PORTAIL : SPIRIT OF METAL | SPIRIT OF ROCK           Français
login :
Inscription   Pass perdu ?   

                       
Liste: # A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Liste par genre  
Do you want to change your language ?
    English     Français     Deutsch     中文     Português     Español     русский     Polski
Close
Liste des groupes Doom Metal Candlemass Chapter VI
Album, date de parution : 25 Mai 1992 - Music For Nations
Style: Doom Metal

NOTE : 15/20
Vous devez être membre pour déposer une note
Tracklist
1. The Dying Illusion 05:53
2. Julie Laughs No More 04:22
3. Where the Runes Still Speak 08:42
4. The Ebony Throne 04:24
5. Temple of the Dead 07:10
6. Aftermath 05:37
7. Black Eyes 05:52
8. TheEnd of Pain 04:24
Total playing time 46:24

modifier l'album  imprimer cet article
77 membres possèdent cet album Album suivant
ajouter une chronique/commentaire Album précédent
17 avis 1 15/20
Chronique
15 / 20
    grogwy, Mercredi 08 Mars 2017 parlez-en à vos amis  
Fin du 1er chapitre

En 1991, alors que les membres de Candlemass sont en pleine répétition, le vocaliste Messiah Marcolin claque la porte du groupe.
Celui-ci refuse de changer sa manière de chanter pour adapter sa voix aux nouveaux morceaux, mais surtout (et c'est la véritable raison de son départ) est excédé de n'avoir quasiment rien touché sur les ventes des derniers albums.

Face à ce brusque (et inattendu) départ, Candlemass se retrouve dans une situation des plus compliquées, Messiah Marcolin étant considéré par de nombreux fans comme indissociable du groupe, que ce soit par son imposant physique, sa singulière voix, ou encore par son exubérant jeu de scène.

Faisant face à cette défection, le bassiste (également fondateur, leader et compositeur du groupe) Leif Edling recrute un chanteur inconnu Tomas Vikström.

Avec cette nouvelle recrue, Candlemass se met de nouveau à répéter, puis entre en studio enregistrer le successeur de "Tales of Creation" (1989).

Commercialisé fin mai 1992, "Chapter VI" (qui, si l'on fait abstraction du "Live" de 1990, est en fait le cinquième album du groupe !) est bien accueilli par les critiques et, comme on pouvait s'y attendre, beaucoup moins par les fans...
Pourtant, et malgré l'absence de Messiah Marcolin, Candlemass nous offre un disque de très bonne qualité, où de nouveau Leif Edling démontre ses talents de compositeur, comme l'atteste le premier (et énergique) morceau "The Dying Illusion", sur lequel le groupe alterne les changements de rythmes accompagnés de nappes de claviers.
Avec "Julie Laughs No More", un titre composé non pas par Leif Edling, mais (et c'est une première dans Candlemass) par Leif Edling et son guitariste soliste Lars Johansson (tout comme "The End of Pain"), le groupe revient à un Heavy/Doom Metal plus classique (dans un registre proche du Black Sabbath période Tony Martin).
Il en est de même sur le superbe "Where the Runes Still Speak", un long morceau à l'ambiance assez sombre.
Passé l'austère "The Ebony Throne", puis l'imposant "Temple of the Dead" qui renvoient (les parties de claviers en moins) aux anciens albums, sur "Aftermath" Candlemass prend quelques distances avec le Heavy/Doom Metal, pour se rapprocher davantage du Heavy Metal Mélodique.
Cette tendance se confirme sur l'entêtant "Black Eyes", ainsi que sur l'excellent (et grandiloquent) "The End of Pain" qui conclue de la meilleur manière qui soit ce très bon "Chaper VI".
Concernant le nouveau chanteur Tomas Vikström, même s'il n'a pas le coffre (ni le physique, et encore moins le charisme) de Messiah Marcolin, sa prestation est de très bonne tenue (tout en connaissant quelques difficultés lorsqu'il pousse trop sa voix dans les aiguës, comme sur "Aftermath"), et son timbre clair est parfaitement adapté à la nouvelle orientation du groupe.

Les faibles ventes de "Chapter VI", la perte d'une partie de ses fans, ainsi que l'arrivée d'une nouvelle scène Doom Metal plus rugueuse (Cathedral, My Dyng Bride, Paradise Lost), sans oublier la sortie en 1993 de l'amusant EP "Sjunger Sigge Fürst" (sur lequel le groupe reprend de vieilles chansons folkloriques suédoises ???) auront raison de Candlemass qui se sépare en 1994.

Leif Edling sortira en 1998 "Dactylis Glomerata", et en 1999 "From the 13th Sun", deux albums enregistrés avec de nouveaux musiciens, puis édités sous le nom de Candlemass pour des raisons uniquement commerciales (comme ce fut le cas en 1986 avec "Seventh Star", le disque solo du guitariste Tony Iommi intitulé Black Sabbath featuring Tony Iommi).

Le "vrai" Candlemass (qui voit le retour de Messiah Marcolin) se reforme en 2001, puis donne de nombreux concerts dont un à Stockholm le 31 août 2002 qui sera enregistré, et qui sortira en janvier 2003 sous le titre "Doomed for Live - Reunion 2002".






2 Commentaires
Spirit of Metal Webzine © 2003-2017 ‘Just metal.’ Contact - Liens
Follow us :