PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   

                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Death Thrash Cavalera Conspiracy Inflikted
Album, date de parution : 25 Mars 2008 - Roadrunner Records
Produit par : Mader Logan
Style: Death Thrash
1 2

NOTE SOM : 15/20
Toutes les notes : 16/20 Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. Inflikted 04:31
2. Sanctuary 03:23
3. Terrorize 03:37
4. Black Ark 04:54
5. Ultra-Violent 03:47
6. Hex 02:37
7. The Doom of All Fires 02:12
8. Bloodbrawl 05:41
9. Nevertrust 02:33
10. Hearts of Darkness 04:29
11. Must Kill 05:56
Bonustrack (Japanese Release)
12. The Exorcist
Total playing time 43:40

modifier l'album  imprimer cet article
424 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique/commentaire Album précédent
180 avis 3 16/20
Chronique
15 / 20
    Julien, Lundi 14 Avril 2008 parlez-en à vos amis  

C’est fait. Max et Igor sont de nouveau à l’affiche d’un seul et même projet. Nom de code : Cavalera Conspiracy. Pour l’occas' les frangins se sont adjoints les services de Marc Rizzo (Soulfly) mais surtout de notre Joe Duplantier national. Cocorico !!!!
Bon, c’est bien de faire le mariole avec un line up qui est plus que reluisant, mais il va falloir envoyer du lourd car la comparaison avec un certain groupe risque de se faire sentir, ceci dit faites confiance à Max, il a réussi à nous sortir deux trois petites bombinettes de derrière les fagots.

Si l’on devait faire un résumé assez sommaire, nous pourrions dire que Inflikted est une sorte de Arise soulflyesque. Un mélange habile entre la légende de Sepultura et une modernité trouvée dans les entrailles du « nouveau » bébé de Max. Il n’y a qu’à se prendre « Sanctuary » en pleine tête pour se rendre compte du potentiel de l’album. Riffs thrashy à souhait avec un chant plus modulé que jamais: le live promet quelques contusions.
Comme nous l’annonçaient les deux frères, les influences tribales si chères à Sepultura se font plus discrètes, laissant la place à une force de frappe brutale comme l’a pu être Nailbomb. « Nevertrust » est l’exemple type de cette efficacité, les lyrics au service du riff percussif, pas de fioritures. Le titre qui attira le plus mon attention est évidement « Ultra-Violent » où l’on retrouve Joe au chant et Rex Brown (ex-Pantera, Down) à la basse. Même son guest est un peu limité au niveau de l’impact musical, le résultat est assez probant et là aussi ça risque de faire mal en live. Le coté Soulfly se montre prédominant sur certains titres comme le non moins excellent « "Bloodbrawl »: Jumpy comme jamais, il n’aurait vraiment pas fait tache dans la discographie du groupe de Max.
En parlant de Max il aime sa famille à tel point que même son fils vient faire une petite apparition sur cette galette. Là c’est sûr, c’est bien la Cavalera Conpsiracy. Petite émotion donc sur « Black Ark », où Richie y va de sa petite voix.
Niveau production, Logan Mader a fait des merveilles avec un son de gratte énorme sur la rythmique, en revanche je trouve que certains soli de Marc sont bien trop en avant et trop aigus par rapport aux sonorités générales. Ce n’est que mon avis mais bon, ce sentiment de gène ne m’est apparu que sur quelques passages, rien de bien grave je pense.

Une bonne grosse tuerie dans ce genre qui laisse espérer du chaud bouillant dans le pit. Max et Igor au mieux de leur forme servis par deux autres musiciens de talent, et voilà un Inflikted qui va faire mal. Vivement cet été, ça va pogoter sévère dans les festivals et partout dans le monde!!!!!!




29 Commentaires
Chronique
    choko, Samedi 25 Octobre 2008 parlez-en à vos amis  
Douze ans après la séparation du mythique groupe brésilien Sepultura, Cavalera Conspiracy nous fait rêver sur le retour d'un duo incontournable des années 90, tout cela épaulé par Marc Rizzo, guitariste de Soulfly et Joe Duplantier au poste de bassiste, qui joue aussi comme vous le savez tous dans Gojira en tant que chanteur/guitariste.

Inflikted ouvre les hostilités avec un son de batterie retentissant. La gratte est Cavalérienne mais très bien épaulé par Marc Rizzo qui apporte l'ambiance. Ce guitariste est tout simplement exceptionnel. Suivis par Sanctuary qui claque très fort dans les oreilles, rappelant un peu ce qu'était Arise à la batterie mais tout cela avec cette touche hardcore que les deux frangins ont développés au fil des années. Ces deux titres sont une très bonne mise en bouche qui nous présage du bon pour la suite. Et là, on arrive à un titre auquel on reconnait ce style de composition, avec un texte très développé par Max (ironie) mais qui marque quand même le coup.
S'en suit certainement la chanson la plus intéressante, avec Ritchie Cavalera, le beau-fils de Max (la famille Cavalera fait réunion) et Joe au chant. La batterie sonne très tribal (fierté des deux frangins qui, au fil du temps, ont accentué depuis plusieurs années) et ça le fait vraiment, Marc Rizzo apporte une touche importante avec ces solos assourdissant (fan de Slayer et ça se sent). On aura même une apparition de Rex Brown (Down,Pantera) à la basse, poussant Joe à prendre la guitare et le chant. Ceci dit, si Max pouvait arrêter d'essayer de jouer de la 4 cordes depuis toutes ces années, il n'a toujours pas compris qu'il ne méritait niveau composition guitare. Puis arrive deux pistes 100% hardcore, pas le temps de respirer avec cet enchainement, chaque chanson ne durant que 2 minutes chacune.
Ensuite, Bloodbrawl, piste qui aurait pu figurer dans un Soulfly mais qui n'en reste pas moins inefficace. Nevertrust, certainement le titre le moins intéressant de l'album, figurant là pour faire voir que les frères Cavalera peuvent toujours et encore rester en grande forme, comme dans l'ancien temps mais tout en apportant une touche actuelle. Suivit d'Hearts of Darkness, titre qui remonte dans mon estime même si j'avais tendance à le zapper.
Cet album est bon même je dirais très bon pour une "nouvelle formation" mais devient vite lassant.
Dernière piste de l'album. Pas besoin d'être bilingues pour comprendre le message qui marche depuis le début de la carrière d'un des pères du métal, la haine (c'est et ça restera LE sujet). Must Kill est un titre qui peut paraitre inutile sur l'album mais qui a toute son importance sur scène (expérience prouvé).

L'ami Max nous fait part d'un presque soulagement en tant que fan de Sepultura, grande époque, ça pue le côté thune mais on sent un réel plaisir au groupe de jouer ensemble.
Ig(g)or n'a jamais été aussi en forme depuis un moment, ce qui ne vaut pas un Arise bien sûr. Max Cavalera se fait vieux et ça se sent mais il reste toujours là au front tel un guerrier du métal. Marc Rizzo fait encore une fois preuve d'une efficacité incroyable avec son manche, ce mec gère tout simplement la moule à tata Corine qui regarde Derrick tout les après midis à la maison de retraite. Joe Duplantier, que je trouve discret mais qui a réussi à tirer sa petite épingle du jeu. Un bon disque, pas exceptionnel, honnête aux attentes. Ceux qui attendait le nouveau Chaos AD rêvaient un peu en gros. Une collaboration ainsi avec Logan Mader qui produit ce disque et qui accomplit un bon job pour ses récentes nouvelles fonctions.

15/20




1 Commentaire
Commentaire
    GLADIATOR, Jeudi 22 Mai 2008 parlez-en à vos amis  
"Inflikted", ou comment refaire du Sepultura sans oser vraiment le dire...

J'avoue que j'étais un peu dubitatif quant aux retrouvailles des frangins Cavalera... Les "Cavaleras" nous balancent, avec "Inflikted", un album de Death-Thrash très influencé par ...Sepultura !

Les trois premiers titres ("Inflikted", "Sanctuary", "Terrorize") sont du Sepultura "pur jus", avec d'excellentes parties de guitares de messieurs Cavalera et Rizzo. "Black Ark" nous emmène ensuite en territoire plus original, avec des breaks et des passages mid-tempo assez envoûtants (voir Soulfly). "Ultra-violent", morceau plus lourd, enfonce encore le clou (dans nos têtes) avec des vocaux rageurs ! "Hex" est une torpille de thrash rapide et efficace. "The Doom Shall Rise" est un titre plus accessible, qui explosera sûrement sur scène bientôt... "Bloodbrawl" est une autre torpille "sépulturienne" (avec un final acoustique inutile à mon sens...). Ensuite, "Nevertrust", un morceau qui aurait pu figurer sur "Chaos A.D." ou sur "Roots" à côté d'un "Spit", par exemple. Les deux derniers morceaux ("Heart of Darkness" et "Mustkill") sont les plus faibles de l'album, car trop estampillés "Sepultura" !

Bref, une louche de Sepultura (période "Roots"), une cuillère à soupe de "Arise", une cuillère à café de Soulfly, et une pincée de Nailbomb : vous obtenez "Inflikted".

Que dire de plus ? Cet album contient 11 morceaux de bonne facture avec, il faut le noter, d'excellentes guitares. Le chant est toujours aussi bon (Max est en colère), Igor frappe comme une bête et Joe Duplantier assure très bien ! Néanmoins, ce n'est pas la bombe que j'attendais...

A quand la reformation du grand Sepultura !? Vite... Vite...




0 Commentaire

Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘Think. Feel. metal.’ Contact - Liens
Follow us :