The Dread Sentence

ajouter les paroles de l'album
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Embryonic Cells (FRA)
Nom de l'album The Dread Sentence
Type Album
Date de parution 26 Mars 2012
Labels Axiis Music
Style MusicalBlack Symphonique
Membres possèdant cet album9

Tracklist

1. Fall Is Coming
2. I Burn with Life
3. By Fire
4. I Dont Want to Save This World
5. Shall Be Lords Again
6. Wheel of Pain
7. Order of the Crown
8. Soul of Mine
9. Scream or Die
10. Ruins

Acheter cet album

Embryonic Cells (FRA)


Chronique @ Matai

31 Mars 2012

Un album simple mais énergique et ambiancé

Embryonic Cells a un parcours atypique depuis sa création en 1994, le combo ayant mis treize ans à sortir son premier album « Before the Storm ». Les critiques élogieuses se seront succédées jusqu'à la sortie, un an et demi plus tard, de la deuxième offrande, « Black Seas », toujours sous le signe de la noirceur et de la mélancolie. S'ensuivront de nombreux concerts aux côtés de Misanthrope, Hacride, Dark Age ou Kronos, pour ne citer qu'eux.

Alors que les Troyens avaient mis peu de temps pour enchaîner les sorties de leur deux opus, c'est au bout de quatre ans que le quatuor nous pond « The Dread Sentence », fraîchement signé chez Axiis Music. Le groupe reste fidèle à lui-même, cet opus étant un condensé de ce qu'il avait fait jusqu'à présent, la puissance en plus. Embryonic Cells continue de nous faire du bon black/thrash à tendance symphonique tout en intégrant autant de riffs tranchants (même tronçonneurs!) que d'ambiances enveloppantes et sombres. Les frenchies ont l'avantage de nous concocter un genre qui a peu été exploité jusqu'à présent (vous connaissez beaucoup de groupes de black/thrash symphonique?) et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne se contentent pas du minimum. Même si les riffs rappellent la scène black suédoise, l'ensemble a été très travaillé afin de véhiculer une atmosphère malsaine et parfois perturbante.

C'est le cas de « Wheel of Pain » qui entraîne l'auditeur dans un ensemble résolument sombre, avec ces cloches, ces choeurs, ces nappes ténébreuses et ces riffs lancinants. Bien que ce soit un des titres les plus lents, il a le mérite d'offrir une ambiance digne de ce nom, tout comme le titre introducteur « Fall Is Coming » ou le rapide « I Burn with Life ». Mais dans une approche plus générale, Embryonic Cells fait du black/thrash très dynamique et énergique avec ces relents symphoniques aux claviers et ces touches épiques dans le riffing, comme sur un « I Don't Want to Save This World », entres autres, rappelant inévitablement le black mélodique scandinave tels Naglfar, Dissection ou à la limite Sacramentum.

Une des crèmes de ce « The Dread Sentence » au visuel chaotique, c'est bien « By Fire ». Ce titre a beau être simple, il nous colle son refrain à la tête et son rythme entraînant nous suit partout, bien que les riffs très thrashisant soient minimalistes dans leur ensemble.
C'est d'ailleurs une des choses qu'on peut reprocher à Embryonic Cells : la redondance de certaines parties guitares, qui manquent de variation même si on arrive à trouver une morceau acoustique avec « Order to the Crown ». Idem pour le chant black qui peine à s'imposer à cause de sa petite faiblesse, même si on pourrait y voir ici une sorte de marque de fabrique.

Embryonic Cells arrive tout de même à sortir des sentiers battus avec son black/thrash symphonique mais il faudra persévérer afin de faire partie des pointures françaises, car des détails sont encore à corriger, dont ce côté minimaliste malgré un travail certain. Nos frenchies ont tout de même de quoi envoyer du lourd et proposer un univers bien particulier même s'ils doivent encore affirmer leur personnalité.

5 Commentaires

5 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
BadaOfBodom - 01 Avril 2012: L'album vient à peine de sortir qu'il a déjà une chronique. Max appréciera...

Pour la petite histoire, Embryonic Cells est un groupe bien plus puissant en live qu'en studio. Même si j'aime bien l'album "Black Seas" ("Before The Storm" est un peu trop crade dans son approche pour moi...), le groupe démonte deux fois plus en concert avec des riffs qui m'avaient un peu laissé sur le cul.

Concernant le Black/Thrash Symphonique, ne te méprends pas... Le style existe et il est bien plus développé qu'on ne le croit. Simplement, c'est dur à en prendre conscience si on se laisse berner par les étiquettes. Cradle Of Filth (notamment avant "Midian") ou Old Man's Child (surtout depuis "Vermin"), par exemple, jouent du Black/Thrash Sympho par moments. Puis il faut évidemment ajouter Dragonlord, mais ça c'est évident...

Merci pour la rédaction, en tout cas.
Matai - 01 Avril 2012: Sauf que j'ai eu l'album avant sa sortie donc...:)

Je suis consciente du fait que le black thrash symphonique existe déjà (je pensais surtout à Dragonlord), mais ce n'est pas un genre dont on entend beaucoup parler. A par les groupes que tu as cité, on en connait pas beaucoup contrairement au black/death symphonique qui en ce moment s'envole...

Merci de m'avoir lu!
beon - 01 Avril 2012: Excellente chronique Matai, comme d'hab'!
Sinon, je n'ai pas encore écouté l'album, mais je sais que "Before the Storm" m'avait charmé, avec ce style black/thrash sympho original, et oui, quand tu parle du faible chant black, je pense que c'est bien ça qui fait leur marque de fabrique, enfin, toute l'originalité de leur musique!
Merci encore pour la chronique !!
 
maxcells - 26 Avril 2012: Nouvel review de l'album d'Embryonic Cells "The Dread Sentence" dans le dernier Metallian (avec interview + morceau sur sampler) !!
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Embryonic Cells (FRA)


Autres albums populaires en Black Symphonique