PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   
                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Death Brutal Jasad Annihilate the Enemy
CD, date de parution : 13 Septembre 2005 - Sevared Records
Style: Death Brutal

NOTE SOM : 13/20
Toutes les notes : 14/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Raking the Weak
2. Dismember Pleasing
3. Binasakan Benih Bidadari
4. Getih Jang Getih
5. Annihilate the Enemy
6. FFF
7. Jemput Ajal, Cari Mati
8. Pathetic Unidentified Obsession
9. Rotten Body Fluids
10. Bless My Wrath

modifier l'album  imprimer cet article
8 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent

 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
 buy
7 avis 1 14/20
Chronique
13 / 20
    Fabien, Mercredi 06 Août 2008 parlez-en à vos amis  
Originaire d'Indonésie, Jasad démarre en 2000, indéniablement influencé par les scènes brutal death californiennes et new-yorkaises. Quatre ans après son premier album, le quatuor enchaine chez Sevared Records en 2005 avec Annihilate the Enemy, superbement illustré de Jon Zig, l'un des maîtres actuels en la matière. L'album bénéficie en outre d'une production locale d'une lourdeur étonnante, apportant une puissance notable aux guitares et une rugosité appréciable.

Dans le sillage de Deeds Of Flesh & Disgorge (US), le brutal death de Jasad est particulièrement lourd et violent, déployant une cascade de riffs rapides et techniques, soutenus par un martelage rythmiques précis & puissant, servant le guttural terrifiant de Man. Le potentiel technique de la formation est ainsi remarquable, à l'image du titre Rotten Bloody Fluids, reprise impeccable des états-uniens d'Embalmer.

Toutefois, malgré ses rythmiques variées et ses breaks écrasants, à l'image du bon FFF ou du redoutable titre éponyme, la brutalité de Annihilate the Enemy engendre une certaine linéarité, renforcée par des vocaux pour le moins suffocants. Jasad n'est pas non plus un modèle d'originalité, surprenant même l'auditeur attentionné sur le titre Getih Jang Setih, où le riff du milieu sort tout droit de l'inattaquable morceau Liege Of Inveracity de Suffocation, sur le culte Effigy Of The Forgotten.

Bien que Annihilate the Enemy ne soit pas franchement innovant, il montre toutefois une formation maîtrisant solidement son brutal death, capable de s'exporter sans aucun problème. L'effort reste d'autant plus remarquable venant d'un pays où les conditions restent encore peu favorables à l'émergence d'un death de bonne qualité.

Fabien.




2 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2014 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :