War Zone

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Jungle Rot
Nom de l'album War Zone
Type Album
Date de parution 27 Juin 2006
Labels Crash Music
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album24

Tracklist

1. Victims of Violence
2. Cut in Two
3. Savage Rite
4. They Gave Their Lives
5. Strong Shall Survive
6. Decapitated
7. Ready for War
8. Ambushed
9. Fight for Life
10. Territoriality
11. Killing Spree

Chronique @ BrutusBourrinus

14 Avril 2017

Pour les amateurs de trucs qui poutrent sans réflexion.

Ce qui est génial avec Jungle Rot, c'est qu'on peut prendre n'importe quel album de leur discographie, et la seule chose qui change c'est le line-up. La musique, elle, ne bouge pas d'un poil sous la férule d'un Dave Matrise inlassablement voué à refaire le même album. Cela dit, il est plus ou moins inspiré selon les époques. Ce War Zone constitue probablement une de ses meilleures offrandes.

Jungle Rot c'est le plaisir régressif à l'état pur. Dès que l'album commence, le QI de l'auditeur tombe en chute libre. Ancré avec fanatisme dans un mid tempo massif et groovy, rarement aéré par des accélérations (Victims of Violence) ou des ralentissements (Killing Spree), le groupe de l'Illinois pratique toujours un Death Metal primitif, tout droit venu de la fin des années 80 et du début des années 90, avec en tête les noms d'Obituary, Unleashed, Cianide ou Six Feet Under. War Zone, comme d'habitude, c'est une machine à riffs, dont certains sont d'une bêtise quasiment punk (Cut In Two, Decapitated, Savage Rite, Ready for War, Killing Spree). Et pourtant, il est totalement impossible de ne pas headbanger à l'écoute de Savage Rite, avec son alternance de riffs Thrash et Death ! La meilleure comparaison qu'on puisse établir est avec Unleashed, moins l'attitude "tous ensemble", et un bon quintal de graisse américaine en plus.

Cet album est également bourré de gimmicks typiques du style, depuis le "go" qui lance la double pédale à la fin d'Ambushed, aux cris du début de Killing Spree (ce titre est un immense moment de rock'n'roll), en passant par les breaks stéréotypés mais toujours efficaces qui parsèment chaque titre. Originalité, hors d'ici, Jungle Rot régresse, Jungle Rot t'emmerde ! Jungle Rot ne veut même pas te péter les genoux à la barre à mine, Jungle Rot s'en fout de toi, il veut juste balancer du gros riff qui tâche avec un chant dégueu en remuant la tête, et tant pis pour toi si tu suis pas. Le groupe assume tellement son attitude bovine qu'il va jusqu'à enchaîner les refrains à reprendre en choeur (Cut In Two, Strong Shall Survive, Ambushed) et à mixer les guitares largement en avant. Le duo basse-batterie est présent, mais mis à part quelques passages intéressants encore que déjà vus de cette dernière, il brille par sa discrétion. Tout ici est consacré au chant et aux riffs, et la production parfaitement claire, détachant bien chaque instrument, convient bien au genre.

Bref, un groupe qui rejette fermement toute innovation, toute subtilité, tout intellectualisme souvent si lourdingue dans la scène Metal, pour se concentrer sur ce qu'ils aiment faire, et sur ce que bien des gens, finalement, aiment écouter : une musique simple, directe, gavée de riffs dantesques, au chant graveleux placé avec goût (ne pas gâcher les riffs !). Et le mieux c'est qu'on s'éclate à l'écouter ! Un Death Metal cromagnonesque qui gagne donc à être plus connu. Amateur de trucs qui poutrent sans réflexion, Jungle Rot est là pour toi.

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Jungle Rot


Autres albums populaires en Death Metal