PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Néo Metal Korn Untitled
CD, date de parution : 30 Juillet 2007 - Virgin / EMI Records
Style: Néo Metal

NOTE SOM : 12/20
Toutes les notes : 13/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
DISC
1. Intro
2. Starting Over
3. Bitch We Got a Problem
4. Evolution
5. Hold on
6. Kiss
7. Do What They Say
8. Ever Be
9. Love and Luxury
10. Innocent Bystander
11. Killing
12. Hushabye
13. I Will Protect You
Bonustrack (Deluxe Edition)
14. Sing Sorrow
Bonustrack (Itunes)
15. Overture or Obituary
Bonustrack
16. Once Upon a Time
Bonustrack (Australian Edition)
14. Haze
DVD
1. Making of the Album
2. Photo Gallery "Evolution"

modifier l'album  imprimer cet article
376 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 €7,95
 buy
188 avis 6 13/20
Chronique
13 / 20
    Skud, Mardi 07 Août 2007 parlez-en à vos amis  
Après un "See You on the Other Side" plutôt décevant, voici donc, à ce jour, le dernier album du groupe qui ne porte pas de nom comme le tout premier. Pas grand chose de nouveau à mon goût, les producteurs restent les mêmes ("Atticus Ross" et "The Matrix") ce qui fait un album rempli de prod. comme sont prédécesseur, mais la nouveauté, c'est que notre "David Silviera", batteur du groupe, décide de faire une pause avec eux après la tournée "See You on the Other Side", ce qui fait qu'il n'aura pas enregistré celui-ci. Ils font alors appel à "Terry Bozzio" (batteur connu pour son kit de batterie plutôt gigantesque) pour enregistrer ce dernier, mais il n'assurera pas les lives. "Joey Jordison" ("Slipknot", "Murderdolls") est alors appelé pour jouer en live pour le "Family Values Tour 2007".

Venons ensuite à l'album. A la première écoute, j'étais super méfiant. Des morceaux ont pu être à l'écoute avant sa sortie tel que "Evolution" et "I Will Protect You". La méfiance s'installe pour ces deux morceaux remplis de prod. (Mais où sont les guitares ? C'est quoi tous ces effets ?).
Des morceaux comme "Hold On" ou "Killing" peuvent nous rappeler une période "Kornienne". Ce sont les morceaux les plus bourrins de l'album.
Ensuite laisse place à des morceaux calmes (genre "Open Up") comme "Kiss", "Do What They Say", "Ever be" et "Hushabye". A mon goût, ce n'est pas trop mal mais ce n'est plus comme le "Korn" d'il y a 12 ans sans trop ressembler à "See You on the Other Side".
Et enfin des morceaux intermédiaires comme "Starting Over", "Bitch We Got A Problem", "Evolution", "Love and Luxury", "Innocent Bystander" et "I Will Protect You". Je ne sais pas d'où sort "Love and Luxury", ce n'est pas du tout "Korn", on dirait du "The Birthday Massacre".
Petite remarque sur un passage de "I Will Protect You" qui est un passage lourd et "Kornien".

Il y a une forte ressemblance avec l'album précédent à cause de la présence de la production mais cet album s'en sort mieux que ce que je pensais mais sans plus.
La basse de "Fieldy" reviens un peu, la guitare de "Munky" ne s'entend pas trop sur certains morceaux à cause de cette prod. et la voix de "Jonathan" reste telle qu’elle est.
Je constate aussi que "Terry Bozzio" a fait du sacré bon boulot car "See You on the Other Side" avait une batterie (ou une boîte à rythme...) monotone voire nulle sur des morceaux comme "Twisted Transistor", "Throw Me Away", "Love Song", "Open Up", "Coming Undone (une daube à l'état pur, désolé) et "Seen it All" alors que dans celui ci, la batterie est travaillée.

En conclusion, "Korn" est un groupe qui sombre (départ de "Head", pause de "David" d'un an) mais qui essaye plus ou moins de s'en sortir bien que leurs derniers albums soient de plus en plus commerciaux. Ils perdent des grands fans mais en gagnent d'autres avec leur évolution musicale. Cet album reste bien mais sans plus... Des personnes ne pourront pas le blairer à cause de la tournure que prend le groupe.




5 Commentaires
Commentaire
20 / 20
    Agon, Lundi 13 Août 2007 parlez-en à vos amis  
Que pouvaient encore nous réserver les fondateurs du néo métal en cette année 2007 ? Cette même année où ils nous ont déjà refourgué un MTV Unplugged pas toujours excellent.

Il y a 2 ans de cela, Korn nous avait offert See You on the Other Side, un album de métal indus pas très inspiré, se perdant dans des facilités pas toujours justifiées.

