains titres sont d'une puissance impressionantes: le titre éponyme, quelqu'un de bien, l'eclypse ou encore enfant du chaos..
OVERKILL77 - 10 Décembre 2011: Et "Le Fond et la Forme" est bien loin du 1er album éponyme.

"Holiday in France", "L'Oeuf", "Justice pour Tous"... que des titres qui n'ont pas prit une ride !!!
Mr4444 - 10 Décembre 2011: Heureusement et malheureusement d'ailleurs. Cela prouve bien que depuis 15 ans, rien n'a changé...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Lofofora


Autres albums populaires en Fusion