Skunkworks

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bruce Dickinson
Nom de l'album Skunkworks
Type Album
Date de parution 1996
Style MusicalHeavy Metal
Membres possèdant cet album111

Tracklist

Re-Issue in 2005 "Expanded Edition" with a different cover and a bonus disc
1. Space Race 03:49
2. Back from the Edge 04:16
3. Inertia 03:03
4. Faith 03:34
5. Solar Confinement 03:19
6. Dreamstate 03:49
7. I Will Not Accept the Truth 03:45
8. Inside the Machine 03:28
9. Headswitch 02:14
10. Meltdown 04:34
11. Octavia 03:15
12. Innerspace 03:31
13. Strange Death in Paradise 04:52
BONUS DISC (Re-Issue 2005 - Expanded Edition)
1. I'm in a Band with an Italian Drummer 03:53
2. Rescue Day 04:09
3. God's Not Coming Back 02:17
4. Armchair Hero 02:42
5. R 101 02:07
6. Re-Entry 04:05
7. Americans Are Behind 02:52
8. Inertia (Live) 03:54
9. Faith (Live) 03:23
10. Innerspace (Live) 04:30
11. The Prisoner (Live) 05:44
Total playing time 47:30

Chronique @ =XGV=

20 Juillet 2009
Est-il possible de poursuivre une grande carrière solo après avoir chanté des années durant pour un groupe mythique ? Il s'agit sans aucun doute d'un paris très risqué et dans tous les cas, on est presque certain de rester dans l'ombre de son passé glorieux. Bruce Dickinson, en tentant le coup avec ses deux premiers albums avait convaincu, mais il restait encore et toujours rattaché symboliquement à Iron Maiden et se devait de montrer à chaque album ses capacités sans ses anciens camarades. Skunkworks ne faisait pas exception à la règle.

Force est de reconnaître que Bruce n'est pas mauvais du tout quand Steve Harris n'est pas là pour composer la moitié des chansons qu'il chante. Certaines chansons sont très jouissives comme Space Race, Back from the Edge ou encore Inside the Machine, mais il faut quand même bien signaler que tout n'est pas tout rose dans la composition comme I will not accept the Truth, extrêmement répétitive dans les paroles. Du reste, on n'a malheureusement pas de compositions transcendantes ou d'hymne qui marque, chose pourtant nécessaire à un grand album. Dans certains cas, d'ailleurs, les chansons peuvent être un peu insipide, l'absence de Steve Harris se fait alors sentir. Des chansons courtes, relativement simples, c'est un contraste avec Iron Maiden qui choque. Mais oublions le passé et prenons cet album sans penser au passé de son chanteur. Dans ce cas-là, on remarque simplement que le tout manque de la force nécessaire à un très bon album. On se retrouve avec une galette bien composée, mais malgré tout souffrant de faiblesses perturbantes et de ses compositions d'un niveau général bon, sans plus.

Et la performance de Bruce Dickinson, alors ? Cette fois, rien à reprocher. Il chante avec sa voix habituelle, même si on peut regretter l'absence relative d'envolées à la Caught Somewhere in Time. Il est d'ailleurs meilleur que sur les deux derniers albums qu'il avait enregistré avec Iron Maiden ( No Prayer for the Dying et Fear of the Dark ) où il utilisait une voix assez rauque très différente de ce à quoi il nous avait habitué ( manque de motivation ? ) Cependant, les fans ne seront pas dépaysés et pourrons admirer à nouveau le chant d'un des meilleurs chanteur de Heavy Metal. Il semblerait même qu'il soutiennent en grande partie l'album, les compositions étant ce qu'elles sont. Grâce à son chant, il nous rappelle qui est au commande et comment ne pas succomber au charme de sa voix ?

Alors que penser de Skunkworks ? Ce n'est en aucun cas un mauvais album, mais il ne faut pas l'écouter en pensant à Maiden car la patte de son ancien groupe n'est que peu reconnaissable ici, bien qu'on sente l'influence assez clairement parfois. Mais on était pourtant en droit de s'attendre à mieux quand on sait ce qu'il était capable de faire pour son ancien groupe. L'album pourra satisfaire les fans, les autre feraient mieux de l'écouter avant de l'acheter.

3 Commentaires

1 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
hardnmetal - 21 Juillet 2009: Je sui un fan de Maiden avant tout que de Bruce en solo. C'est un album qui s'écoute bien !! Je ne suis pas d'accord avec toi sur la prestation vocal que tu dit mieux que Fear of the dark mais pour le reste je suis dac avec toi. Merci pour la chronique !!
samolice - 27 Juillet 2013: Acheté récemment.3 écoutes attentives m'ont convaincu ... de le revendre très vite.
Merci pour la chro.
=XGV= - 27 Juillet 2013: Ah, c'est sûr que c'est pas le meilleur, quoi.
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Commentaire @ mortalmind

31 Octobre 2007
Étant fan de Bruce Dickinson j'ai été déçu à l'écoute de Skunkworks pourtant ça commençait bien avec l'excellent "Space race" mais le reste est moins intéressant; quoique bien plaisant cet album manque de quelque chose. Ah! j'ai trouvé: Roy Z. C'est aussi cet homme qui donne ce côté aussi intéressant à Bruce Dickinson même si le jeune Alex Dickson fait bien le travail il manque la chimie Dickinson/Roy Z qui faisait bien son effet sur "Balls to Picasso". Il y a aussi ce petit côté grunge où j'accroche moins. Mais rassurez-vous l'album est loin d'être médiocre sauf que mes attentes étaient trop élevées. Donc, album pas innovateur mais intéressant à découvrir! 3.5/5 Chanson à écoutées: "Space race","Octavia","I will not accept the truth".

0 Commentaire

0 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Bruce Dickinson


Autres albums populaires en Heavy Metal