PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   

                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Black Metal Enthroned (BEL) Prophecies of Pagan Fire
Album, date de parution : 24 Avril 1995 - Evil Omen Records
Style: Black Metal

NOTE SOM : 15/20
Toutes les notes : 17/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Intro / Prophecies of Pagan Fire 02:33
2. Deny the Holy Book of Lies 05:52
3. Under the Holocaust 05:19
4. Scared by Darkwinds 05:39
5. Tales from a Blackened Horde 03:58
6. At Dawn of a Funeral Winter 07:08
7. Rites of the Northern Fullmoon 04:11
8. Skjeldenland 06:47
9. At the Sound of the Millenium Black Bells 04:25
10. As the Wolves Howl Again 08:12
Total playing time 52:04

modifier l'album  imprimer cet article
130 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent
32 avis 1 17/20
Chronique
16 / 20
    BEERGRINDER, Samedi 27 Septembre 2008 parlez-en à vos amis  
La force de Prophecies of Pagan Fire réside autant dans l’impact que dans les atmosphères

Décidément Osmose Productions a du nez pour repérer les combos de Black Metal prometteurs, non content de compter dans ses rangs Immortal, Impaled Nazarene, Absu et bien sûr Marduk, les voilà qui ont déniché le plus prometteur des groupes belges depuis les Thrashers de Cyclone (ça va pas en rajeunir certains ça).

Après un Split avec l’autre groupe de Black marquant de la scène du plat pays Ancient Rites, Osmose, ou plutôt Immortal Omen Records une subdivision du label, offre sa chance au groupe de Sabathan Tseboath et Cernunnos. Des moyens adéquats sont débloqués et c’est Tommy Tägtgren en personne qui s’occupe de mettre en boîte le premier album d’Enthroned : Prophecies of Pagan Fire (1995).

Incontestablement influencé par Darkthrone et Emperor, Enthroned utilise guitares suintantes et riffs minimalistes du premier ainsi que des parties de clavier connotées fortement du second. La production « true » respire à plein nez le Darkthone ou le Gorgoroth avec une basse relativement en avant qui rappelle que les garçons ont du écouter le Pentagram sorti un an auparavant.

Des parties typiquement Black Metal norvégien se font entendre dès les premières notes de Deny The Book Of Lies, mais on s’aperçoit rapidement que Enthroned possède une personnalité propre, notamment sur des parties sonnant plus mélodiques et ses pointes de clavier, et en jouant sur une superposition de voix Black et Death d’un grand impact.
Under The Holocaust est aussi un bon titre pour décrire le style Enthroned : un début digne de figurer sur Transilvanian Hunger avant que le clavier ne vienne mettre son grain de sel et ensuite qu’un break très Pagan / Folk s’intercale au milieu de cette chanson.

Un autre élément rend ce Prophecies of Pagan Fire très intense : le chant de Sabathan transpirant l’agression et la mort au travers de ses vocalises suraiguës légèrement nasillardes, notamment sur le refrain de Rites Of The Northern Fullmoon (Sacrificial,…). De plus les belges ont eu l’excellent idée de nous sortir quelques morceaux inoubliables dans le lot : c’est le cas de Scared By Darkwinds, son début hypnotisant et sa série de riffs dantesques ainsi que quelques soli mélodiques prouvant qu’un groupe de Black Metal peut s’aventurer dans ces contrées sans dénaturer son style de base.
Il est impossible de laisser de côté Skjendenland, narrant une bataille sans pitié entre l’empire romain et les hordes païennes, titre épique à souhait alternant accélérations et atmosphères guerrières, indispensable.

La force de Prophecies of Pagan Fire réside autant dans l’impact des morceaux que dans les atmosphères, celle-ci sont d’ailleurs fabuleusement appuyées par un artwork magnifique : que ce soit le logo de Cristophe Szpajdel (également responsable de celui d’Emperor) ou la fantastique pochette de Kris Verwimp, du boulot 100% belge donc. On sent parfois quelques approximations dans l’exécution des morceaux mais ça ne donne que davantage d’authenticité à la chose.

Pour un coup d’essai, ce premier album est un coup de maître, Prophecies of Pagan Fire avait d’ailleurs rivalisé à sa sortie avec les productions de Black nordique. Ce disque qui aurait pu lancer Enthroned sur une voie royale, mais le suicide de leur batteur Cernunnos pendant l’enregistrement du deuxième album va bouleverser un peu les choses…

Reste ce Prophecies of Pagan Fire que ceux qui l’ont entendu à sa sortie n’auront pas oublié, les autres se doivent impérativement de remonter le temps et se procurer cette merveille si ce n’est pas déjà fait.
BG




15 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘The metal spirit.’ Contact - Liens
Follow us :