Passages into Deformity

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Defeated Sanity
Nom de l'album Passages into Deformity
Type Album
Date de parution 05 Fevrier 2013
Produit par Uken Jörg
Enregistré à Soundlodge Studios
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album66

Tracklist

1. Initiation 01:15
2. Naraka 05:07
3. Verblendung 04:45
4. Lusting for Transcendence 03:06
5. The Purging 04:59
6. Verses of Deformity 04:17
7. Perspectives 06:49
8. Frenzy 02:36
9. Martyrium 04:50
Total playing time 37:44

Chronique @ Fabien

18 Fevrier 2014

Frenzy

Fer de lance du brutaldeath européen actuel, Defeated Sanity signe en ce mois de février 2013 son quatrième album, le second pour le compte de l’excellente écurie nord-américaine Willowtip Records. Aux côtés de Lille Gruber, Christian Kuhn et Jacob Smith, on retrouve depuis 2011 le très bon growler Konstantin Luhring, transfuge du défunt homonyme Despondency, auteur en 2009 du solide Revelation IV qui ne cesse de monter dans mon estime à chaque écoute.

Habilement capturé aux Soundlodge Studios (que l’on retrouve notamment sur le DVD glissé en bonus), et assorti d’une pochette qui représente idéalement le contenu, Passages into Deformity ne déçoit pas dès les excellents Initiation & Naraka placés en ouverture. Tous les ingrédients sont déjà réunis sur ces premiers morceaux, montrant un niveau technique désarmant à la batterie, à la basse et aux guitares, ainsi qu’une une entente impressionnante entre les interprètes, pour un résultat d’une précision chirurgicale et d’une violence inouïe. Bien sûr, il n’est pas chose aisée de pénétrer immédiatement au cœur de la bête, à l’instar d’un album de Suffocation ou de Disgorge (US) entre les oreilles, mais Defeated Sanity laisse suffisamment de portes entrouvertes sur des passages rapidement accrocheurs, permettant une graduation du plaisir au fil des écoutes.

C’est ici toute la force de Passages into Deformity qui, bien qu’hermétique en première impression, recèle moult trouvailles qui singularisent chaque morceau et autorisent des écoutes sans cesse renouvelées, tant il y a à découvrir. La complexité du jeu de batterie de Lille et ses blast-beats de folie, son entente parfaite avec Jacob le bassiste, la superposition si adroite des guitares de Christian, le growl profond de Konstantin, les tricotages, les descentes, les contretemps, l’aisance à jongler entre brutaldeath & pointes slam, cette rigueur allemande, sont autant d’atouts dans le jeu de Defeated Sanity lui permettant de s’illustrer en haut de la scène brutaldeath du vieux continent.

Sans grand équivalent avec une telle richesse de jeu (l’écoute attentive de la superbe pièce finale Martyrium permet de s’en assurer), Defeated Sanity confirme tout le bien que l’on pense de lui depuis l’invincible Psalms of the Moribund paru en 2007. Tout en maintenant une technicité et une brutalité de chaque instant, le quatuor a su composer un Passages into Deformity plus varié et digeste que son néanmoins remarquable prédécesseur Chapters of Repugnance (2010), pour graver une nouvelle perle dans sa discographie. Impossible d’échapper à la force d’attraction de ce nouveau trou noir, 38 minutes aspirantes durant lesquelles notre quatuor met un formidable niveau technique au service d’un climat d’une densité à toute épreuve.

Fabien.

5 Commentaires

12 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
sijj - 18 Fevrier 2014: Pas mieux!
darckben - 18 Fevrier 2014: Oula t'es productif en ce moment Fabien !

En tout cas merci, ça fait très longtemps que j'attendais ton avis sur ce missile (qui est pour moi l'album de 2013, ex-aequo avec le Wormed).

Tout est dit !

En tout cas il est pas près de s’arrêter de tourner chez moi. Le meilleur du groupe avec Psalms je trouve, voir un peu mieux !
Morgart - 06 Mars 2014: Bravo pour la chronique! Un son ultra écrasant et compact viennet ajouter de la densité à cet album dont la haute technique stupéfait l'auditeur. Je préfère toujours psamls mais celui-ci est très bon aussi.
Morgart - 04 Juin 2014: Ahh je viens d'apprendre que les enregistrements sont faits de façon simultanée pour tous les instruments (comme s'ils étaient en live) et que les parties insatisfaisantes pour les membres sont ensuite retravaillées. Comme quoi, tu es à 100% dans le juste en mentionnant l'entente parfaite entre ces virtuoses.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Defeated Sanity


Autres albums populaires en Death Brutal