Black Force Domain

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Krisiun
Nom de l'album Black Force Domain
Type Album
Date de parution 14 Août 1995
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album142

Tracklist

Re-Issue in 1997 by G.U.N. Records.
Re-Issue in 2001 by Century Media with 2 bonustracks.
1. Black Force Domain 05:19
2. Messiah of the Double Cross 05:02
3. Hunter of Souls 04:04
4. Blind Possession 03:46
5. Evil Mastermind 04:20
6. Infamous Glory 02:06
7. Rejected to Perish Below 04:45
8. Meanest Evil 04:22
9. Obsession by Evil Force 03:44
10. Sacrifice of the Unborn 04:00
Bonustracks (Re-Issue 2001)
11. Nuclear Winter (Sodom Cover) 05:31
12. Total Death (Kreator Cover) 03:14
Total playing time 50:13

Chronique @ Fabien

19 Fevrier 2008
Krisiun se forme en 1990 au Brésil, autour des frères Alex, Moyses et Max Kolesne, Alex adoptant le nom de leur mère, Camargo. Après un court essai en quatuor avec Mauricio Nogueira, le groupe reprend très vite la forme d’un trio, puis enregistre plusieurs démos, avant son entrée en mars 1995 aux Army Studios de Sao Paulo, pour les sessions de son premier album. Black Force Domain sort ainsi en août, pour le compte du label brésilien Dynamo.

A l’image de sa pochette, Black Force Domain développe une aura fortement satanique, sur un death d’une essence et d'une pureté comparables à Morbid Angel et Immolation, en dégageant parallèlement la rugosité des Sodom et Kreator des débuts. Mais, encore plus loin que ses aînés, Krisiun repousse les limites de la brutalité, dans des contrées encore peu explorées dans le deathmetal de l'époque, grâce au double pédalage meurtrier de Max et à ses blast beats apocalyptiques, quasiment ininterrompus. Sur ce rythme effréné, les guitares techniques de Moyses tranchent dans le vif, s’emballant dans des soli d’une fureur incroyable, et soutenant le guttural déchainé d’Alex.

Depuis le diabolique Double Cross jusqu’à l’écrasant Evil Mastermind, Black Force Domain déboite ainsi tout sur son passage, ne calmant le jeu que le temps de l’instrumental Infamous Glory avec ses guitares lancinantes, pour repartir de plus belle à l’assaut des tympans du deathster, définitivement terrassé lors du final de Sacrifice Of The Unborn.

Alors que le deathmetal s’essouffle inexorablement depuis quelques temps, Krisiun débarque lors de cette année 1995 en redéfinissant les codes mêmes du genre, imposant une vitesse d'exécution et une brutalité quasiment inédites, grâce à ses blasts apocalyptiques et à ses riffs infernaux, influençant directement les futurs leaders de la scène la plus extrême, à l’image de Nile ou Hate Eternal. Parfois approximatif dans son articulation et souffrant d’une production limitant sa puissance de feu, Black Force Domain constitue toutefois un album de taille dans la carrière de Krisun, qui crée la surprise depuis son Brésil natal, en cet an de grâce 1995.

Fabien.

11 Commentaires

13 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

albundy57 - 09 Juillet 2009: Tout à fait d accord, KRISIUN a vraiment été un "relanceur" du bon death brutal sans concession!
BLACK FORCE DOMAIN m a vraiment impressionné par sa brutalité et sa vivacité , dans un pur esprit old-school. Perso, je trouve que l imperfection du son sur cet album lui confère encore plus de bestialié et annonçait vraiment un retour en force du death avec une nouvelle vague de groupes tout aussi talentueux comme HATE ETERNAL ou NILE qui ont suivi peu après. KRISIUN est un groupe authentique et fidèle qui se sera par la suite taillé une réputation béton avec des albums toujours plus travaillés et toujours dans cette veine de death brutal "in your face". Et je pense que le fait d arpenter les scènes du monde entier depuis des années , a encore plus donné de crédibilité à ce groupe génialissime!
BEERGRINDER - 30 Novembre 2009: Ah bon, tu ne t'es pas procuré Black Force Domain à sa sortie Fabien? Moi j'avais écouté le titre éponyme sur une compil Hard Rock ça m'avais soufflé à l'époque. J'avais du coup copié l'album d'un collègue sur K7....
Fabien - 30 Novembre 2009: Non. Je confirme avoir entendu parler de Krisiun à l'occasion de sa signature chez Century Media vers 2000 (eh oui, c'était plus dur avant le haut débit). J'ai d'ailleurs vu le trio brésilien pour la première fois en concert en 2001, en première partie de Kreator & Cannibal Corpse. Ce soir là, je me souviens notamment avoir été malade comme un chien...

To the Death.
Fabien.
albundy57 - 23 Mars 2011: Comment??? Tu oses mettre 12/20 à ce recueil de brutalité pure qu'est "Black force domain"???
C'est un scandale monsieur!!!
Ha ha, non je rigole évidemment...
Il est clair que cet opus possède des imperfections qui seront vites gommées sur son successeur, notamment au niveau du son.
Perso ce problème ne me gêne pas, et je redis que cet aspect "raw" sonore confère à "Black force domain" une bestialité hors normes, dont la scène underground sud-américaine en a le secret...
A la tienne vieux chameau, et à celle de KRISIUN!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Krisiun


Autres albums populaires en Death Brutal