Reduced to Ashes

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Deeds Of Flesh
Nom de l'album Reduced to Ashes
Type Album
Date de parution 24 Juin 2003
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album87

Tracklist

1. Reduced to Ashes 06:00
2. Infested Beneath the Earth 04:14
3. Avowed Depraved 05:11
4. Empyrean 05:45
5. Human Trophies 04:49
6. Banished 04:41
7. Disinterred Archaic Heap 04:07
8. The Hendurance 11:48
Total playing time 46:33

Chronique @ Malantis

06 Janvier 2010
Dans la veine d’un Suffocation mais avec une approche très personnelle, Deeds of Flesh pratique un death brutal gorgé de groove et de breaks destructeurs. Après un Mark of the Legion unanimement applaudit comme l’apogée musicale des américains, ces messieurs nous reviennent en 2003 fort d’un line-up inchangé, bien décidés à refaire parler la poudre.

En cette année 2003, le label Unique Leader créé par le groupe lui même se porte à merveille et signe à tour de bras des groupes devenus quasi-incontournables aujourd’hui. Pour vous donner quelques noms, le label signe cette année là les premiers Severed Savior, Decrepit Birth, Spawn of Possession et Psycroptic. Belle capacité à dénicher les talents de demain surtout quand on pense que le label possédait déjà sous son aile des combos comme Disgorge ou Vile. C’est donc serein et en s’affichant comme le fer de lance de son propre label (la grande classe) que le combo investit l’Avalon Studio sous la houlette de l’ingénieur Kip Stork. L’artwork, relativement quelconque a le mérite de bien présenter le thème auquel le groupe nous convie. L’apocalypse.

Après une intro narrée contant la destruction de la terre par une comète (comme dans Armageddon mais sans Bruce Willis pour sauver le monde), le groupe rentre dans le vif du sujet avec le titre éponyme où l’on retrouve avec joie ce riffing mordant si caractéristique des Californiens. Seulement dès ce premier morceau quelque chose cloche. C’est quoi ce son de caisse claire ? Elle sonne complètement creuse et de surcroit couvre certains riffs. On ne peut alors s’empêcher de penser à l'Ageless Venomous de Krisiun où le son de batterie désastreux gâchait tout l’album et on n’espère qu’il n’en sera pas de même pour ce Reduced to Ashes . Tant qu’on parle de la production. La configuration en trio permet habituellement de laisser une large place à la basse, mais ici, il n’en est rien et cette dernière se voit hélas noyée dans la masse. On ne notera clairement sa présence que lorsqu’elle joue seul comme à un moment sur « Infested Beneath the Earth »

Heureusement si l’on arrive à mettre la production de côté, on appréciera les très bonne compos que le combo nous a concocté. On savoure alors les efficaces « Avowed Depeaved » et « Dissintered Archaip heap » qui propose une alternance de riffs gras et lourds couplés à des passages tapageurs et on se délecte du très technique « Human Trophies » gorgé de breaks, accélérations et autres parties syncopées, montrant sans équivoque le talent de nos 3 ricains. Comme pour Mark of the Legion, on peut trouver l’absence de soli dommageable, mais il faut avouer que ce n’est définitivement pas la marque de fabrique des Californiens.

Le riff d’intro magistral de « Empyrean » nous confirme lui aussi que le combo n’a pas baissé de niveau (pour peu qu’on arrive à oublier cette satanée caisse claire). A noter aussi dans ce morceau des passages où les deux vocalistes superposent leurs voix, le criard hargneux de Jacoby et le guttural profond d’Erik donnent alors un mélange explosif. « The endurance » vient conclure l’album en dépassant les 11 minutes ce qui attise fatalement notre curiosité. Deeds Of Flesh se lancerait t-il dans le progressif ? Rassurez-vous, il n’en est rien. Le combo nous propose ici ni plus ni moins qu’un long morceau avec quelques variations d’accords sur la fin.

Moins intense et moins bien produit que Mark of the Legion, cet album entraine fatalement une semi-déception pour les nombreux fans qui ne s'attendaient pas à cette légère régression. Il reste néanmoins une bonne réalisation dont les problèmes de productions sont finalement la seule ombre au tableau et il contentera à coups sûr les fans du redoutable combo Californien.

3 Commentaires

7 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
bojart - 12 Janvier 2010: je ne connaissait pas ce groupe brut de décoffrage donc merci pour la découverte ;)
BEERGRINDER - 20 Janvier 2010: Oui, un bon album de Deeds Of Flesh, sur lequel Jacoby et ses copains tentent bien quelques légères expérimentations (The Endurance de 10 minutes qui porte bien son nom notamment) mais dans l'ensemble Deeds Of Flesh fait ce qu'il sait faire : du Death Metal violent, percutant et technique.

Hélas cette caisse claire souffreteuse est particulièrement pénible à supporter. C'est d'autant plus dommage que les compositions tiennent bien la route.

Reduced to Ashes souffre un peu de la comparaison avec Mark of the Legion mais reste un disque honorable, toutefois face à des tueries comme World ov Worms (Zyklon), Retaliate (Misery Index), Goremageddon (Aborted) et Room Service (Panzerchrist), difficile de rivaliser cette année là...
NICOS - 25 Janvier 2010: Album gaché par sa prod...album moyen, comme la discographie de deeds of flesh, qui ne réussi pas à passer le cap supérieur.
Githic metal, tu as l'air plutot jolie, mais l'intéret de mettre des notes, c'est d'évaluer un album ....donc si tu mets des 20 partout, ca casse l'interet de l'évaluation.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Lord_Damar666

31 Août 2005
Pour la cinquième fois de sa carrière Deeds Of Flesh revient avec un album de Brutal Death Metal toujours aussi technique. Evidemment, le groupe reprend la même recette que celle qui a fait la notoriété de ses 4 albums précédents et s'en sort donc plutôt bien puisque nous proposant une galette toujours dans un trip à la Cannibal Corpse version new school. L'album commence par une intro narrant la destruction du monde et celle-ci à le mérite de nous mettre tout de suite dans l'ambiance en nous imprégnant d'entrée de jeu de cette folie et de cette haine que l'on retrouvera tout au long de ce "Reduced to Ashes". Côté musique la technique du trio est simple: une alternance de riffs extrêmement lourds joués très régulièrement en Palm Mute et de riffs rapides et efficaces, parfois même syncopés et parsemés de soli. En ce qui concerne la batterie le genre est moins varié car même si le tempo ralenti par moments le rythme reste sur la quasi totalité de l'opus très rapide et très énergique, bref c'est joué compteur bloqué. Ajoutons à cela une interprétation vocale parfaite qui ne se rangera ni dans un style trop thrash, ni trop guttural. En somme ce 5è méfait sera sans aucun doute fort apprécié des purs fans de death technique, car même s'il peut se faire répétitif parfois la qualité est là et bien là, et on peut affirmer avec certitude que ces musiciens sont vraiment doués et sont vraiment loin d'être des manchots.


0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Deeds Of Flesh


Autres albums populaires en Death Brutal