Que les fans de la première heure, ceux qui avaient adoré Untouchable, Life Is Peachy, etc... se rassurent. Il semblerait que Korn ait retrouvé la lumière, et très éclairée même !

Tout commence avec une Intro tout en crescendo. Petite mélodie rappelant le cirque, envolées étranges et puissantes. Je ne suis pas pour les intro d'habitude, ne les trouvant pas toujours justifiées pour créer des ambiances. Mais rien qu'à l'écoute de cette intro, j'ai tout de suite compris que Korn ne livrait pas un simple album.
Mes suggestions se sont confirmées avec le premier morceau : Starting Over. On a là un Korn puissant, inventif, créatif, dont la prod est tout simplement énorme. Jonathan Davis joue de sa voix et on aime ça. Tout commence à être surpuissant.
Bitch We Got A Problem poursuit ces doux espoirs avec des couplets originaux, une prod au petits oignons et un refrain assez énorme.
Evolution semble être le premier single extrait d'Untitled. La première écoute, le morceau intrigue. Et puis finalement, le morceau est une tuerie, le refrain prend vraiment au ventre. Absolument génial.
Hold On est mon morceau préféré. Mais quelle tuerie, sûrement la piste la plus hargneuse de l'album. Cette prod toujours aussi surpuissante, et la voix de Davis transperce tout.
Kiss poursuit donc cet album qui semble bien parti pour redorer le blason perdu de Korn. Tempo lent, le morceau gagne en puissance, et possède une portée mélodique impressionnante.
Do What They Say est lourde, malsaine, lente et majestueuse, une pure réussite.
Ever Be poursuit cet album. Créative, originale, elle surprend par son refrain imparable et ses riffs accrocheurs. Elle termine la petite trilogie de morceaux lourds et lents entamée par Kiss.
Love And Luxury remonte le rythme. Originale et rythmée, elle demeure vraiment excellente.
Innocent Bystander fait un peu penser à du Nine Inch Nails en plus lourd et puissant. Le morceau en lui-même est une pure réussite.
Killing, énorme morceau tout simplement. La prod donne là ses lettres de noblesses. La gratte fait vibrer les murs, la batterie percute votre cœur et la voix de Davis est décidément très inspirée.
Hushabye est un peu l'ovni de l'album. Surprenante au début, elle en devient de plus en plus excellente et inspirée. Korn innove, Korn surprend, Korn nous fait plaisir.
Et on finit ce superbe voyage avec une petite déception : I Will Protect You. Un peu fade, j'aurai préféré qu'elle ne soit pas sur l'album et qu'on finisse sur Hyshabye.

Que dire de plus ? Untitled est un album inspiré, homogène, original et bougrement bien produit. Une véritable réussite et un retour en force pour un groupe qui nous a toujours habitués à innover. Pas toujours en bien, il nous prouve cette fois qu'il a excellé dans son domaine et nous revient humble et sincère, surpuissant et authentique.

La marque d'un grand album.

18,5/20




12 Commentaires
Commentaire
16 / 20
    taylor13, Mardi 04 Septembre 2007 parlez-en à vos amis  
Korn, un groupe vieux de maintenant une 15aine d'années avec donc un glorieux passé et un potentiel énorme. Depuis le départ de Mr.Brian Welch "Head" le groupe est qualifié de "commercial" (ce qui est ridicule) etc... Pourtant l"Evolution" est bien là et semble indéniable. Le son des 4 premiers albums, de l'éponyme à "Issues" a toujours été brut, dur, sans recherche pointilleuse (quoique "Follow the Leader" fait l'exception durant cette période), a toujours su charmer le public.

Il y a 5 ans, une tuerie est sortie sans que personne ne se rende vraiment compte quelle pépite Korn a édité, de ce fait l'album est passé presque inaperçu (Untouchables). Un an plus tard Korn sort un album dit de "retour aux sources", presque raté puisqu'il s'agit d'une caricature de ce groupe. En 2004 après le 1er best-of Head se sépare de Korn... Les 4 autres membres choisissent alors une voie jamais prise auparavant, c'est à dire un son plus groovy avec une basse plus sourde et des guitares plus cleans, un chant plus léger, plus chanté, une rythmique à la limite de la boite à rythmes. Bref l'innovation est trop brutale pour le gros des fans, "Où est le son Korn ?".

Le "MTV Unplugged" de début 2007 n'arrange pas les choses. Pourtant la finesse des chansons de ce live n'en dénature pas la qualité à l'écoute des albums dans lesquels elles sont inclues.

Entre temps David Silveria fait une pause personnelle pour consacrer du temps à sa famille.

Enfin le 31 Juillet 2007 Korn continue son "Evolution" avec un son moins groovy, plus guitare, et un tout petit retour aux sources.
"Untitled" rappelle tout aussi bien "Untouchables" que "See You on the Other Side". Elle peut sembler loin l'époque de "Life Is Peachy" mais Korn à voulu expérimenter d'autres chemins (avec plus ou moins de brio) mais peut-on blâmer le groupe parce qu'il ne sort pas "Issues" tous les 2 ans depuis 1999 ?

L'album titre à titre :
-"Intro" Le disque commence avec donc un titre très progressif, une sorte de mélange entre un univers Burtonien et un disque de psyché, les guitares très softs arrivent progressivement, les cris dans fond de Jonathan donnent un univers très sombre à la musique "Burtoniennne" le tout se fond au final dans une apothéose coupée par un souffle de J.Davis pour avoir une simple mélodie mélancolique au piano.
-C’est alors que commence "Starting Over" par la batterie, la voix et la basse arrivent plus tard, l'ambiance est toujours sombre même au chant, le son a une sorte de touche à la "Issues", le break/final est plutôt aérien, contrairement au reste du titre.
-"Bitch We Got A Problem" est un excellent New-Korn, notamment avec ses très bons plans de guitares et surtout pour le refrain (Ce qui me rappelle "Mechanical Animals" ou "User Friendly" de "M.Manson"). L'ambiance sombre, rapide et sale, est similaire à ce que l'on peut éprouver avec "Nine Inch Nails".
-"Evolution" le premier single est peut être le titre le plus pauvre de cet album (temps pis ou temps mieux)notamment parce qu'il est le plus simple. Mais le point positif c'est que le son Korn réapparaît (pas au refrain en tout cas), le passage de ce titre reste encore le break.
-"Hold On" est nettement plus intéressant, c'est certainement le titre qui se rapproche le plus de la première époque. Même le chant qui est presque chanté rappelle "Issues" ou "Untouchables". Les ambiances sonores dans ce titre ajoutent un plus, une sorte de noirceur (d'où l'intérêt de la "sur-production").
-"Kiss" commence avec une balade de Munky, puis arrive la rythmique très sombre et très profonde, le chant de J.Davis est assez émotif mais sûr. Enfin le piano (oh !!!) ajoute une note encore plus triste et sombre pour ce qu'on pourrait appeler le refrain. Ce titre n'est pas un titre énervé mais fort quand même, il est poignant et avec toujours un coté psyché sur le break (mêmes accords que sur "Strawberry Fields Forever" des Beatles ).
-"Do What They Say" est introduite par un piano mais aussi par une guitare. Le rythme est clairement industriel (pour les amateurs la B.O. du "Cinquième Élément " de Eric Serra). Le refrain est torturé d'une part avec le son strident de la guitare et avec le chant de J.Davis similaire à celui de "Take a Look in the Mirror". Une fois de plus le son est très lourd, très noir.
-"Ever Be" est définie le nouveau "style" Korn, c'est à dire que grâce aux efforts de production le son est épaissi et alourdi, même au chant. La nouveauté résulte dans l'apparition de claviers et violons au refrain, ce qui n'empêche pas d'avoir un break d'antan.
-"Love and Luxury" commence vraiment étrangement, le travail du son a été un peu trop forcé. Le chant est chanté mais très vite l'atmosphère change pour rentrer dans une sorte de rêve. Au contraire le son est globalement plus léger, ce qui rappelle un peu quelques titres de "Untouchables".
-"Innocent Bystander" est un mélange de ces deux genres une partie légère et chantée mais pourtant le côté noir est toujours présent. Le break vogue entre les deux, au final le mixage des ambiances renferme un son souple et léger mais les instruments sont biens durs et lourds.
-"Killing" est l'un des meilleurs titre de cet album une vraie tuerie qui vaut vraiment le coup d'oeil (ou d'oreille), du pur Korn old school, le chant est chanté sans pour autant en abuser. La noirceur y est toujours présente. Le meilleur passage reste après le break, à la limite du Death, plus violent que sur "Break Some Off".
-"Hushabye" est un titre plus léger, dans la même veine qu"Innocent Bystander. Le refrain est entraînant, pourtant le caractère sombre est toujours présent.
-"I Will Protect You" qui est le dernier titre de l'album commence par une cornemuse. Le couplet a quelque chose d'Arabisant, ainsi que le refrain. Le break à un côté très technique mais aussi très cacophonique, ce qui rend superbe la reprise au refrain. Le final est aussi un peu dans l'esprit psyché, on se perd dans les échos de la voix.

En somme cet album peut sembler pauvre à la première écoute, mais l'intérêt de la "surproduction" est que même un album relativement court de 11 titres avec une moyenne de 3'40 chacun est trop dense pour tout emmagasiner à la première écoute vu le nombre de plans de guitares, basses, pianos, les ambiances, les breaks, ponts... Il est en tout cas bien mieux léché que "See You on the Other Side".

