Murderlust

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Hatesphere
Nom de l'album Murderlust
Type Album
Date de parution 27 Septembre 2013
Produit par Madsen Tue
Enregistré à Antfarm Studio
Style MusicalDeath Thrash
Membres possèdant cet album16

Tracklist

1. Murderlust
2. Pandora's Hell
3. Fear Me
4. The Violent Act
5. Punishable by Death
6. In Process
7. Iconoclast
8. Darkest of Forces
9. Refill the Chest
10. Assassin (Muse Cover)

Chronique @ LeMoustre

03 Octobre 2013

Le retour aux affaires d'un groupe qui ne se veut pas que moderne

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Hatesphere, groupe Danois de thrash/death d'obédience plutôt new-school, ne s'embarrasse pas de fioritures. Son style musical est à cheval entre le thrash/hardcore moderne à la Hatebreed et la scène énervée death/thrash mélodique européenne (Cataract, les tout premiers Soilwork pour situer). Produit par T. Madsen, le groupe lâche là son huitième album.

Avec un renouvellement de personnel assez soutenu depuis ses débuts (bonjour à Morten Madsen, efficace depuis son intronisation lors de l'album précédent), nos cinq artisans reviennent quelque peu à une recette moins moderne que leurs prédécesseurs récents. Les concerts, pêchus et carrés, ne trompent pas : L'accent est mis sur les morceaux les plus rythmiques et thrash de leur répertoire. La tournée en première partie d'Hypocrisy est à ce titre significative, avec une bonne humeur communicative.

Riffs tournoyants ("Pandoras hell"), batterie plombée, arpèges typiques avant la foudre (le début de "Fear Me", "In process" lourdissimes), la recette d'un thrash/death à tendance plutôt moderne est bien présente, blast beats compris de-ci, de-là. Le boulot est fait. Pourtant, au détour d'arrangements bien amenés ("The Violent Act", "In Process" aux introductions très Metallica), on sent que Hatesphere ne se contente pas d'être "que" moderne. Le jeu du batteur, notamment, est diversifié, aérant de façon bienvenue les compositions. Les guitares ne rechignent pas à quelques leads mélodiques tout droit sortis des 80's sur le bon "The Violent Act" ou "In Process" (un des meilleurs morceaux, avec l'éponyme) par exemple. L'ombre de Slayer plane toujours (le premier riff de l'album et du bien nommé "Murderlust", tiens, tiens...). Les cris hardcore de Morten Madsen ramènent certes le groupe dans une veine typée "moderne", mais le groupe peut plaire à plusieurs publics, et se permet un écart assez important entre les deux scènes, ce qui n'est pas donné à tous le monde, d'autant que la qualité est réellement présente.

Si plusieurs écoutes sont néanmoins nécessaires pour saisir les subtilités entre les différents morceaux, notamment pour une oreille non avertie, force est de constater que Hatesphere maîtrise son sujet (le violent "Iconoclast"). L'aspect entraînant est clairement mis en avant ("Darkest Of Forces", "Assassin"), et la monotonie n'a ici clairement pas sa place (sauf sur un "Refill the Chest" dispensable), évitant ainsi le piège des albums moyens de ce style.

L'apport du chant très typé hardcore (et, disons-le, un poil monotone) de M. Madsen fait basculer Hatesphere dans toute la scène moderne des années 2010. Toutefois, avec des rythmiques et riffs finalement assez classiques et une musicalité difficile à démentir, il ne serait pas incongru que nos Danois puissent plaire aux fans d'un Dew Scented ou d'un Lazarus A.D., par exemple.


1 Commentaire

3 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
mayhem13 - 04 Octobre 2013: Merci pour ta sympathique chro'! je les ai vu à Toulon la semaine dernière, ils déchirent en live!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Hatesphere


Autres albums populaires en Death Thrash