Horror Show

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Iced Earth
Nom de l'album Horror Show
Type Album
Date de parution 25 Juin 2001
Labels Century Media
Produit par Morris Jim
Style MusicalHeavy Thrash
Membres possèdant cet album405

Tracklist

1. Wolf 05:19
2. Damien 09:12
3. Jack 04:15
4. Ghost of Freedom 05:11
5. Im-Ho-Tep (Pharaoh's Curse) 04:46
6. Jeckyll & Hyde 04:40
7. Dragon's Child 04:21
8. Transylvania (Iron Maiden Cover) 04:23
9. Frankenstein 03:51
10. Dracula 05:54
11. The Phantom Opera Ghost 08:41
Total playing time 1:00:33

Chronique @ Ravenfeld

17 Août 2007
7ème disque de la discographie, Horror Show est un CD qui en dévoile déjà presque tout sur lui même de par son titre.
Pour cette fois, je ne m'amuserais plus ici, à parler des changements de line up du groupe, ça en deviendrait pompant. Alors CD direct dans ma chaine HI-FI et voyons ce que ça donne!

Si les morceaux se veulent être un hymne en référence au personnages légendaires que nous connaissons tous, cette galerie des horreurs ne viendra malheureusement pas se ranger parmi ses prédécesseurs les plus cultes et même loin de là d'ailleurs. Non qu'il ne soit pas bon non plus, mais beaucoup moins poignant que ce à quoi Iced Earth nous avait habitué jusqu'à là.

Que dire de l'évolution de la musique. D'une façon générale, ce disque se veut beaucoup plus heavy, les compositions rythmiques sont moins complexes donc. Les parties les plus simplettes reste "Dragon's Child" et "Frankenstein", qui n'atteignent pas vraiment des sommets.
"Wolf", la piste d'ouverture, après une intro plutôt sympa, s'enchainera sur des riffs effrénés se répétant (à la sur- dose) de manière identique d'un bout à l'autre de l'ouvrage artistique, le rythme variant peu, elle en est trop répétitive pour tenir l'intérêt. Et oui, sans intentions mauvaises, Schaffer a voulu nous faire basculer dans la folie du Loup Garou mais là c'est trop.

Dans l'ensemble, les passages solo à la guitare sont beaucoup moins présents ou très (trop) courts. Ce disque voulant assurer l'essentiel sans vouloir surenchérir plus que ça. Il manque un peu de saveur car connaissant les prouesses d'Iced Earth, on s'attend souvent à l'exceptionnel.

En fait, ou plutôt, pour l'écouter en voulant passer un moment sympa, il faut s'immerger dans les ambiances générales, qui restes réussies sur la plupart des titres, à l'exemple d"Im-Ho-Tep", morceau super sympa où la mélodie y assure pour beaucoup aussi dans ce ton d'ambiances si égyptien, si..... "Iced Earthiens". Plutôt saisissante (en même temps, le thème de l'égypte, ils en sont un peu spécialistes maintenant).

Le sombre "Damien" avec ses choeurs "bibliques" reste du très bon heavy bien tranchant."The Phantom Opera Ghost", longue de 8 minutes (entrecoupée, derrière un break, de quelques très bons passages acoustiques par-ci, par là) que je trouve pas mal réussis, avec un super duo, voix féminine-masculine, bourrine mais manque parfois de finesse et d'originalité dans les riffs.

"Ghost of Freedom" est l'une des parties acoustiques du groupe la plus géniale qui m'est été donnée d'entendre. Matt s'y révèle touchant, et les choeurs de fin se révèlent déjà être les prémices de ce qui sera la prochaine oeuvre à Schaffer: "The Glorious Burden". Mais restons ici, là, ici sur ce show des Horreurs. Pour les plus grosses tueries, mes petites compositions préférées, il y a sans conteste l'insensible "Jack" avec son break génial en son juste milieu et ses pulsions meurtrières qu'elle fait naitre en l'individu qui s'y égare, comme moi! On s'imagine déjà en chirurgien manquant gravement à ses serments et se laissant aller à ses fantasmes et ses folies aux scalpels les plus orgasmiques! Egalement, la spirale infernale qu'est "Dracula", de ses choeurs faisant tourner la tête et avec un Matt, là dessus plus génial que jamais. Là ça donne des irrépressibles envies de prendre son envol par la fenêtre de sa chambre et de s'essayer à la morsure sur son prochains..............je sais!!!

En passant par là, ce qui est pour moi, l'un des points fort du CD, c'est l'incontestable maitre du chant, Barlow, où il assure vraiment comme un monstre sur chacune des pistes.

Pour en revenir et finir avec cet Horror Show, il nous reste plus que la reprise d'Iron Maiden, "Transylvania", qui est SANS CONCESSION POSSIBLE, le meilleur trip de cette galette.

Voilà, du Iced Earth avec les qualités qu'on lui connait, ni moins mais rien de plus non plus.

