Seen Through the Veils of Darkness (the Second Spell)

Liste des groupes Black Metal Gehenna (NOR) Seen Through the Veils of Darkness (the Second Spell)
Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Gehenna (NOR)
Nom de l'album Seen Through the Veils of Darkness (the Second Spell)
Type Album
Date de parution 16 Octobre 1995
Enregistré à Sound Suite Studio
Style MusicalBlack Metal
Membres possèdant cet album74

Tracklist

1. Lord of Flies 05:00
2. Shairak Kinnummh 05:05
3. Vinterriket 03:54
4. A Witch Is Born 04:21
5. Through the Veils of Darkness 04:33
6. The Mystical Play of Shadows 03:09
7. The Eyes of the Sun 03:27
8. A Myth... 08:56
9. Dark Poems Author 05:11
Total playing time 43:36

Chronique @ BEERGRINDER

03 Juillet 2008

Les norvégiens ont réussis leur pari de jouer sur les ambiances sans perdre la noirceur Black Metal

Les norvégiens avaient déjà fait parler d’eux avec le mini CD First Spell, résolument atmosphérique et basé sur les ambiances plus que sur la violence. Désormais chez les anglais de Cacophonous Records ayant déjà lancé la carrière de Cradle Of Filth puis Bal Sagoth, Gehenna avec Seen Through The Veils Of Darkness (1995, sous titré Second Spell), dévoile toujours un Black Metal ambiant mais cette fois un peu plus agressif, les guitares de Dolgar et Sanrabb se faisant plus insistantes.

Lord Of Flies est en effet assez proche d’un Black Metal à la Burzum ou Darkthrone, impression s’estompant bien évidemment à l’arrivée du clavier mais ce dernier est loin d’être omniprésent ici, montrant Gehenna sous un jour bien plus cru que sur le quasi soporifique First Spell. A partir de Shairak Kinnummh la musique reprend des atours folkloriques et atmosphériques grâce au bon travail des guitares et des parties de clavier marquantes.
Certes, ceux qui ne jurent que par la froideur et le côté crasseux de Transilvanian Hunger ou la vitesse d’exécution de Blasphemy vont vite s’ennuyer, pourtant une oreille attentive permet de trouver des choses sympathiques sur cette galette, entre autres les voix claires de Vinterriket rappelant celles d’Ihsahn sur Anthems… d’Emperor.

Bon les grincheux (je ne citerai pas de nom mais je les ai en tête) diront que les riffs de A Witch Is Born font un peu plon-plon et que les sections de clavier sonnent un peu niais, mais Gehenna est cohérent avec son concept et le morceau titre Seen Though The Veils Of Darkness nous livre des passages fort bien agencés où le synthé de Sarcanna s’intègre à merveille aux riffs et mélodies du commandant en chef du navire, Sanrabb.

La production est imparfaite mais colle justement bien à cette lente descente dans les ténèbres où veulent nous entraîner les norvégiens, The Eyes Of The Sun en est à ce titre une bonne illustration musicale.
Il est amusant de constater que l’intro de A Myth ressemble comme deux gouttes d’eau à Message Of The Bottle de Police, impression vite passée comme vous l’imaginez… Mais à partir d’ici la lassitude commence à gagner un peu, si ce titre est varié et bien construit, les 9 minutes sont un peu longues même avec le passage narré central et une fin plus virulente (tout est relatif dans le Black atmosphérique), un tel pavé aurait était mieux placé au début de l’album.

Un dernier titre qui ne changera pas la face de l’album, Dark Poems Author et le tour est joué et plutôt bien joué au final, la deuxième partie de l’album est un peu plus faible que la première mais ceci est classique.
Les norvégiens ont réussis leur pari de jouer sur les ambiances sans perdre la noirceur qui caractérise le Black Metal. Il ne faut surtout pas faire d’amalgame entre Gehenna et des groupes atmosphériques comme Mystic Circle qui noient leurs compositions de synthé.

Un album passé en partie inaperçu à sa sortie qu’il vous est toujours possible d’acquérir. D’ailleurs ne confondez pas avec les thrashers alcooliques suédois de Gehennah qui eux ne jouent pas beaucoup sur les ambiances.
A conseiller comme d’habitude aux amateurs d’archéologie.

BG

5 Commentaires

4 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

BEERGRINDER - 03 Juillet 2008: Oui bonne vision de la chose Matthieu, perso je n'aime pas beaucoup First Spell, vraiment trop calme et mou à mon goût, alors que Seen... est plus un mélange entre deux trucs comme tu le dis.

De toute façon ça se brutalise d'albums en albums.
Ihopeyoudie - 04 Juillet 2008: Euh Lolo, jvais être très chiant, Transilvanian hunger sitoplé. Pas de y.

Entre Gehenna et Gehennah, il n'y a pas photo... préfère les seconds. La première incarnation de Gehenna ne m'a jamais convaincu, même leur bref passage dans le death metal est moyen à mon gout. Le WW par contre a fait renaître de ses cendres le groupe. Une belle métamorphose.

Ah ouais au fait, c'est qui ces grincheux dont tu parles? Chuis curieux de savoir qui c'est... :-)
BEERGRINDER - 04 Juillet 2008: Edité pour la faute d'orthographe.

Entre Gehenna et Gehennah?
C'est un peu comme choisir entre Machine Head et Venom : ça n'a rien à voir.
finalsunset - 25 Août 2009: shairak rinnummh est le morceau qui m'a le plus marqué,l'album en gros est assez respectable,une bonne 1 ere impression,meme si je n'ai écouté que cet album
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Gehenna (NOR)


Autres albums populaires en Black Metal