None So Vile

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Cryptopsy
Nom de l'album None So Vile
Type Album
Date de parution 03 Juillet 1996
Style MusicalDeath Brutal
Membres possèdant cet album259

Tracklist

1. Crown of Horns 03:58
2. Slit Your Guts 04:02
3. Graves of the Fathers 04:11
4. Dead and Dripping 03:53
5. Benedictine Convulsion 04:00
6. Phobophile 04:38
7. Lichmistress 02:31
8. Orgiastic Disembowelment 04:51
Total playing time 31:59

Chronique @ BEERGRINDER

04 Janvier 2008
None So Vile de Cryptopsy, je ne peux pas résister à l'envie de chroniquer ce bijou.

Si vous n'avez jamais entendu les bûcherons canadiens à l’œuvre, il est encore temps de réparer l'erreur car voici un album majeur parmi les nombreuses productions de Death brutal, ce pour plusieurs raisons.

En premier lieu en 1996, tous les batteurs de Death techniques et ultra-rapides que nous connaissons à l'heure actuelle, (Derek Roddy, Georges Kolias, Tony Laureano...), n'ont pas encore fait leur apparition sur la scène de l'époque, et dans Cryptopsy il y a un marteleur de fûts hors du commun nommé Flo Mounier (cousin québécois d'origine française) qui repousse sur None So Vile les limites de la vitesse supersonique.

Ensuite les compositions sont d'une précision chirurgicale et malgré la vitesse des morceaux tout est calé au millimètre (et il ne disposait pas de beat detective pour recaler les morceaux à ce moment-là !).

Les riffs jaillissent comme des rasoirs qui voudraient nous tailler en pièces, de "Crown of Horns" à "Lichmistress" on prend en pleine gueule le 38 tonnes Cryptopsy, les solos sont très bien sentis et on trouve même quelques rares passages mélodiques ("Phobophile"). Lord Worm est au sommet de sa forme et ses passages criards ou en growls sont réellement impressionnants même si un peu plus d'articulation n'aurait pas nui à la compréhension...

On avait déjà pu voir de quel bois ils se chauffaient avec Blasphemy Made Flesh qui était un peu dans la même veine en moins abouti, mais ce premier album avait malheureusement un son plutôt moyen qui ne permettait pas de mettre en valeur tout leur talent, voilà qui est fait avec None So Vile, album culte pour tous fans de Cryptopsy : à posséder absolument.

19 Commentaires

20 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Atmosfear - 28 Septembre 2012: Excellente chronique...je découvre en ce moment même...c'est ben brutal dis-donc, limite grind (ça me gène un peu côté chant) par contre le batteur, les gratteux et certaines compos me laissent carrément sur le cul...(même certains plans de basse solo) c'est toujours comme ça (les autres albums)?
Atmosfear - 28 Septembre 2012: PS je dirais même certains morceaux foutent carrément les ch'tons ! (growls littéralement possédés).
Metalder - 23 Fevrier 2017: un truc de maboule! un album unique et hyper éfficace
Baal666 - 26 Juillet 2017: En commande! J'attends de le recevoir avant leur passage au festival Sylak open air, le groupe va jouer cette album dans son intégralité.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Chronique @ theblackbeast

18 Mai 2008
Dans un rare moment de sobriété d'esprit d'un ennuie mortel je décide de m'enivrer les oreilles déjà plus très vierges à coup de pénétration auditive que je compte bien vous faire partager !
Prenez place et délectez vous de ce groupe venant du pays de Caribous et du sirop d'Erable portant le nom de Cryptopsy avec leur album le plus Brutal et abouti : None So Vile !!!

La chaine HIFI gobe le CD et Crown Of Horns nous propulse dans les forêts québécoises avec ses quelques secondes de calme avant de nous propulser dans un chaos total par un cri rageur de ce cher Lord Worm avec la technique et la violence des fûts martyrisés par notre cher Flo Mouniers national !!!

Et voilà nous nous plongeons désormais dans une ambiance sadique et ultra-violente menée par des riffs tranchants comme des lames de rasoirs, une batterie parfaitement millimétrée et brutale et des growls titanesques !!!
Bien que cet opus passent à une vitesse fulgurante, l'atmosphère qui se dégage de cet musique accompagnée de solos biens placés rendent l'écoute jouissive à en mourir !

None So Vile nous offre donc une violence à toute épreuve avec des pistes tirant vers le Grind Brutal (Slit Your Guts par exemple) ou vers un côté un peu plus mélodique (mais pas trop quand même) avec Phobophile !
Lord Worm est ici au meilleur de sa forme et nous propose un hybride Brutal Death anthropophage et un Grind vomissant toute sa haine avec une aisance ahurissante !
Cryptopsy par ce deuxième album fait preuve d'une grande maturité précoce qui à de quoi en surprendre plus d'un !

A la fin d'un tel opus, je me retrouve donc laminé et le cervelet réduit en bouillie ... le 38 Tonnes Cryptopsy à fait son effet !!!
Un album de Brutal Death extrêmement bien foutu, parfait, jouissif ... bref un Dieu au dessus des Dieux !!! Une vraie offrande tombée du ciel réclament un sacrifice en son honneur !
None So Vile est à classer dans les grands crus du Brutal Death et surtout pour tous les fans du groupe !

Bref si vous aimez les growls impitoyables (c'est pout toi UVB ), les batteries blastées à 2000 km/h, les riffs vifs et violents alors croyez moi tsabernacle ajoutez cet album à votre discothèque vous ne serez pas déçus !!!

1 Commentaire

5 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
dying - 05 Mars 2009: toujours aussi fan de tes chronique,mec,Cryptopsy cette album fait pas d'en la dentelle...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Human

12 Fevrier 2010
Les Québécois de Cryptopsy sont au Brutal Death ce que Voivod est au Thrash Metal. C’est à dire prophètes, rois et maîtres en leur pays.

Cette affirmation est prouvée sur cet extraordinaire album datant déjà de 1995.
Une découpe chirurgicale opère ce corps de démence en fracas sensationnels signés Flo Mounier.

Effectivement, jamais une batterie n’aura craché une telle fureur en ce bas monde metallique. D’une rapidité hors norme, ce malade mental qu’est monsieur Mounier, aura sans aucun doute influencé une génération de "tapeux" dont assurément le regretté Vitek de Decapitated.

Ainsi, le reste de la bande suit avec acharnement le chef d’orchestre aux deux baguettes en nous propulsant des riffs tous plus brutaux les uns que les autres. Des guitares rasoirs, une basse qui claque plus que dix Steve Harris réunis et un vocal qui jappe comme un gros Cujo enragé.
Voilà le résultat.

Un chef-d’œuvre qui transpire l’authenticité des prises de sons originales, sans trop de compression et surtout, sans aucun compromis. Bref, une violence dont on ne peut se passer.

1 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
kiki2000 - 11 Fevrier 2012: Au niveau du drum je suis d'accord avec toi pour l'époque c'était hors-norme! J'aime bien ta chronique elle est abrégée tu partages que l'essentiel, les phrases intellectualisées c'est endormant !
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Cryptopsy


Autres albums populaires en Death Brutal