The New Age of Terror

Liste des groupes Thrash Metal Hirax The New Age of Terror
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hirax
Nom de l'album The New Age of Terror
Type Album
Date de parution 18 Mai 2004
Style MusicalThrash Metal
Membres possèdant cet album67

Tracklist

1. Killswitch 03:46
2. Hostile Territory 01:45
3. The New Age of Terror 04:54
4. Swords of Steel 03:59
5. Into the Ruins 00:46
6. Massacre of the Innocent 01:41
7. Hell on Earth 04:23
8. Suffer 03:38
9. El Dia de los Muertos 02:13
10. El Diablo Negro (Remake) 04:14
11. Unleash the Dogs of War 05:56
Total playing time 37:15

Chronique @ eulmatt

22 Juillet 2008
A force de nous bassiner avec le thrash revival, on en viendrait presque à se mélanger furieusement les pinceaux. Parce qu’entre les vieux groupes old-school de retour du diable vauvert en jouant du thrash finalement à l’approche plutôt moderne (Exodus ou Testament), les jeunes groupes d’ados encore pustuleux qui jouent du old school vintage de chez vintage, (les Merciless Death et autres Fueled By Fire), ceux qui en vingt ans n’ont pas pris une ride (Death Angel), on ne sait plus vraiment ce que old school signifie.

Ou plutôt si, parce que dans le tas, on trouve des mecs qui sans faire trop de bruit ont traversé presque trois décennies sans dénaturer leur approche musicale ; et ceux-là peuvent vêtir leur veste à patchs poussiéreuse avec une certaine légitimité. Hirax est de ceux là.

A la fois figure éternelle du thrash ricain, avec son charismatique vocaliste le sieur DePena, sans jamais réellement se hisser en première division parmi les gros bras, Hirax -comme ses collègues- marque une longue pause à l’orée des nineties, mais contrairement à nombre de ses petits copains, le groupe repart avec son bâton de pèlerin dès 1997. Et là où les américains se singularisent un peu plus, c’est qu’ils n’ont pas renié un instant leur vieux thrash un brin primitif. Précurseurs du revival ? Au moins personne ne peut les taxer d’opportunisme lorsque sort The New Age of Terror, le premier vrai full length de leur période « moderne ».

Et c’est une petite leçon de thrash à l’ancienne que l’on reçoit. Un son chaleureux pas pollué par une prod’ très vintage, avec ce qu’il faut de profondeur pour ne pas perdre d’impact... mais le rendu sort bien des années 80...

Et puis ce classicisme élégant des riffs très directs, qui permettent à tout instant de toucher du doigt l’héritage légitime du heavy metal, du punk et du hardcore. Accessible, direct, plein d’énergie, ce thrash n’a pas la flamboyance de certains groupes de la Bay-Area, ni la virulence de certains thrashers germains, bien que son côté guerrier s'en rapproche davantage.

Par contre, un groove étonnant, ce soupçon d’allant qui fait que sans démonstration technique (malgré de biens jolis soli), l’assise musicale est vraiment séduisante.
Et puis il y a la prestation de DePena, génial, occupant un espace gigantesque, apportant cette touche émotionnelle singulière, conjuguant un lyrisme hérité du heavy, une énergie étonnante et une agressivité toujours élégante. Assurément l’une des meilleures voix du thrash metal, qui livre la une prestation de haut vol, malgré un léger manque de variété.
De quoi passer de bien bonnes heures de plaisir, à fredonner le refrain du rugueux Hell On Earth, à sauter comme un fou sur un percutant Suffer (ah les accélérations dans les gencives !), sans oublier l’excellent tryptique Killswitch – Hostile Territory – The New Age of Terror qui marque d’entrée le territoire avec autorité (les trois premiers mots de l’album étant « Fight ! Fight ! Fight ! »).

A dire vrai on n’a pas à déplorer de morceau de qualité moindre, y compris dans des titres plus atypiques, comme quelques courtes instrumentales de très bon goût, ou le rafraîchissement du fameux El Diablo Negro (le morceau de la renaissance d’Hirax).

Un bon disque de thrash authentique, sans prétention, taillé pour la scène (il convient de le souligner), de ceux qui viennent éternellement renforcer les fondements du mouvement (de l’imagerie aux thématiques des textes, en passant par les bases musicales).
LE thrash old school, il est là. Et c’est sacrément bon.

5 Commentaires

7 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
BEERGRINDER - 22 Juillet 2008: C'est marant j'ai acquis ce truc il y a très peu de temps, les grands esprits se rencontrent.

A ne pas confondre avec la vague revival en effet.
Moi aussi j'aime beaucoup le chant, je ne sais pas si ils nous préparent quelque chose en ce moment? je pensais que le mini Assassins Of War, excellent par ailleurs, était un tremplin vers un Full-Lengh...

Me serais-je trompé?
Dubois - 18 Septembre 2009: sa fais de lalure ta raison bon album
domage que le groupe passe assez inapercu
MCGRE - 11 Novembre 2010: J'adore cet album,je l'ais trouver a 5euros a l’oreille cassé (un super magasin de cds d'occas sur brest)et franchement je me demande comment j'ai fait pour passer a coté de HIRAX dans les 80s ,une claque d'enfer vive le THRASH et la BAY-AREA
MikeSlave - 21 Janvier 2011: album terrible,un rouleau compresseur et mention spéciale à sir Katooonnnn!!!
muerte al metal falsooo!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Hirax


Autres albums populaires en Thrash Metal