Cause for Conflict

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kreator
Nom de l'album Cause for Conflict
Type Album
Date de parution Juillet 1995
Produit par Wojno Vincent
Enregistré à Ocean Studios
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album303

Tracklist

1. Prevail 03:59
2. Catholic Despot 03:23
3. Progressive Proletarians 03:24
4. Crisis of Disorder 04:17
5. Hate Inside Your Head 03:38
6. Bomb Threat 01:46
7. Men Without God 03:45
8. Lost 03:34
9. Dogmatic 01:27
10. Sculpture of Regret 02:59
11. Celestial Deliverance 03:14
12. Isolation 11:54
Bonustrack (Digipak Version)
12. State Oppression (Raw Power Cover) 01:39
Total playing time 47:28

Chronique @ Eaque

17 Mars 2014

"Un opus d'une excellente expérimentation"

Après avoir expérimenté sur l'album "Renewal" qui faisait suite au plus mélodieux "Coma of Souls", Kreator revient en 1995 avec un nouvel opus produit par Vincent Wojno et le groupe lui-même. Il tranche une fois de plus avec la conformité des premiers comme du précédent cité plus haut, et se prénomme "Cause for Conflict". Déjà un titre assez révélateur sur le contenu agressif de l'album !

Au premier coup d'oeil on peut déjà remarquer l'originalité de la cover. Cette fois, il ne s'agit pas d'un dessin habituel mais d'un montage assez étrange, avec la pyramide cyclope évoquant les illuminati, des jantes ou encore des ossements bovins pour un concept assez futuriste et très mécanique dont j'avoue ne pas vraiment comprendre le sens tellement ça fourmille de détails.

Côté musique (ce qui nous intéresse le plus), il faut remarquer l'absence de l'habituel et efficace Ventor, parti en cure de désintox à ce moment-là et cédant les fûts par la force des choses au phénoménal et expérimenté Joe Cangelosi (Whiplash) qui fournit une rage démentielle tout au long de l'album. Tout comme sa cover la musique prend un visage encore différent avec des titres courts, efficaces et sans soli de guitares, mise à part quelques leads. Certains le trouveront assez HxC pour l'engagement, la concision des titres et la violence qu'il dégage mais ça reste assez subjectif.

En ce qui concerne la production, des grattes au son très sec, une batterie avec caisse claire piccolo et une basse bien mise en avant pour notre plus grande satisfaction sont à l'honneur. Et des missiles tels que "Catholic Despot", "Progressive Proletarians" ou encore "Bomb Threat" démontrent la véhémence de ce nouvel opus. D'un autre côté, des titres plus ambiancés avec de fines arpèges confèrent un charme bien particulier à l'ensemble comme en témoignent "Crisis Of Disorder", "Isolation" ou encore certaines intro...

Voici un album qui forcément divisera les fans mais il est clair que niveau brutalité, Kreator atteint des sommets, il s'agit certainement de la prod la plus virulente de leur longue discographie. Pour ma part, j'adhère sans sourciller à ce nouveau recueil de "foudre plasmatique" et d'ambiances des plus insidieuses qui feront de cet opus une excellente expérimentation.

7 Commentaires

12 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Fifi666 - 18 Mars 2014: Merci pour la chronique. Autant j'avais adoré RENEWAL autant j'ai eu énormément de mal à rentrer dans cet opus. Il est pourtant vachement bien et on l'apprécie mieux avec du temps, du recul et pleins d'écoute. Je l'ai cependant trouvé moins accrocheur et pour le coup trop compact et homogène donc au final trop long comme album avec des difficultés à l'écouter d'une seule traite. Les solis ont presque disparu dans cette galette alors qu'ils étaient à foison notamment sur Coma of Souls, ça m'avait perturbé à l'époque (je m'en moque pas mal maintenant). J'ai également trouvé la première moitié d'album bien supérieure à la seconde d'où l'effet trop long et l'essouflement d'intérêt. Mais au final ça reste pour moi du bon Kreator. Viendra ensuite 2 albums avec un complet changement de direction, plus assagi et pour le coup très inattendu et déstabilisant. C'est à cette période que j'ai pas mal décroché de ce groupe pour y revenir quelques années plus tard pour une sorte de revival que je n'attendais plus d'eux.
choahardoc - 18 Mars 2014: De Renewal à Endorama, musiques différentes mais sur des bases solides. Cause for Conflict sorti en plein âge d'or du HxC se verra forcément plus ou moins assimilé à ce style, peu importe... Reste un album de grande qualité servi par une prod'de haut niveau et une rytmique infernale. Merci Eaque.
LeMoustre - 19 Mars 2014: Excellent album, excellente chronique, et excellents com'. Que rajouter ?
Goneo - 09 Avril 2014: Merci pour cette chronique. J'ai adorè le travail de Joe Cangelosi sur cet album.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Kreator


Autres albums populaires en Thrash Metal