PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   

                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Thrash Metal Destruction Day of Reckoning
Album, date de parution : 18 Fevrier 2011 - Nuclear Blast
Enregistré à : Gernhart Studio
Style: Thrash Metal
1 2

NOTE SOM : 14/20
Toutes les notes : 16/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. The Price 03:39
2. Hate Is My Fuel 04:24
3. Armageddonizer 04:09
4. Devil’s Advocate 04:18
5. Day of Reckoning 03:58
6. Sorcerer of Black Magic 04:25
7. Misfit 04:26
8. The Demon Is God 05:11
9. Church of Disgust 04:05
10. Destroyer or Creator 03:09
11. Sheep of the Regime 04:59
Bonustrack (Limited Edition)
12. Stand Up and Shout (Dio Cover) 03:17
Total playing time 46:33

modifier l'album  imprimer cet article
141 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique Album précédent
57 avis 1 16/20
Chronique
15 / 20
    MetalAngel, Vendredi 09 Septembre 2011 parlez-en à vos amis  
une arme de destruction massive

L’Allemagne est un pays qui possède une longue expérience en matière de métal. Il n’y a prendre des groupes tels que Scorpions, Accept ou Helloween, pour ne citer que les plus célèbres, pour se rendre compte de la très grande qualité des formations qui ont vu le jour en son sein. Bien évidemment, la Germanie, comme partout ailleurs, n’est pas uniquement spécialiste en hard rock, heavy métal ou power métal mélodique : elle peut fièrement exposer tout un large éventail de styles, aussi divers que variés, tous plus ou moins efficaces selon le genre pratiqué.

Dans la catégorie métal brutal, l’Allemagne est une valeur sûre. Côté thrash métal, principalement. Quatre grandes formations, dignes représentantes de ce style, sont apparues pratiquement en même temps, dans un Etat, alors, coupé en deux (cf. RFA et RDA). Kreator, Sodom, Tankard ou Destruction ont émergé dans un contexte politique difficile et instable. Cet environnement particulier a engendré beaucoup de frustration et de colère de part et d’autre du « Rideau de Fer ». Ces sentiments expliquent pourquoi ces formations ont opté pour une forme « violente » d’expression musicale. Ils avaient besoin d’extérioriser les maux accumulés pendant des années au fin fond d’eux-mêmes. Ainsi, proches de la pensée collective, leur succès a été quasiment immédiat.

Le thrash métal allemand diffère dans sa structure de celui ayant émergé dans la Bay Area de San Francisco. En effet, beaucoup plus mélodique, il est également beaucoup plus direct et rapide que celui pratiqué par Metallica, Megadeth ou Death Angel. Cette variante est légèrement plus intéressante, puisqu’elle met en évidence deux ingrédients, a priori, diamétralement opposés et qui peuvent, pourtant, se marier à la perfection : brutalité et musicalité. Cette mayonnaise est l’une des bases essentielles dans le thrash à la teutonne. Et cet ingrédient n’a pas été oublié sur ‘The Day of Reckoning’, le nouvel album de Destruction.

En effet, le trio, comme vous le savez, ne fait pas dans la dentelle (quoique !). Au contraire, plus ça cogne, mieux c’est. Depuis ses débuts en 1982, le groupe nous a assommés à maintes reprises à l’aide d’enregistrements studio aussi lourds qu’un paquebot rempli de baleines. Riffs plombés, vocaux scandés et braillés, soli mélodiques, rythmiques martiales, tels étaient et sont toujours les éléments composant la musique de Destruction. ‘Day of Reckoning’ n’est, donc, pas destiné aux amateurs exclusifs de métal raffiné, qu’il soit gothique ou symphonique. Il correspond davantage aux amoureux de puissance et de déflagration métallique.

Day of Reckoning’, qui est déjà le 11ème opus des allemands, ne contient que des brûlots, tous meilleurs les uns que les autres. Aucune ballade n’est présente, comme d’habitude sur les disques de Destruction (ou des autres formations citées ci-dessus). Une telle démonstration de force, bien que dynamique et entraînante, manque sérieusement de diversité. Le groupe aurait pu surprendre avec, au moins, un titre calme. Au lieu de cela, il nous assène continuellement d’agressivité, ce qui peut se révéler lassant à la longue. En même temps, vu l’artwork, le thème de l’album et le nom des morceaux, à quoi pouvions-nous nous attendre d’autre ? Pour ce qui est de l’originalité et de la versatilité, le groupe devrait sérieusement revoir sa copie.

Il est vrai qu’après un ‘D.E.V.O.L.U.T.I.O.N’ mi-figue mi-raisin, contenant tout de même plusieurs nouveautés (chants grégoriens et autres gimmicks), le groupe semblait perdre pied. Mais, son retour en force aujourd’hui démontre la ténacité de la formation, malgré un nouveau changement de line-up, - exit Marc Reign (batterie), bienvenue Vaaver -, ainsi que la semi-déception qu’était leur précédent enregistrement. Malheureusement, ce tank musical qu’est ‘Day of Reckoning’ n’est pas un chef d’œuvre en soi. Mais, il saura séduire une bonne portion de métalleux, d’une part par son énergie débordante, d’autre part par ses titres techniques et sans concession.

Il fallait bien créer un album dans la droite lignée des ‘Metal Discharge’ ou ‘Inventor of Evil’, pour revenir sur le devant de la scène métal. Or, il ne suffit pas toujours de se répéter de disque en disque ou, au contraire, de modifier régulièrement des parties apportant une piqûre de changement, pour réaliser un chef d’œuvre. Tout le secret d’une bonne rondelle réside surtout dans un équilibre parfait entre prise de risque et conservation de la personnalité du groupe. Il semble que cette recette soit aisée à mettre en œuvre. Ce n’est véritablement pas le cas. Doigté et sens du dosage sont de rigueur. Peu de groupes peuvent se targuer d’être capables d’une telle prouesse. Destruction est une formation irrégulière dans sa cuisine.

Finalement, bien que l’on aurait été en droit d’attendre plus de créativité de la part de Schmier et compagnie, l’on en arrive à la conclusion suivante : Destruction nous a offert avec ‘Day of Reckoning’ l’une de ses pépites les plus abouties depuis quelques années. Mais, à force de faire toujours la même chose, le groupe ne risque-t-il pas de tourner en rond ? La question reste en suspens…Mention spéciale aux quatre premiers morceaux de l’album qui, s’ils sont interprétés sur scène, et le seront sûrement, risquent de tout dévaster, car ‘Day of Reckoning’ est une arme de Destruction massive.




15 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :