Mental Vortex

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Coroner
Nom de l'album Mental Vortex
Type Album
Date de parution 12 Août 1991
Produit par Morris Tom
Enregistré à Sky Trak Studio
Style MusicalThrash Technique
Membres possèdant cet album310

Tracklist

Re-Issue in 2013 by Death Cult Switzerland
1. Divine Step (Conspectu Mortis)07:05
2. Son of Lilith 06:55
3. Semtex Revolution 05:31
4. Sirens 04:56
5. Metamorphosis 05:35
6. Pale Sister 04:55
7. About Life 05:18
8. I Want You (She's So Heavy) (The Beatles Cover)07:15
Total playing time 47:30

Chronique @ tonio

12 Juin 2006
NOTE : 19/20

S'il ne devait en rester qu'un, ce serait pour moi Coroner.
Ce trio de musiciens surdoués représente à mon goût le groupe ultime, l'alchimie parfaite entre trois personnalités. De plus, sa discographie est exemplaire, aucun album ne se ressemble (peut-être un peu les deux premiers quand même) et la progression album après album est sidérante. Bref, un sans faute durant toute sa carrière.

Le précedent album No More Color proposait déjà un thrash plus fouillé et varié que sur les deux premiers opus (assez démonstratifs dans l'ensemble), ce qui renforçait l'impact des morceaux. No More Color est un excellent album, mais le pas franchi avec Mental Vortex est gigantesque.

Par où commencer ? Il y a tellement de choses à dire sur chaque composition ! Elles sont toutes riches et inspirées à l'extrême. Il me faudrait une chronique entière pour chaque morceau en fait !
A noter tout d'abord que le son est beaucoup plus propre que sur les précedentes réalisations, chaque instrument est clairement audible notamment la basse et ses nuances subtiles.

La grande force du groupe est d'avoir trouver le mélange parfait entre technique foudroyante et capacité à rendre les morceaux mémorisables et captivants. Cet album n'est donc absolument pas réservé uniquement aux dingues de descentes de manche à mille km/heure, même s'ils y trouveront forcément leur bonheur. Plusieurs écoutes sont indispensables pour capter la profondeur de chaque titre car sous des allures assez basiques se cache en fait une complexité de composition unique.
Les compos sont nettement moins speed que par le passé mais plus puissantes, les mid-tempos sont foudroyants, en grande partie grâce aux travail hyper-inspiré de T.Baron à la gratte. Ses parties sont extrêmement complexes et variées, les solos jamais trop longs mais tellement beaux et sensibles qu'on se les repasse 10 fois pour essayer de capter son truc. Ce feeling se retrouve dans tous les riffs et je suis sûr que peu de groupes peuvent se prétendre capables de reprendre correctement du Coroner !

Comme je l'ai déjà dit, tous les morceaux sont bons, et si je devais en garder trois, ce serait :
* "Divine Step" pour son passage lent et planant suivi d'un solo magnifique.
* "Semtex Revolution", pour son rythme rouleau compresseur, son refrain saccadé super entraînant et son solo divin.
* "Metamorphosis", morceau parfait qui ressemble beaucoup à ce que le groupe nous offrira sur l'album chef-d'oeuvre suivant Grin. Ce titre est grandiose, puissant et mélodique, le refrain est chanté sur des accords peu ordinaires, mélange d'arpèges en son clair et de riffs saturés, le solo vous fait décoller... "Metamorphosis" est un univers à lui tout seul et vous emporte sur des terres inconnues, sur la planète Coroner !

Vous ne pouvez pas être fans de thrash sans passer par Coroner, c'est une insulte au genre ! Si vous ne les possédez pas déjà, procurez vous en priorité No More Color, Mental Vortex, et Grin (le plus expérimental), tous les trois sont excellents.

Il y a peu, une rumeur de reformation galopait sur le net, rumeur démentie par les musiciens qui ne se reformeront jamais. Tant mieux !!! Que Coroner reste une légende, c'est beaucoup mieux ainsi. De toute façon, le groupe a sorti des albums de légende et nous a quitté sur une merveille, Grin. Qu'aurait-il à prouver de plus aujourd'hui ?

4 Commentaires

14 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
eulmatt - 22 Octobre 2007: Cher Antoine, j'ai mis tout ce temps pour découvrir cette excellente chronique d'un des chefs d'oeuvre de ce groupe cultissime à mes yeux, c'est inexplicable !
200% d'accord avec l'étalage d'éloges dont tu fais preuve. Pour ma part je trouve No More Color comme un pur album de transition entre les deux mondes artistiques qui séparent les deux premiers disques des deux derniers; pour cela et pour sa production flaibarde je le place assez en dessous de Mental Vortex, un pur joyau ! Là on touche le divin.
tonio - 22 Octobre 2007: Malgré sa prod' brouillone, je place "No More Color" a égalité avec "Mental Vortex", peut être même un poil au dessus. Sûrement parce que j'ai découvert CORONER avec cet album ! Mais c'est vrai que les compos y sont moins paufinées.
Depuis 15 ans que j'écoute du métal, je n'ai jamais trouvé un groupe semblable à CORONER, cette formation tient dans mon coeur une place aussi importante que METALLICA, SEPULTURA ou DEATH... Un incontournable du métal !
METALVIEUX - 06 Octobre 2009: QUEL GROUPE !!!!!!! LA CLASSE !!!! DE DIVINE STEP A SON OF LILITH !!!!! LE BONHEUR !!!!! J AI EU LA CHANCE DE LES VOIR DANS LES ANNEES 80 !!!! POUR MOI LE MEILLEUR GROUPE DES ANNEES 80 90
Chacal - 02 Janvier 2014: Je viens de recevoir le réédition du CD (je n'avais que la K7 ... ben oui, je sais ...). Et ben, je me le suis fait 3 fois de suite, c'est vraiment terrible ... quelle classe cette mise en place et ces solos ... Bien content des la avoir vu au hellFest y'a 2, 3 ans, j'espère vraiment avoir une autre occaze. Putain, pour uen fois,trop content d'être vieux et d'avoir connu cette époque :)
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ Alfael

04 Janvier 2010
Coroner, composé d'un trio suisse, sort en 1991 son 4ème disque à la pochette mystérieuse et confirme son évolution commencée avec No More Colour.

Ce dernier annonçait la fin de la première période du groupe, en proposant des titres plus lents que ce qu’ils nous ont offert avec leurs 2 premiers albums. Cependant, il serait totalement erroné de croire que la musique a perdu en complexité. Même si ce disque apparaît plus facile d’accès, toutes les compositions regorgent de détails, de nuances qui ne seront découverts qu’après de nombreuses écoutes…

Durant les premières secondes, on est directement plongé dans un état second avec cette étrange introduction, avant que ne démarre le récital du trio helvète. Le premier changement notable est de taille, il s'agit de la production, qui entachait les premiers opus, et qui est désormais au niveau du talent du groupe. Le son est puissant, profond et tous les instruments apparaissent à leur juste place.

Divine step nous éblouit, avec son break atmosphérique, suivi d'une remontée rythmique lourde, entêtante, avant que l'on ne soit délivré par le solo magistral de monsieur T. Baron. Ce n'est d'ailleurs pas la seule merveille du genre qu'il nous offre, ses riffs nerveux ainsi que ses solos lumineux transcendent l’album. Il suffit de prendre comme exemple le solo de Son Of Lilith, où les notes s'enchaînent parfaitement, comme une évidence.

A partir de là Coroner nous fait tout oublier, à commencer par la notion de temps. On retrouve ici plus ou moins les mêmes sensations, que lors de l'écoute d'... And Justice For All de Metallica. On est emprisonné dans un rouleau compresseur de riffs et de paroles entêtantes (About Life), de mid-tempos ravageurs (Métamorphis…)

Mention spéciale au titre Setmex Revolution où tout semble découler naturellement du riff rampant au refrain planant avec une batterie tout d'abord lente et implacable avant de s'accélérer en double pédale durant ce solo, et quel solo...

Le groupe s'autorise même un fantastique final, une reprise des Beatles, qui, comme l'original, se répète encore et encore, avec ses lignes de basse somptueuses, avant de s'achever brutalement, sans prévenir, et nous force, encore sous le choc, à revenir à la réalité. Sauf si l'on repart pour un autre voyage...

Un groupe indispensable, qui le sera encore plus 2 ans plus tard, à la sortie de Grin, où l’évolution entamée ici sera poussée à son paroxysme.

5 Commentaires

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
METALVIEUX - 04 Janvier 2010: excellente chronique !!!! pour moi coroner c est le GROUPE !!!!comment resister a ces hymnes !!!! moi c est clair je consomme sans moderation !!!!
quand il y a un morceau c est bon c est surtout quand il y en a plusieurs que c est tout bon !!!!!!
encore merci pour ta chronique
ArchEvil - 06 Janvier 2012: J'ai presque 2 ans de retard ( ah non, même un peu plus ).
Je n'ai que celui-là et Punishement for Decadence, pas encore mis la main sur Grin.
Enfin, Mental Vortex, ou comment rendre un thrash raffiné et bourré de feeling aussi direct et percutant. Vetterli a composé parmi les plus grands riffs de toute la scène, et sur ce Mental Vortex, on notera les invincibles Devine Step, Semtex Revolution, Metamorphosis... en fait difficile de sortir un titre du lot tant ce skeud est d'une homogénité imperfectible. Comment concilier grâce et délicatesse avec un rendu incisif et puissant.
Ce registre de soli est lui aussi énormissime. Un disque désormais au sommet de ma collection Thrash.

Merci pour l'excellente chro.
ArchEvil - 06 Janvier 2012: A noter aussi cette reprise des Beatles énorme, un formidable travail d'adaptation de la part des Thrashers.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Coroner


Autres albums populaires en Thrash Technique