5 Commentaires

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
sargeist - 17 Août 2007: Ouais pas le meilleur album, je suis devenu fan entre le magnifique live et celui ci, et j'ai été un peu décu. Il y a de bons titres mais la célèbre main droite de Jon est un peu répétitive la dessus... un album quand même bien au dessus de pas mal de merdes...
sargeist - 18 Août 2007: Hum t'oublies un peu vite Stormrider lol le préféré des fans ca reste celui ci
Nadia - 09 Décembre 2007: moi, je ne peux pas faire des comparaisons avec les autres cd... Horror Show est le premier album de Iced Earth que j'ai écouté, celui qui m'a fait devenir "Iced Earthienne", comme le dirait le chroniqueur... là, je me suis presque arretè, et je cherche encore quelqu'un qui me prete Something Wicked ou d'autres albums (j'ai seulement quelque chanson, comme Melancholy, Watching over me...)! Après avoir éclairci que mon opinion est celle d'une "profaine", je trouve Horror Show un bon album, meme si un peu repetitif certains fois dans les riffs... ma chanson preferé est Wolf, mais je dois admettre que mes motivations ici ne sont pas exclusivement musicales... Très belles aussi Ghost of freedom, Damien (meme si je n'aime pas trop l'interlude de cette derniére...) et Phantom Opera Ghost...
ps: je n'ai pas encore entendu Tim Ripper Owens... j'ai trop peur d'avoir nostalgie de la voix de matt et de cesser d'aimer cette band...:(
pps: excusez-moi pur mon français, je suis italienne... é_è
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ =XGV=

21 Juin 2009
Après avoir sorti 5 albums de qualité, possédant chacun leur caractéristiques, marquant tous une évolution dans la musique du groupe, il est normal de commencer à avoir du mal à se renouveler. Horror Show fait partie de ces albums qui ont la lourde tâche de faire suite à de très bons opus, passage toujours compliqué pour un groupe. Alors ? Une réussite ou un premier échec ?

La première chanson démarre sur une atmosphère sombre, à laquelle s’ajoute le jeu de guitare caractéristique de Jon Schaffer. Le style est toujours bien présent : un jeu agressif et rapide, implacable... On est rassuré à ce sujet : la musique du groupe est toujours reconnaissable. Quand à la voix de Matthew Barlow, elle atteint des sommets de lyrisme dans cette chanson, parvenant à nous faire ressentir l'horreur de devenir un loup-garou (car c'est là le thème de la chanson.) Ensuite arrive Damien, chanson longue et très efficace, intelligemment construite.

Après ces deux chansons, on s'attend à un album excellent, surpassant peut-être les deux précédents, mais les espoirs commencent à faiblir sur Jack. Le riff est violent, comme on peut se l'attendre, mais manque un peu de feeling, cette fois. Ajoutez à ça un refrain bancal et vous arrivez à une chanson, moyenne qui serait plutôt bien passé en première position, mais qui après les deux premiers morceaux, semble sans intérêt. Et c'est là le problème de l'album : son irrégularité. On bascule d'une chanson exceptionnelle à une chanson moyenne sans qu'on comprenne pourquoi et cette hétérogénéité plombe la crédibilité de l'album.

Mais pas de jugement hâtif. Car les chansons moyennes ne sont en aucun cas mauvaises et ce n'est que le contraste avec les meilleures qui empêche de s'en rendre vraiment compte. Pour celui qui est habitué à des sans faute comme Night of the Stormrider ou Something Wicked This Way Comes, c'est pour le moins déstabilisant. Si l'on écoute Jack sans avoir écouté Wolf ou Damien, on la trouvera plutôt sympa bien qu'on trouvera que Jon Schaffer nous avait habitués à mieux.

Autre point faible : le manque de renouvellement. Cette fois, pas de surprise en écoutant l'album. La structure incluant plus de refrains utilisée sur The Dark Saga était parvenue à surprendre une deuxième fois sur Something Wicked This Way Comes car elle arrivait alors à maturité, mais quand on est au plus haut, on ne peut plus que redescendre.

Mais là encore, il faut nuancer car l'atmosphère est à nouveau renouvelée et ce, grâce au thème de l'album : toutes les chansons traitent de sujets horrifiques de la littérature, du cinéma ou de la réalité. Les textes parlent par exemple de Dracula, de Damien ou de Jack l'éventreur. Pour illustrer cet aspect, on aurait pu reprendre les sonorités de Burnt Offerings, mais le groupe n'est pas tombé dans le piège et créé encore un nouveau type d'ambiance.

Alors que conclure ? En fait, l'album n'est pas mauvais, puisqu'il contient des morceaux exceptionnels comme Damien ou Dracula, mais ni très bon, puisqu'il contient également des chansons dispensables au vu de celles citées précédemment. C'est donc tout simplement un standard du groupe. Un album bon, qui mérite quand même bien son 15/20 et est sans doute la meilleure introduction pour qui veut découvrir la musique d'Iced Earth. Pour ceux qui la connaissent déjà, allez d'abord découvrir les meilleurs albums avant de vous intéresser à ce Horror Show au final bien sympa.

0 Commentaire

2 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Iced Earth


Autres albums populaires en Heavy Thrash