En définitive cet album est dans la lignée du New-Korn donc il est bien difficile de le juger par rapport au premier opus, la décennie à venir nous dira peut être quelle valeur il a.




2 Commentaires
Commentaire
9 / 20
    PanterHead, Vendredi 25 Janvier 2008 parlez-en à vos amis  
Fan de la première heure, après une énorme déception lors de mon écoute de "See You on the Other Side" appréhendée elle meme par les durs souvenirs de l'écoute de "Take a Look in the Mirror", j'apprends en juillet la sortie d'un Nouvel album de Korn. "Déjà ?" me disais-je tout en n'espérant pas un retour du groupe au son qui avait fait de lui ce qu'il était.
Je ne m'étais pas trompé, cet album peut paraître pour certains être un très bon album de néo-métal, mais rien à voir avec Korn.
Que manque t-il à cet album pour qu'il puisse sans honte garder le nom du groupe sur sa pochette ?
Les émotions de la voix de Johnatan Davis couplées avec sa puissance et son teint inimitable d'auparavant.Des parties batteries puissantes et techniques auxquelles David nous avait habitués, un son de guitare puissant, rendu par un enregistrement d'une qualité extraordinaire. (Rappelons que Head se prend à l'heure actuelle pour Jésus, et que, meme si je n'ai rien contre munky, il était bel et bien le principal compositeur des guitares et celui qui donnait au son la puissance qu'on lui connai(ssai)t). Et pour finir, il manque cette basse, cette basse commune à aucun autre groupe, ce toucher frappé dont Fieldy avait le Secret.
Ajoutons à cela des textes de moins en moins originaux, qui ne refletent plus la capacité de John à l'écriture et un enregistrement médiocre et on à la recette parfaite de la fin d'un groupe (et écrire cela me fait beaucoup de mal).

Les fans de néo métal de 15ans seront peut être satisfaits de cet Album, les fans du groupe eux, tendent plus à sortir leur costumes noirs et leur mouchoirs...

Mes amis, Korn est bel bien en voie de disparition totale.





0 Commentaire
Commentaire
9 / 20
    felixkorn666, Mardi 09 Octobre 2007 parlez-en à vos amis  
Untitled...
La fin de Korn ... peut etre , prion pour que non.
Mes mots peuvent deranger , mais , evidement on ne reconnais plus nos californiens et leur son sombre.
Apres See You On The Overside , deja assé commercial mais , encore plaisant , on ne sens plus Korn dans cette album , cette claque musicale , ce son grave et puissant , l'abcsence de David.
Tant de chose qui explique pourquoi cette album pourait etre la fin.
Simplement , Jon' ne cri plus , ou tres peu.
Cette album est certe creusé evidement , mais a part Untouchable et Follow the Leader , ce perfectionisme enleve tout le charme du groupe , la sept corde de Munky me parait presque innutile , car , le son grave ne sert plus dans ce cas

Fieldy ne se dechaine plus a frappé sa basse comme avant , on ne reconnais serieusement plus Korn.

Si le premier album a ouvert une grande haine , car etant l'album qui a ouvert la voie a beaucoup de groupe sans talent , cette album est detestable car meme si travailé , tout vrai fan de Korn , et pas du son se degageant du groupe depuis la sorti de Take A Look On The Mirror poura dire que cette album , ce n'est plus Korn.

Mais apres tout , ils nous ont deja offert des heures et des heures de bonheur , il ne nous sont pas redevable et font ce qu'il veulent , esperon juste qu'il retrouverons leus chemin.




0 Commentaire
Commentaire
13 / 20
    clover, Samedi 27 Septembre 2008 parlez-en à vos amis  
Après deux horreurs (Take a Look in the Mirror et See You on the Other Side), ainsi que divers lives et compilations totalement bidons, Korn nous revient avec un album sans titre.

Il est clair qu'après de telles sorties, il ne fallait pas s'attendre à un chef d'oeuvre, ni au Korn des débuts. Non... là, le son est indus', bourré d'ambiances et de sons electro. Mais peut-être n'est-ce là qu'un "cache-défauts" car malgré ses ambiances, le tout sonne assez creux et les compositions sont dans l'ensemble de qualité assez moyennes.

Mais l'album n'est pas si mauvais si l'on se prend au jeu et, finalement, le son est particulier ! Tantôt lourd, tantôt froid. Les ambiances le sont aussi... on pourrait même qualifier cet album de bizarrerie (l'originalité ne faisant pas défaut).

Certains titres sont particulièrement réussis et agréables à écouter, tels qu'Evolution, ou même l'excellent Ever Be, carrément au-dessus du niveau général de l'album.

En résumé cet album est moyen (le son froid et creux étant parfois un inconvénient), d'autres fois un avantage, les compositions passant du "très bon" au "passable" voire "mauvais".




0 Commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Metal your head !’ Contact - Liens
Follow us :