Gravenous Hour

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Katalepsy
Nom de l'album Gravenous Hour
Type Album
Date de parution 27 Mai 2016
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album11

Tracklist

1. In the Dark of Stars
2. Blinded Sultan
3. To the Lords of Nihil
4. Critical Black Mass
5. The Long Bright Darkness
6. Monastery of Nothing
7. After Omega
8. Grave New World
9. Ghoul Inquisitor
10. Tephra
11. In the River of Red

Acheter cet album

Katalepsy


Chronique @ growler

03 Juin 2016

« Gravenous Hour » manque cruellement de moments marquants

Alors que beaucoup ne donnait plus cher de la carcasse des russes de Katalepsy, ces derniers ressurgirent avec la publication de « Autopsychosis » en 2013 chez Unique Leader. A l’aube de cet été 2016, Katalepsy ressort de nouveau les planches à découper avec son troisième effort longue durée, intitulé « Gravenous Hour », toujours hébergé par Unique Leader.

A l’écoute de « Autopsychosis », il était indéniable que Katalepsy entamait une mue musicale, le conduisant vers des horizons moins « slam » et bien plus technique qu’auparavant et, inutile de faire durer le suspens plus longtemps, « Gravenous Hour » en est la suite logique. Question matraquage, les russes n’ont rien perdu de leur verve, les blasts frénétiques et furieux sont légions, toutes les compositions en sont dotées, Katalepsy officie dans la catégorie « Brutal death-metal » et cela s’ouïe allègrement, vos bouchons de cérumen vont exploser à l’écoute de « Blindead Sultan », « Monestary Of Nothing », « Ghoul Inquisitor » ou « The Lords Of Nihil » pour ne citer que ces morceaux.

Cette frénésie rythmique est entrecoupée de moments plus lourds, massifs et pachydermiques, notamment sur « Monastery Of Nothing », sur « The Long Bright Darkness » ou sur les couplets estampillés « slam death » de « Critical Black Mass ». L’alternance des cadences, rehaussé d’un gros riffing, amène un dynamisme bienvenu à l’ensemble. En comparaison à son passé pas si lointain, le propos de Katalepsy se faisant plus technique, impose de ce fait, une plus grande maîtrise instrumentale et, l’utilisation de « sweeps » ou de « palm-mute » sont évidemment toujours de mise.

Cependant, pour toutes celles et ceux qui ont affectionnés Katalepsy à ses origines, rien est moins certain qu’ils apprécient cette nouvelle fournée. Il émane de l’ensemble, un côté moins cradingue et trop propre, dû certainement à la production. Cette mise en son est assez semblable aux autres poulains de l’écurie Unique Leader, avec, à mon sens, une sonorité trop linéaire, manquant de profondeur, amenuisant sensiblement l’identité musicale de la formation. Aussi, et appuyant cet état de fait, l’organe vocal d’Igor Filimontsev, et ce malgré quelques « gruiks » porcins de bons alois (« Blindead Sultan » ou « After Omega »), s’avère assez conventionnel et manque de personnalité, même si le bougre s’égosille toutes tripailles à l’air. Pour finir, « Gravenous Hour » compte quelques pétards mouillés comme « Tephra » qui ne décollera jamais ou les accélérations génériques de « After Omega » ou de « The Long Bright Darkness ».

Tout comme « Autopsychosis », « Gravenous Hour » manque cruellement de moments marquants et, après la découverte intégrale de cet album, nous n’en retiendrons finalement pas grand-chose. Certes, la brutalité et la technicité inhérente au style sont bien présentes, mais la production sans relief, lisse la globalité des titres et, les dessert. « Gravenous Hour » s’écoute avec plaisir mais ne passera pas l’épreuve impitoyable du temps.

5 Commentaires

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
 
paul85 - 03 Juin 2016: j'avais adoré "autopsychosis" pour leur prod totalement propre à eux et très grasse, et le découpage de jambon absolu !! mais ce nouvel album m'a bien déçu, katalepsy devient un groupe de brutal death comme il y en a tant d'autres.... et tous avec la meme prod compressée, ce qui fait qu'on ne distingue plus ce groupe de d'autres groupes du meme style.
MrSD - 04 Juin 2016: Autopsychosis est dans mon top de tout les temps... Les 8 cordes bien lourdes (j'ai jamais rien entendu d'aussi lourd et propre à la fois), les vocaux, la diversité (si si) et la qualité générale du mix m'ont époustouflé. Et justement je trouve qu'il y a énormément de moments marquants.

Très déçu de ce Gravenous Hour vu les extraits... Je vais y jeter une oreille mais ici le son est vide, comme le dit Paul85 il n'y a plus aucune personnalité !
Tele3000 - 04 Juin 2016: Comme plusieurs commentaires ci-dessus, je considère « Autopsychosis » comme un de mes albums de Death préféré, mais « Gravenous Hour » est à mon sens plutôt raté aussi, comme ça a été dit, c'est bien réalisé, mais c'est pas marquant, on s'ennuie, c'est vraiment décevant...
Goneo - 06 Juin 2016: Bin dit donc! Certes ce n'est pas la gifle de "Autopsychosis" mais pour moi il reste un album convenable. Le début de "Blinded Sultan" est plutôt saisissant, avec ce petit passage technique de tout beauté (1.18min). Comme pour "Lords of Nihil" qui prend dès le début. Ahhh ce riff sur "Critical Mass" (40s), ça donne pas envie d'éclater mouches ? ET ce succulent riff mélo qui vient se rajouter à la 40s sur "Long Bright darkness"!!. Ou encore "Grave new world" à la 54s. Bref j'en suis à la 4é écoute, et en tout cas, c'est loin de m'ennuyer, je suis sur qu'il est loin de m'avoir tout révéler ce Gravenous Hour.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Katalepsy


Autres albums populaires en Death Brutal