PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Drone Khanate Khanate
CD, date de parution : 2001 - Southern Lord Records
1 2

NOTE : 20/20
Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Pieces of Quiet
2. Skin Coat
3. Torching Koroviev
4. Under Rotting Sky
5. No Joy

modifier l'album  imprimer cet article
8 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
3 avis 1 20/20
Chronique
    Svartolycka, Mardi 12 Avril 2005 parlez-en à vos amis  
Alors là, je m’attaque à un sacré morceau, un groupe et une première pierre hallucinante et hallucinatoire répondant au nom de Khanate. Ce premier album, sorti en 2001 est l’un des disques qui m’a fait sortir d’une certaine léthargie, à tel point que je ne sais pas comment débuter cette chronique placée sur le signe de la torture musicale.

Sous quel angle peut-on s’approcher de Khanate ? Après écoute, sans trop se poser de questions à vrai dire, et pourtant… Force est de reconnaître que les questions fusent après que l’on est passé ce disque. Je n’arrive toujours pas à croire comment la réunion de quatre personnes a pu enfanter de l’objet musical le plus VISCÉRAL que je n’ai jamais entendu. Changé, c’est ce qui risque d’arriver à l’auditeur, du moins j’espère uniquement sa perception, après on arrive au cas psychiatrique. Khanate produit un sludge/doom le plus extrême possible, le plus tortueux qui puisse exister. Les larsens de guitares sont parties intégrantes de la structure musicale (une minute en intro, on est vite mis au courant), les lignes mélodiques sont absconses, chaque prémisse est tout de suite happée et engloutit dans le flot maladif de l’ensemble. La batterie semble en apnée et quand à la voix, elle tout simplement pire qu’inhumaine, d’une torture, d’un tourment douloureux aussi dur pour l’auditeur que pour le chanteur (un choc ahurissant gravé à jamais dans ma tête).

Khanate, c’est la torture de l’âme personnifiée, le groupe nous emmène au plus profond de nos fantasmes des plus obscurs et suppliciés. Pour cela, le groupe laisse son flux sonore s’éterniser, la moyenne des titres s’alignant sur le quart d’heure où plane l’aura d’un dégoût si humainement malsain et profond.
De souffrance, il en est fortement question dans cet album, tout, de la note abyssale de guitare, du tempo déstructuré de la batterie et du nihilisme poisseux de la voix, tout cela nous ramène à un sentiment de supplice qui s’incruste comme de la vermine. Ce qui s’instaure aves ce disque c’est la vision d’un monde chaotique mais aussi une relation sado-masochiste avec l’auditeur. On souffre en même temps que le groupe, uniquement un plaisir malsain et fascinant. On ne ressort jamais entier d’un tel disque qui frôle l’indigestion au premier sens du terme. C’est avec la nausée et une inquiétude larvée, immense que l’on rejoint le monde réel. À ma connaissance, la réaction face à un disque de Khanate est unilatérale, d’un côté ceux qui détestent (ou qui se sont pendus), de l’autre ceux qui se découvrent leur aspect nihiliste, voir déviant. Une note se révèle donc impossible à mettre sur un disque pareil qui a manifestement décidé d’aller le plus loin possible dans l’horreur musicale et humaine, ce qui rend l’ensemble encore plus horrible.

Pour finir, ma relation avec ce groupe dépasse tout ce que je pouvais penser, pour moi, ce disque est tout simplement TOTAL et une expérience douloureuse, mais avant tout TOTALE.
Quand le nihilisme et la souffrance ne font qu’un…




0 Commentaire
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘The metal spirit.’ Contact - Liens
Follow us :