Swamplord

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Kalmah
Nom de l'album Swamplord
Type Album
Date de parution 23 Novembre 2000
Membres possèdant cet album187

Tracklist

Re-Issue in 2008 by Spikefarm Records in Bundle with "They Will Return" (2CD).
1. Evil in You 05:08
2. Withering Away 03:34
3. Heritance of Berija 04:30
4. Black Roija 04:15
5. Dance of the Water 04:31
6. Hades 04:25
7. Alteration 04:42
8. Using the Word 05:07
Bonustracks (Japanese Release)
9. The Blind Leader 03:12
10. Vezidoroga 03:49
Total playing time 36:12

Chronique @ valentheris

24 Mai 2010
Si aujourd'hui il devient difficile de s'intéresser au metal mélodique sans poser une oreille sur une des compositions de Kalmah, il n'en fut pas toujours ainsi pour la popularité (mérité) des frères Kokko et leurs compagnons d'armes.
Alors que la formation s'est tout d'abord formée sous le patronyme d'Ancestor au début des années 90, elle nous offrit quelques démos d'un intérêt assez limité, ne les faisant pas se différencier de la plupart des autres formations qui émergeaient à cette époque.

C'est après un changement de nom et une dernière démo plus aboutie "Svieri Obraza" que le label Spikefarm Records décida de donner leur chance au combo finlandais, qui patientait alors dans son marais, des riffs plein la besace et le coeur plein de sentiments qui allaient se déverser sur un premier album amorçant le début de leur conquête de la scène finlandaise en ce début de troisième millénaire.

Je ne me lancerais pas dans une futile et stupide comparaison avec leurs compères de Children Of Bodom, comparaison qui n'a que trop durée et qui n'apporterait rien à cette chronique. Kalmah a bien sûr des sonorités qui peuvent être retrouvées dans d'autres formations, mais ils disposent néanmoins d'une pâte personnelle indéniable, efficace et séduisante qui voit le jour pour la première fois dans ce Swamplord et qui doit, à mon sens, être reconnue.

Même si ces éléments propres au groupe s'affirmeront plus dans le futur grâce à une accumulation d'expérience et à un talent progressant, on peut dire que de très solides bases ont été jetées avec ce premier album.
Au sommaire, nous retrouvons la voix si caractéristique de Pekka Kokko, habile mélange entre une voix criarde typique du black metal faisant ressortir une agressivité indéniable dans le chant et laissant la place à de puissants growls, qui, même s'ils ne sont pas aussi aboutis qu'aujourd'hui, restent diablement efficace. L'inspiration musicale de ce dernier est judicieusement soutenue par le talent de son frère ayant officié dans une petite formation sans prétention du nom de "Eternal Tears Of Sorrow", au côté également du bassiste, du batteur et du clavieriste du même groupe, ce qui mine de rien assure un line-up assez solide pour une première production.


"Evil In You" plonge immédiatement l'auditeur dans le marais tourmenté où le quintette règne en maître, assénant un riff rapide, mélodique soutenue par des claviers sachant rester à leur place, rehaussant l'ambiance et le rythme efficacement sans empiéter sur le jeu du duo de guitare qui reste l'outil maître de la formation.
La recette est concise, simple d'accès, arrivant à garder un aspect technique non négligeable faisant de chaque titre des tubes qui restent en tête (autre élément indéniable de Kalmah, qui n'officie pas dans le remplissage de cd bête et méchant). Dans cette lignée nous retrouvons bien sûr le terrible "Heritance of Berija" et sa rythmique imparable amenant à merveille le délicieux "Black Roija" et son mid-tempo envoûtant.


Bien entendu il est impossible de parler de cet album sans évoquer le redoutable "Hades" qui est sans aucun doute possible l'un des titres, qui perdurera éternellement dans la discographie de Kalmah. Un départ trépidant, suivit d'un break où la basse est à l'honneur, emportant l'auditeur dans un tourbillon de rythme passant des envolées crescendo des guitares au refrain poignant appuyé des growls du Sieur Kokko. Il semble bien évident que le seigneur des enfers a élu domicile dans le marais brumeux et spongieux de la formation finlandaise et qu'il semble à son aise pour nous offrir un titre aussi jouissif. À noter que celui-ci était également présent sur la précédente démo (Spikefarm aurait craqué pour ce titre que ça ne m'étonnerais pas tant que ça).

Avant de finir, je soulèverais le point de l'atmosphère générale de ce premier opus. Il faut bien se rendre compte que parmi l'éternel mélange, riff entraînant/voix agressive/mélodie accrocheuse, une réelle ambiance se dégage de la chose. Prenons "Dance Of The Water" et ses notes de clavier cristallines accentuant une certaine détresse dans la voix et un riff aux accents mélancoliques ou encore le final "Using The Word" et ses sonorités grandiloquentes mêlées de chuchotements et de cette rythmique lancinante. Avec le recul nécessaire des quelques écoutes traditionnelles servant à prendre conscience de l'ampleur de la chose et de se familiariser avec les différents titres on se rend alors compte que ce mélange entre les morceaux les plus brutaux et mélodiques comme "Withering Away" se marient à la perfections à ceux disposant de sonorités mélodiques plus éthérées ( "Altération" ) afin d'offrir un court, mais marquant voyage aux adeptes du genre.

On peut donc dire que si Kalmah a toujours sortis des albums très jouissifs, le meilleur n'étant finalement plus qu'une question de goût, ils ont réussi à frapper fort dès la première fois. Leur style s'est posé avec cette première offrande musicale et n'a cessé d'évoluer au fil des années, les hissant désormais parmi les ténors de la scène metal mélodique.
J'espère pour ma part, qu'ils continueront toujours sur leur lancée en exploitant leur potentiel à son maximum, car nous sommes certainement très loin d'avoir tout vu.

Valentheris.

7 Commentaires

8 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

BadaOfBodom - 24 Mai 2010: Bonne chronique pour un bon album. ;)

Merci d'avoir consacré du temps à la genèse du fameux Swamp Metal. xD
bojart - 25 Mai 2010: M'ont l'air trés bien ces p'tits gars ;)

Super chronique de ta part Val'!

@Bada : C'est quoi le swamp métal?
BadaOfBodom - 25 Mai 2010: Si tu t'intéresses au concept de Kalmah (concept présent dans tous les albums du groupe), tu devrais comprendre à quoi je fais référence (sachant que swamp = marais)... ;)
morgothduverdon - 12 Décembre 2012: Je me suis penché sur ce groupe, par l'album The Black Waltz, et.... Oui, vraiment bonne découverte :)

J'ai vite fait une sorte de parallèle avec Children Of Bodom, mais les bons côtés de Children Of Bodom :)

Visiblement, je pense pouvoir prendre chaque album sans trop de risques :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Kalmah


Autres albums populaires en Black Death Mélodique