Invictus

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Heaven Shall Burn
Nom de l'album Invictus
Type Album
Date de parution 21 Mai 2010
Labels Century Media
Style MusicalMetalcore
Membres possèdant cet album150

Tracklist

1. Intro 01:09
2. The Omen 03:38
3. Combat 03:49
4. I Was I Am I Shall Be 03:56
5. Buried in Forgotten Grounds 05:32
6. Sevastopoll 04:03
7. The Lie You Bleed for 04:41
8. Return to Sanity 03:19
9. Against Bridge Burners 03:30
10. Of Forsaken Poets 04:31
11. Given in Death 05:11
12. Outro 01:42
Total playing time 45:01

Acheter cet album

Heaven Shall Burn


Chronique @ ChainsawMassacre

11 Fevrier 2012

On prend les mêmes et on recommence

Bonjour Madame, bonjour Monsieur.
Avez-vous réservé ?
- Oui, au nom de Chainsaw
-Aujourd’hui, au menu du jour, nous vous proposons du Heaven Shall Burn.
-Super, lequel ?
-Invictus
-Ah nous ne le connaissons pas celui-là. Quesque ça donne ?
- Vous aviez mangé Iconoclast la semaine dernière il me semble ?
-Alors, c’est simple, on prend les mêmes et on recommence, la recette n’a pas changé d’un poil.
"Invictus" est le septième album du groupe de Metalcore allemand Heaven Shall Burn. Formé en 1996 sous le nom de "Consence", Heaven Shall Burn pratique un Metalcore ayant comme maître mot "puissance", teinté de quelques touches mélodiques bien appréciables.

Comme le précèdent, "Invictus" sort sous le label « Century Media » (Blind Guardian, Iced Earth, Cryptopsy…) en Juin 2010. L’album débute sur une courte intro au piano, comme sur le précédent, et enchaîne directement avec le titre « Omen », le plus accrocheur de l’album, avec son sens du groove indéniable, et son refrain terriblement excitant, qui donne une violente envie de taper du pied. L’album commence donc très bien.

Les deux titres suivants, sont de la même veine, c’est-à-dire, des riffs puissants et massifs, des mélodies subtilement placées, et un refrain belliqueux. Marcus Bischoff réalise là un bon travail aux vocaux, avec une voix complètement possédée, qui lui est bien spécifique, manquant par contre d’un peu de variété et devenant quelque peu lassante sur l’intégralité de l’album.

Malgré un début d’album prometteur, l’absence de diversité se fait cruellement sentir, et mes craintes se confirment, les chansons s’enchaînent et se ressemblent (trop) dans leur construction. Le manque d’originalité et de prise de risques sont flagrantes, on a l’impression d’entendre un Iconoclast bis. Le tout est quand même agréable à écouter, étant donné que ça reste très bien fait et assez efficace.

Quelques légères touches électro sont à noter, comme sur « I Was I Am I Shall Be » qui sont sympas, et apportent un peu de diversité au tout. L’apparition de Sabine Weniger, chanteuse du groupe « Deadlock » est appréciable, et ajoute une touche émotionnelle au morceau « Given In Death », avant dernier de l’album, se terminant sur une courte instrumentale, avec violons et piano, bien agréable pour terminer l’album.

En conclusion, Heaven Shall Burn, nous servent là une suite efficace mais bien trop inspirée de son prédécesseur, privilégiant plutôt le côté direct et efficace, mais en délaissant l’originalité et la diversité. Contenant quand même son lot de tueries non négligeable, comme « The Omen » ou même « Combat ». Cet album n’est pas indispensable, mais si vous avez adoré Iconoclast , vous apprécierez sans doute ce dernier volet de la trilogie.


Chainsaw Massacre

1 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
shadowsarepowerless95 - 12 Fevrier 2012: Je suis entièrement d'accord avec toi : pour moi cet album sent trop le réchauffé, je le trouve en dessous de "Iconoclast". Les titres se ressemblent (presque) tous et j'en reste sur ma faim. En revanche, cet album est bourré de tuerie Metalcore le plus brutal qui soit, donc j'ai quand même apprécié mais avec un léger sentiment de déception.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ hardcore666

14 Juin 2010
Allez, 7ème album sur 10 ans pour nos 5 germanistes venus tout droit de Uelzen (4ème album chez Century Media). Album annoncé comme la suite de Iconoclast et Bliderstrum, où Marcus parle d'anciennes guerres et de héros de batailles, Invictus était pour moi l'une des sortie phares de cette année.

Qui dit suite dit aussi un peu ressemblance, et sur ce point là, Invictus n'échappe pas à la règle.
On commence par une intro (à l'image de Awoken pour Iconoclast) avec une mélodie calme, qui nous laisse penser que la suite va l'être moins. Et en effet, on rentre vite dans le vif du sujet avec The Omen, qui nous rappelle le chant très criard, mais efficace de Marcus Bischoff.

Et c'est ainsi que le rouleau compresseur se met en marche. Pas de répit entre The Omen et Combat (qui est pour moi la meilleure chanson de l'album). Marcus crie à s'en casser les cordes vocales, derrière Matthias Voigt n'a rien perdu de son efficacité à la batterie, la double pédale est toujours présente, et le reste du groupe nous donne une petite leçon niveau guitare. On remarquera la touche de samples techno, qui n'est pas forcément pour déplaire à certains.

Pour le reste, les titres se suivent et se ressemblent, à part peut-être sur Given in Death, où l'insertion d'une voix féminine donne une impression de calme sur la fin de l'album, avec Outro en plus (comme sur Iconoclast).

Au final, HSB a fait du HSB. Ca bombarde sans pour autant être trop guttural et trop brutal (à l'image de BMTH ou Whitechapel, pour rester dans le "Deathcore").
Ceux qui ne connaissaient pas Heaven Shall Burn vont aimer Invictus. Pour les autres, peut-être un petit coup de déception, car trop dans la lignée de Iconoclast. Les Allemands devront sans doute innover pour leur prochaine galette et ne pas tomber dans une certaine "monotonie" au fil des albums.

4 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
conspiracy49 - 08 Juillet 2010: Malgré cette monotonie au fil des album, Heaven shall burn ne lasse pas est et toujours aussi puissant et convinquant!
Postfucking - 02 Août 2010: Oui d'accord avec mon camarade au dessus. Même si cela reste toujours un peu la même dans le fond, il ils ont dans tous les morceaux cet détresse et cet haine qui ne nous lasse pas :)
Celldweller55 - 16 Novembre 2010: Je viens de découvrir le groupe avec cet album. Je pensais que ça allait être un peu mélodique parfois mais ça reste brutal tout du long, c'est presque du hardcore parfois. Pas trop mal dans l'ensemble.
hardcore666 - 19 Novembre 2010: Le chanteur a quand même un putain de caisson. La voix est un peu changée en live par contre je trouve
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Heaven Shall Burn


Autres albums populaires en Metalcore