The IVth Crusade

Paroles
ajouter une chronique/commentaire
Ajouter un fichier audio
Nom du groupe Bolt Thrower
Nom de l'album The IVth Crusade
Type Album
Date de parution 02 Septembre 1992
Produit par Colin Richardson
Enregistré à Sawmills Studio
Style MusicalDeath Metal
Membres possèdant cet album351

Tracklist

Re-Issue in 1996 by Earache Records with 2 bonustracks
1. The IVth Crusade 04:59
2. Icon 04:10
3. Embers 05:18
4. Where Next to Conquer 03:50
5. As the World Burns 05:25
6. This Time Is War 05:50
7. Ritual 04:30
8. Spearhead 06:47
9. Celestial Sanctuary 04:37
10. Dying Creed 04:17
11. Through the Ages (Outro) 03:45
Bonustracks (Re-Issue 1996)
12. Crown of Life
13. Lament
Total playing time 51:28

Chronique @ Fabien

08 Mai 2007
A la rentrée 1992, alors que le deathmetal bat son plein avec l’arrivée de nouveaux groupes tout azimut, Bolt Thrower sort déjà son quatrième album. Le groupe anglais débarque cette fois-ci avec une pochette très sobre, puisqu’au lieu des traditionnels Warhammer, il choisit une superbe peinture de Eugène Delacroix. Bolt Thrower aurait-il adouci son style ? Eh bien oui ! A l’image de Spiritual Healing (Death) ou Testimony Of The Ancients (Pestilence), il affiche désormais un deathmetal beaucoup plus posé.

Tout d’abord, exit les passages tapageurs que le groupe juge maintenant superflus, les guitares rythmiques sont résolument middle tempo, supportant les harmonies de Gavin ou Barry, qui apportent beaucoup de magnificence à l’ensemble. Mais attention, Bolt Thrower ne joue pas un death mélodique pour autant, il conserve son identité et son style 38 tonnes caractéristique, en développant une assise d’une lourdeur toujours aussi impressionnante, renforcé par le guttural très pur de Karl Willets.

Toutes les compositions de The IVth Crusade sont soignées, possédant nombre de riffs mémorables, à l’image des superbes Ember ou Dying Creed. Les 53 minutes de l’album s’écoutent alors d’un trait, formant un ensemble d’une cohérence exemplaire. Enfin, le maître Colin Richardson signe une nouvelle fois une production d’une qualité irréprochable, apportant une chaleur et une clarté qui servent idéalement les compositions. Pour l’anecdote, l’enregistrement à lieu cette fois aux Sawmills Studios, les célèbres Slaughterhouse ayant brûlé quelques semaines auparavant.

Mariant brillamment sa lourdeur avec une atmosphère très fine, The IV Crusade représente l’album de la sagesse de Bolt Thrower, se plaçant incontestablement parmi les meilleures sorties de l’année 1992. Depuis le deathgrind dévastateur de Realm of Chaos et l’écrasant War Master jusqu'au somptueux The IVth Crusade, le quintette britannique signe ainsi une trilogie Earache incontournable.

Fabien.

12 Commentaires

20 J'aime

Partager
Share to Facebook Share to Myspace Share to Twitter Stumble It Email This More...

Elevator - 19 Avril 2011: Le morceau-titre est terrible !
Bakounine - 16 Mai 2011: Dommage que je ne le vois que maintenant : C'est Eugène Delacroix !!!
A pas confondre avec Christian Lacroix (c'est un couturier^^)
Fabien - 16 Mai 2011: Ah purée. Elle était sévère celle-là. Fabien.
LeMoustre - 17 Mai 2016: Du riff lancinant qui ouvre le disque, en passant par le terrible "This Time is War" au final grandiose, tout est cohérence, puissance et inéluctable coup de massue dans cette œuvre. Le seul BT que je connais avec Warmaster, et une suite logique dans l'évolution du gang. Terrible. Je ne sais si le groupe a fait mieux depuis, mais ce disque se classe parmi les plus puissants qu'il m'ait été donné d'écouter, tout en restant parfaitement digeste et accrocheur, équilibre judicieux entre côté épique revendiqué et bastonnage en règle. Au petit jeu du trône du deathmetal, les Anglais ont frappé fort. Très fort. 17/20
    Vous devez être membre pour pouvoir ajouter un commentaire

Autres productions de Bolt Thrower


Autres albums populaires en Death Metal